Si vous pensez mettre en place une stratégie d’inbound marketing dans votre entreprise, vous vous posez probablement beaucoup de questions :

  • Devriez-vous travailler avec une agence ou réaliser ce travail en interne ?
  • Combien coûte l’inbound marketing ?
  • Devriez-vous complètement abandonner votre approche traditionnelle du marketing, l’outbound marketing ?
  • Est-ce que l’inbound marketing en vaut vraiment la peine ?

Mais au fait, l’inbound, qu’est-ce que c’est exactement ?

inbound marketing, outbound marketing

Définition de l’inbound marketing

L’inbound marketing, c’est la création et le partage de contenus web spécialement réalisés pour séduire vos clients idéaux, les attirer vers vous, et qu’ils agissent de façon totalement volontaire, sans jamais se sentir forcé. Votre contenu doit attirer des clients qualifiés et les fidéliser pour qu’ils reviennent régulièrement sur votre site.

Le célèbre site américain Hubspot décrit la méthotodologie de l’Inbound : 4 actions et les outils utilisés pour accomplir chacune d’elles. Vous y découvrez la transformation du parfait « étranger » vers le statut de « prescripteur ».

inbound marketing

L’inbound ne doit pas supprimer l’outbound

Lorsque vous avez compris la méthodologie de l’inbound, il est facile de comprendre pourquoi le marketing traditionnel (outbound) prend la direction de la porte de sortie. « Quoi que », ne le jetez pas trop vite dans votre corbeille.

Pensez-y, il est plutôt difficile de cibler vos clients par une pub à la télé ou de l’affichage sur un arrêt de bus. Oui, vous pouvez afficher une pancarte aux arrêts de votre ville, mais vous n’aurez aucun moyen d’en mesurer le retour. Qui a vu votre pub ? Est-ce qu’elle vous a permis de rencontrer de nouveaux clients ?

Vous ne devez cependant pas laisser tomber toutes les méthodes du marketing traditionnel, mais n’ayez pas peur de l’inbound marketing. Mettre une approche inbound en place ne signifie pas nécessairement que vous devez quitter votre approche traditionnelle. L’inbound et l’outbound marketing peuvent cohabiter en paix.

C’est vrai que l’inbound marketing tant à supplanter l’outbound, mais ce n’est pas toujours le cas. Le marketing traditionnel garde sa pertinence. Un fabricant spécialisé par exemple, continue à profiter de bénéfices du marketing traditionnel comme :

  • Salons professionnels
  • Associations sectorielles
  • Publication dans des magasines thématiques

Comment pouvez-vous utiliser conjointement l’inbound et l’outbound marketing ? Imaginons que vous êtes une entreprise du secteur B2B qui va participer à un salon professionnel pour présenter son dernier produit. Voici comment utiliser le marketing traditionnel et comment y introduire l’inbound :

Outbound marketing

Vous pourrez monter un stand qui mettra votre produit et ses qualités en évidence. Vous y donnerez la possibilité de remplir un formulaire pour demander plus d’information et obtenir un devis gratuit. Vous fournirez également votre carte de visite à vos interlocuteurs qui se montrent intéressés.

Inbound marketing

Annoncez votre participation à ce salon professionnel sur internet :

  • Médias sociaux : Linkedin, Viadéo, Twitter, …
  • Groupes professionnels de réseautage
  • Forums de votre industrie

Envoyez un email à vos contacts susceptibles de se rendre sur le salon pour les inviter à se rendre sur votre stand. Laissez-leur savoir ce qu’ils trouveront sur votre stand et joignez un PDF à votre mail qui suscitera l’intérêt pour vous y rendre visite.

Sur votre stand, mettez en évidence votre formulaire d’inscription à votre newsletter. Vous pourriez ainsi leur envoyer une étude de cas, ou une présentation plus détaillée de votre offre. Après le salon, n’oubliez-pas de rapidement vous rappeler à leur mémoire et de nourrir votre premier lien. Ce premier contact n’est qu’une petite graine mais qui bien soignée, deviendra un bel arbre, fort et pérenne.

Si votre industrie est toujours attachée à de bonnes vieilles méthodes de marketing traditionnel, vous pouvez quand même y introduire de l’inbound marketing. Utilisez simultanément les 2 méthodes. Ferrez vos clients avec votre outbound marketing et accompagnez-les tout le long de leur parcours, jusqu’à ce qu’ils deviennent de véritables prescripteurs.

Alors, pensez-vous sérieusement à adopter l’inbound marketing ? Qu’est-ce qui pourrait vous freiner ?

Source images : artillerymarketing.com

Patrice Decoeur


Consultant SEO passionné de marketing, Patrice partage ses connaissances et expériences. Vous y trouvez des articles sur les théories et des applications pratiques, des études de cas, … des domaines du marketing, du webmarketing, du référencement et de l'entrepreneuriat.


4 réponses à L’Inbound marketing ne remplacera pas le marketing traditionnel

  • Super analyse, je plussoie. 🙂
    Et j’apprécie ton approche cartésienne. Mais ce que je constate en filigrane, c’est que tu considères que respect du client il y a. Et c’est peut-être une évidence pour certains, mais dans les pratiques, je constate plutôt que beaucoup de marketers l’oublie trop facilement.
    Comme tout « outil », c’est ce qu’on en fait qui compte vraiment. J’ai toujours considéré qu’il y avait une très mauvaise utilisation de l’outbound marketing. Dans le sens que l’on ne respecte par son interlocuteur. L’exemple par excellence, la lessive qui lave plus blanc que blanc. Et j’avais espoir qu’avec l’inbound marketing, cela changerait un peu car dans sa définition même on saupoudre de respect l’approche marketing : « pas de démarche forcée ». J’avais donc vite tendance à vouloir balayer l’outbound marketing pour embrasser l’inbound. Mais en fait ce n’était pas tant la méthodologie que je fuyais mais plutôt les mauvaises pratiques inhérentes à l’outbound. Mauvaises pratiques qui ont vite étaient reprises par un certain nombre de « champions » de l’inbound marketing. Champions car ils s’autoproclament expert en Inbound Marketing. Mais je parlerais plutôt de hameçonnage : « je te propose un contenu qui t’intéresse gratuitement mais tu acceptes de te faire « marketer » par mes soins ». On y perd toute la valeur de l’Inbound Marketing de mon point de vue. Et pourtant, j’ai constaté que cétait aussi ce qui était enseigné dans certaines grandes écoles de management. Hic…
    Dernièrement, j’ai constaté une nouvelle tendance : le marketing du respect. Inbound ou Outbound, finalement peu importe : ce sont simplement des méthodologies différentes. Je ne me suis jamais dit que je n’allais plus organiser de salons parce que je faisais de l’inbound, mais plutôt que j’allais faire un salon « à la façon inbound » : comprendre un marketing basé sur l’échange plus que sur le message et implicitement plus respectueux. Mais il y aura toujours ceux qui diront appliquer le marketing du respect pour en faire du bullshit marketing.
    Dans l’avenir, il y aura toujours de nouvelles tendances : je parle maintenant de re:market (comme re/code ou REwork ou même REcorp) pour qualifier le marketing qui doit se renouveler rapidement au rythme des cycles de plus en plus courts que permet notamment le digital, mais surtout dans re:market j’entends aussi re:spect. Au risque de me répéter, comme tout outil, c’est ce qu’on en fait qui compte vraiment.

    • Merci pour ton riche commentaire Rodolphe.
      On en reviens toujours à la base : le respect. Respecter un « inconnu » n’est pas la meilleure façon d’entamer le dialogue ?

  • Je suis du même avis que Rodolphe sur le concept de marketing de respect qui, normalement, doit être la base même de l’inbound marketing. Et pour reprendre l’exemple du hameçonnage : « je te propose un contenu qui t’intéresse gratuitement mais tu acceptes de te faire « marketer » par mes soins »
    ce n’est pas de l’inbound marketing à mon sens. L’idée de « gratuité » doit être appliquée de bout en bout… y compris après avoir converti le prospect en client. (oui clairement, s’il est client c’est qu’il est passé à l’acte d’achat mais il faut en prendre soin).
    Je pense que les marketers sont rendus à un stade où « capturer des leads » devient une métrique tellement essentielle qu’on en oublie l’essence même de l’inbound marketing… Il ne faut pas avoir peur de donner gratuitement (pour vrai!!) sans attendre en retour (ok, on souhaite capturer des emails mais là encore, avec un double opt-in… et c’est un tout autre sujet…).
    Merci en tout cas, à méditer!

  • Magnifique votre « leçon de chose »!Je vous lis régulièrement et c’est toujours un grand plaisir,mieux j’apprends de nouvelles choses grace à vous Patrice.
    Mon commentaire revient à répondre aux questions que vous avez posé au début de l’article en tenant compte de mon environnement.
    Mettre en pratique une démarche d’Inbound oblige de voir des experts en externe.95% des entreprises n’ont pas de site internet en Afrique centrale.
    La connexion est lente et très couteuse.L’énergie est « intermittente ».
    Pas ricochet l’inbound coûte cher et serait très peu rentable pour le consommateur et pour l’entreprise.
    L’inbound ne peut pas remplacer le marketing traditionnel,mieux il le complète comme vous l’avez énoncé.
    Ce sont les outils qui changent .Au fond la philosophie reste la même pour les deux démarches.
    De fait compte tenu de mon environnement l’inbound marketing pourrait permettre à l’outbound de se régénérer…Mais pour cela il faut des chercheurs des analystes comme toi mais qui connaissent l’Afrique.

Catégories