Vous avez certainement déjà entendu parler du marketing manipulateur. Il est aujourd’hui interdit dans certains pays européens. Devrions-nous :

  • Penser aux effets négatifs du marketing sur la société ?
  • Bannir toute forme de marketing basée sur la manipulation, qui joue sur l’estime de soi ou encourage les consommateurs à faire des choses malsaines ?
  • Bannir les techniques publicitaires modifiant la façon dont nous pensons ?
  • Demander l’interdiction de toute publicité détournant notre attention ?

Toutes ses questions doivent se poser un jour ou l’autre dans votre business. Elles ne sont pas à prendre à la légère et vous demandent une réelle réflexion.

Manipulation marketing : a banir ou benir
La manipulation marketing, à banir ou bénir ?

Neuromarketing, pour un meilleur contrôle de notre cerveau

Les publicitaires et les marketers apprennent à atteindre le cerveau. Que nous en soyons conscient ou non, nous sommes manipulés et ne pouvons pratiquement rien y faire.

La science fait de grandes avancées dans le domaine du contrôle du cerveau. Cela a donné naissance à un nouveau marketing : le neuromarketing. Au moyen de scanners de notre cerveau, il mesure nos réactions face à certains stimuli.

Les publicitaires utilisant ces techniques de neuromarketing à l’extrême sont un réel danger pour notre société. Ils en obtiennent des informations permettant de nous vendre plus, de nous faire faire des choses sans que nous ne puissions réellement résister.

Balisage légal de la publicité ?

Ce n’est pas la première fois que nous pensons à restreindre l’usage de la manipulation en marketing, même sur notre marché est libre. L’Union Européenne est en constante réflexion sur ce sujet.

Il existe de nombreux cas de personnes ayant subit les dommages à cause du marketing. Je pense par exemple aux publicités pour le tabac ou pour le bienfait de certains médicaments qui n’est absolument pas démontré scientifiquement.

Ne serait-il pas intéressant de mieux baliser légalement la publicité ? Nous savons pertinemment que nous sommes manipulés. Alors pourquoi ne pas l’empêcher ?

Rois de la manipulation marketing

Les entreprises du secteur agroalimentaire sont les rois de la publicité. Ils utilisent clairement le neuromarketing pour jouer sur notre désire de consommer leurs produits. Résultat : notre société connaît de plus en plus de cas d’obésité et l’on ne sait comment enrayer ce phénomène.

Les entreprises ont appris à manipuler le consommateur. Il ne peut plus résister à surconsommer, à se ‘goinfrer’ de tout ce qui lui passe sous le nez.

Comment modifier nos modes de consommation

Un tiers des enfants à l’école primaire sont en surpoids. Vous ne me ferez pas croire que c’est un problème de self-contrôle, un problème personnel. En tant qu’entreprise ou citoyen, en tant que parent, en tant que personne responsable, …, ne devrions-nous pas intervenir pour corriger ce phénomène et interdire la manipulation marketing de façon plus drastique ? Comment le citoyen pourrait-il intervenir ? Comment votre entreprise pourrait-elle agir de façon plus responsable ?

Je sais que c’est à des marketers que je m’adresse. Mais ne devrions-nous pas penser comme consommateur que nous sommes également ?

Patrice Decoeur


Consultant SEO passionné de marketing, Patrice partage ses connaissances et expériences. Vous y trouvez des articles sur les théories et des applications pratiques, des études de cas, … des domaines du marketing, du webmarketing, du référencement et de l'entrepreneuriat.


18 réponses à Manipulation marketing : Bannir ou bénir ?

  • Quand je vois, comment sur le marché du blogueur débutant, les ravages que font ces techniques de manipulations, le nombre de débutants qui pensent qu’ils vont devenir des rois, je reste vraiment perplexe, et inquiet. Il serait vraiment temps de remettre un peu d’éthique et de responsabilité dans tout cela.

    D’ailleurs, mon dernier article est un bon complément à ce que tu viens d »écrire.

  • Je ne me trouve pas directement concerné, dans la mesure ou je ne suis pas accro au marketing forcé. La plus part des « pubs » quelles soient électroniques ou papier, vont à la poubelle.
    Je suis d’accord avec cet article, car les populations sont « forcées » de choisir ce que les industriels veulent leur imposer, dans tel ou tel domaine. Il faudrait apprendre aux enfants, dès la maternelle, à savoir choisir par eux-mêmes ce dont ils ont réellement besoin et non ce dont les industriels pensent qu’ils ont besoin (pour enrichir leurs comptes bancaires et non par soucis réel du bien des enfants/adultes). Pour ma part, j’ai enseigné à les enfants et petits enfants de choisir des produits « non marketés – imposées idéologiquement » mais dont ils ont réellement besoins au quotidien.

    • Bonjour Jacques,
      Enseigner dès la maternelle ? C’est une idée mais je ne suis pas certain qu’un enfant de cet âge puisse distinguer le vrai du faux dans ce qui l’entoure.
      Mais l’idée est excellente. J’imaginerait des leçons données aux enfants de 10-11 ans qui leur apprendrait à distinguer le plausible du non plausible dans le monde sur-médiatisé qui nous entoure.

  • Bonjour Patrice,
    Je pense que ce problème du neuromarketing disparaîtra dans le temps avec la crise alimentaire qui s’annonce de plus en plus dure. Le problème se posera plus tard sur le prix à payer pour pouvoir manger suffisamment (je parle de la qualité et de la quantité).

  • Bonjour Patrice,

    Bien entendu que nous devons pensé en premier lieu au consommateur que nous sommes…

    Mais en général, c’est les fameuses promesses qui font vendre…
    Et donc les marketeurs… ne changeront pas leur marketing manipulatoire…

    Et comme le dit Stéphane, le marché du débutant ( blogueur, affiliation, MLM) est un bon exemple…

    Bonne fin de journée

    • Bonjour Thierry,

      Oui, les promesses aident fortement à vendre. Mais il existe une différentes entre fausse et vraie promesse.
      Les vraies promesses sont bien plus porteuses à termes.

      Excellente journée

      • Bien entendu…
        D’où l’expression : les fameuses 😉

        J’aurais du dire les fausses. (ou extrêmement exagéré)

        Excellente journée

  • On entend bcp parler depuis qqs mois de manipulation marketing … mais cela a tjs existé: la lessive qui lave plus blanc que blanc, c’est quoi ?
    La manipulation n’est pas que marketing et je ne vois pas comment l’interdire…
    Par exemple, quand on passe près d’un boulanger et qu’on sent l’odeur du pain ou du croissant, on en a envie non ?
    Est-ce une volonté du boulanger de nous manipuler ? pas tus … et prtant ces « odeurs » nous invitent à consommer … donc c’est du marketing ..

    Autre exemple, les parfums que l’on met…
    et qui peuvent faire de nous ( de vous ) un être désiré alors que si vous n’en aviez pas mis … c’est du marketing, vous vous vendez !

    • Oui, enfin, il y a une différence entre le boulanger, le parfumeur et ceux qui axent exclusivement leur communication sur la manipulation. Tout n’est pas blanc ou noir, certes, mais il me semble que certains franchissent allègrement la ligne jaune.

    • Bonjour Olivier,
      Je suis d’accord avec toi.
      Mais comme le dit 4h18, le fait que l’on sente une odeur qui nous attire n’est pas de la manipulation. Dans les exemples que tu sites, c’est l’odeur de ce que l’on peut manger ou porter que l’on sent. Cette odeur est bien réelle. On ne sent pas une bonne odeur de croissant alors qu’il n’y aurait que de la vieille pâtisserie. On ne nous raconte pas de mensonges pour nous faire miroiter.

  • Cher Patrice, je comprendston attitude envers le marketing utilisé pour vendre tout et toujours plus, tant que tu es consultatnt (j’aime bien cette position, à l’ombre), vous avez certainement été salarié dans une entreprise de production-commercialisation, dans une multinationale, ou les Business Plan, exigent cahque année une évolution suépérieure au marché et un gain de Parts de marché, je serais tout ouïe pour vos nouvelles théories qui satisferont l’employeur et le consommateur…Je enfin voudrais vous dire Merci Patrice, pour ces correspondances qui ont toujours été,pour moi, utiles et enrichissantes.

  • Ce que je trouve scandaleux, c’est que le neuromarketing est utilisé pour vendre des produits vraiment néfastes pour la santé. Je me demande si les marketeurs se rendent compte des ravages causés par ces pubs sur les enfants et les ados.

    Je pense que malheureusement, le neuromarketing va non seulement prendre de l’essor, mais également être de plus en plus performant.

  • C’est quand même puissant! je me doutais bien que la publicité à outrance nous influençait mais de là à ce qu’ils cherchent à analyser nos réactions neuronales, c’est un peu inquiétant, même si c’est évident que c’est la logique des choses

  • Bonjour,
    Merci pour l’article.
    Je pense que le marketing est fondé sur la manipulation, reste à vérifier le degré qui diffèrent d’une campagne à une autre ou d’un produit à un autre!!
    Une fois, j’ai lu dans un article qui parle du Marketing et Manipulations des sens « Le neuro-marketing c’est le bouton d’achat appuyé sur ON dans votre cerveau. »
    Sophie

  • Et puisque le NEUROMARKETING est un danger pour la société il faut virer dans d’autres formes de marketing qui rythment bien avec l’éthique et qui ne tendent pas à ternir la valeur humaine.

  • Mais ça va pas être facile là et il faut comprendre que c’est le cerveau qui est en jeu. Le comportement et la mode de pensée du consommateur sont les cibles des marketeurs.
    Alors le NEUROMARKETING qui fait booster les C.A. et que l’on veut lutter contre cela, bonjour les ennemis!
    En fait je comprends ici que le problème posé ce sont les publicitaires obscènes qui dévalorisent l’Homme!

  • Bonjour,
    Exactement, comme vous le dites dans l’article  » Que nous en soyons conscient ou non, nous sommes manipulés et ne pouvons pratiquement rien y faire. »
    Le marketing a toujours été une source de manipulation des gens.
    Emilie

  • Bonjour,
    Merci pour le partage de l’article. C’est très intéressant.
    Personnellement, je pense que le marketing est basé en grande partie sur la manipulation. Quelques soient les moyens ou les techniques utilisées, le marqueteur cherche à capter l’attention du consommateur, l’influencer et du coup, l’induire en l’acte d’achat du produit ou service.

Catégories