Si vous êtes d’accord que le marketing est avant tout pour vous aider à vendre, que pensez-vous des présidents de clubs de foot qui investissent des sommes folles en sponsoring ? D’après vous, ces investissements font-ils partie d’une stratégie marketing cohérente ? Explications.

Sponsoring et marketing, mêmes effets ?

Dans le précédent article, je vous rappelais l’essence même du marketing : identifier les besoins de vos clients pour toujours mieux les satisfaire. Et donc, par corollaire, leur vendre plus…

Que penser donc des présidents milliardaires des clubs de foot (Chelsea, PSG, etc.) qui investissent des sommes folles en guise de sponsoring ? Ces fonds leur assurent-ils un ROI intéressant ? Se posent-ils même la question du ROI ? Cette forme de sponsoring est-elle du marketing ?

Personnellement, je réponds NON à ces 3 questions. Certes, ces investissements peuvent participer au développement de l’image de marque de leurs entreprises, mais je ne pense pas que leur objectif 1er soit celui-là. Pour eux, ces clubs représentent avant tout « un jouet », un challenge personnel qui flatte avant tout leur égo de richissime homme d’affaires ultra-puissant. Ces clubs influencent leur image de marque à eux personnellement, vous ne pensez pas ?

C’est typiquement le principe de la « danseuse du président » que l’on connaît depuis toujours et qui traverse les époques. Dans des cas pareils, les logiques habituelles des stratégies marketing explosent. On ne cherche pas à mesurer les ROI, on ne cherche pas la cohérence…on agit au coup de cœur ! Point !

A chacun sa stratégie marketing

Vous n’êtes pas du tout concerné par « la danseuse du président » allez-vous me dire ? Méfiance….parfois, elle est bien plus proche de vous, que vous ne le pensez…

3 exemples

Dans le village dans lequel j’habitais avant, un entrepreneur sponsorisait pour plusieurs dizaines de milliers d’euros annuels le club de basket local. Marketing cohérent d’après vous ?

J’ai connu un patron d’une petite société d’informatique qui parrainait (très cher) un festival de musique dans sa région. ROI mesuré ou pas d’après vous ?

J’ai eu l’occasion, étant issu du monde sportif, d’être invité plusieurs fois à la réception VIP d’un tournoi de tennis professionnel mais de niveau modeste. Celle-ci était prise en charge intégralement par une société d’assurances de la région et ressemblait à un décor des milles et une nuits… Pharaonique, gargantuesque, magique mais…proportionnel aux retours clients, selon vous ?

A mon avis, dans les 3 cas, la réponse est négative. Mais les patrons se faisaient plaisir….à l’image de Mister Abramovitch au FC Chelsea, toutes proportions gardées bien sûr…

Alors, vous, à votre niveau, mesurez-vous toujours l’impact de vos stratégies marketing en termes de retours ? Etes-vous sûr que vous n’avez pas fait dans les derniers mois des actions « juste pour l’image », pour faire plaisir ou…pour vous faire plaisir ?

Si votre budget se resserre, n’est-ce pas le moment d’analyser toutes vos actions des mois et années passés, pour éventuellement remettre de la cohérence dans toute cela ? Du réalisme aussi peut-être…

Prochainement, vous découvrirez dans un pack complet, comment évaluer votre stratégie marketing… C’est un outil génial pour vous poser et…faire les bons choix, vous verrez !

Vincent Burgers


Vincent est coach de carrière, spécialisé dans l'accompagnement à la création et au développement d'activités d'entrepreneurs. Il vous aide à TRANSFORMER VOTRE PASSION en une activité rentable et à créer la vie de vos rêves... http://www.vincentburgers.com


Une réponse à « La danseuse du président de foot », est-ce de la stratégie marketing ?

  • Vincent, votre analyse est on ne plus juste dans un contexte hautement compétitif
    ou ultra capitalistique. Il est clair qu’à une évaluation serrée et surtout collée à un
    bilan de fin d’exercice, le ROI serait négatif avec ce type de sponsoring. Là, l’on peut
    observer pour s’en convaincre, qu’aucun DG nommé par un conseil d’administration,
    donc qu’on peut tout autant virer ne s’y essayerait jamais. C’est donc clair, ce ne sont
    des accélérateurs de performance marketing.
    Par contre, si tant que l’image influe sur les rapports de l’entreprise avec ses différents
    publics, il est clair que si le président s’attire un bon capital d’image saine et positive,
    il pourra en faire profiter à son entreprise par osmose de voisinage. Mais ce n’est dans
    l’optique du très court terme ou de l’action quantifiable avec retour probable estimable.
    C’est pour quoi seuls ceux qui n’ont pas de compte à rendre peuvent jouer avec leur
    argent et leur ego.
    Vincent ATTEY

Catégories