Google peut facilement vous apporter jusqu’à la moitié des visiteurs de votre blog. Le trafic direct n’en atteint que rarement le 1/4. Il est clair qu’augmenter votre visibilité sur Google est la meilleure façon d’améliorer votre business en ligne.

Mais croyez-vous ces personnes qui crient qu’elles peuvent améliorer votre référencement pour vous apporter plus de trafic ?

Si vous ne faites pas attention, vous risquez de travailler avec un référenceur qui vous soutirera le maximum d’argent mais ne comprendra pas réellement ce qu’il fait pour vous. Voici 5 secrets qu’un "mauvais" consultant en référencement ne vous dira jamais.

5 secrets de votre consultant en referencement

5 secrets de votre consultant en referencement

1. Le référencement n’est pas un art obscur que seul un expert peut comprendre

Certains référenceurs cachent explicitement leurs techniques et rendent le tout très obscur. Leur but final est de vous faire croire qu’ils sont dans les secrets des Dieux, de Google pour vous faire apparaître en tête de ses résultats. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Une connaissance technique est importante lorsque vous commencez à intervenir sur des aspects comme le temps de chargement d’une page, l’architecture d’un blog/site, le responsive design, … Ces points ont leur importance et si vous travaillez avec un consultant en référencement qui vous aidera à optimiser ces points, vous serez encore mieux positionné.

Il n’existe aucun référenceur qui soit dans les secrets de Google. Je connais plusieurs personnes qui y travaillent et … ils n’en savent en réalité pas plus que moi. Alors, ne cherchez pas à deviner ce que sera la prochaine évolution son algorithme, de penguin ou panda.

Le référencement ne demande pas réellement d’habileté technique. Comme pour tout travail marketing, cela demande de jongler avec les données. Toute expérience dans le développement de blogs  ou sites "propres" est un plus. Mais le référencement, c’est de plus en plus une histoire de link building. Vous devez vous faire des relations, acquérir de l’autorité et attirer l’attention vers vous. En d’autres mots, il ne s’agit pas de jouer contre Google.

2. Votre consultant viole certainement Google

Un référenceur fait beaucoup de choses, mais les 2 principales sont le link bulding et le choix de bons mots clés.

Comme Google le stipule "Tout lien destiné à manipuler le classement d’un site dans les résultats de recherche Google peut être considéré comme faisant partie d’un système de liens". Google règlemente explicitement le spamming, l’achat de liens, la création de sites ayant pour seul but de créer des liens ou l’utilisation d’automatismes pour créer des liens. Mais cela ne signifie pas que tout autre lien soit "valable".

En fait, Google aimerait que tous les liens soient dans un contenu éditorial et que personne ne crée soi-même des liens vers son propre blog. Une telle situation est évidemment utopique. Mais elle signifie que tout lien créé par votre consultant en référencement sera peut-être remis en question demain.

Tout lien créé dans l’espoir d’influencer le référencement pourra être considéré comme faisant partie d’un système de liens. Il n’y a pas moyen d’échapper à ce risque. La plupart des référenceurs violent les recommandations de Google. Soyez conscient de ce risque.

Je ne veux pas vous dire que votre consultant en référencement ne doit pas créer de liens. Il doit simplement veiller à avoir une approche la plus étique possible. Seuls des liens légitimes apportent une réelle valeur à votre link building.

Si votre consultant crée des liens qui n’apportent pas de notoriété à votre marque ou qui ne vous amènent pas directement du trafic, cela ne vous apportera en définitive rien du tout. Ce n’est pas que Google vous pénaliserait. Mais vous risquerez fortement de perdre le bénéfice de visibilité apporté par ces liens.

En résumé, un consultant référencement qui ne suit pas les guides de bonnes pratiques de Google et qui ne diversifie pas vos sources de trafic, ne fait que vous construire un château de cartes.

Conseils secrets pour votre referencement

3. Ils ne savent pas ce que veut dire "viralité"

Le marketing viral est au marketeur ce qu’est le sabre au samouraï. C’est une arme qui peut avoir des effets dévastateurs. Je vous conseille d’en apprendre plus pour intégrer cet aspect viral, au moins au travers de certains composants de vos campagnes marketing. En même temps, personne ne sait vraiment à l’avance ce qui sera viral et ne le sera pas.

Allez un peu sur un digg like comme Yoolink. Les postes qui figurent en tête ne sont pas bien différents des "ordinaire". Recherchez un élément qui aurait pu engendrer cette viralité. C’est pratiquement impossible à détecter. On voit difficilement pourquoi un digg devient tout d’un coup très populaire alors que bien d’autres sont géniaux mais restent les ténèbres.

Pour rappel, une action de marketing virale engendre que toute personne qui reçoit un message le partage par email, via les réseaux sociaux, sur son blog, … et son récepteur fait de même. C’est facile à dire, mais difficile à réaliser intentionnellement.

Vous pouvez essayer de mieux comprendre la science du partage. Les gens seront bien plus susceptibles de partager un message s’il est :

  • plus beau
  • amusant
  • surprenant
  • apport d’émotion

Le problème : nous ne savons jamais comment un message à but viral va se répandre. Le mieux est de vous concentrer sur votre contenu. Ne vous préoccupé pas de savoir s’il sera partagé par des personnes d’influence ou non. Par contre, partagez-le via vos réseaux sociaux. Votre audience y est certainement attachée. Elle est déjà impliquée dans votre communication et sera bien plus à votre écoute.

4. Si un consultant travaille sans rien vous dire, il prépare votre perte

Le but principal de campagne de référencement digne de ce nom est de vous positionner comme une autorité dans votre domaine. Un référenceur, c’est un expert en référencement, pas un expert dans votre domaine d’activité. S’il vous dit qu’il va vous positionner dans les premières places de Google, il dit probablement vrai. Mais sachez que ces résultats ne sont que temporaires.

Je ne vous dis pas que le référencement ne fonctionne pas à moins que vous rédigiez vous-même vos articles de blog et mettiez en place votre link building. Je veux simplement vous faire comprendre que si vous portez attention à la façon dont vos clients vous perçoivent et que vous vous voulez que votre référencement soit durable, vous devrez être en discussion constante avec votre consultant. Ensemble, vous devrez réaliser des brainstorming, échanger des idées et définir votre USP, Unique selling proposition.

Pour aller encore plus loin, et être plus naturelle, une campagne de référencement doit mettre en évidence un événement qui vous concerne directement : événement de votre business, étude de cas, astuce que vous êtes l’un des seul à utiliser, … Votre consultant pourra vous conseiller sur l’événement que vous pourriez utiliser pour obtenir des liens, et ainsi améliorer votre référencement. Il pourra vous écrire votre article de blog, assembler vos vidéos, créer une infographie, … de façon à maximiser la visibilité de votre événement. Mais il ne pourra transformer votre eau en vin.

Le référencement vous permet de vous faire connaître, vous et votre activité. Votre référenceur peu seulement agencer votre musique. C’est son expertise. Mais sans l’apport de vos bénéfices, de votre expertise, il ne pourra vous faire paraître comme un spécialiste de votre secteur.

5. Votre consultant en référencement n’a jamais testé ce qu’il vous propose

C’est l’une de leurs pires "infractions". La plupart des référenceurs sont des suiveurs. Je ne dis pas ça de façon péjorative. Il n’y a aucun mal à apprendre d’autres experts. Mais en marketing, il faut parfois devancer les leaders et entreprendre des initiatives, tester de nouvelles méthodes, …

Le référencement est autant un art qu’une science. Il comprend un certain niveau d’intuition. Ok, il est permis d’explorer des territoires inconnus. En même temps, les résultats de votre référencement doivent être mesurés et justifier l’intérêt de vos actions.  Il n’y a pas de mal à avoir certaines croyances. Il n’y a non plus aucun mal à les tester. Mais veillez à les tester avant tout. N’utilisez jamais une nouvelle technique à grande échelle avant qu’elle ne soit validée.

Conclusion

Si vous recherchez ou travaillez avec un consultant en référencement, vous savez maintenant de quoi discuter. Pour les lecteurs qui sont eux-mêmes consultant, j’aimerais savoir ce qui résonne pour vous dans cet article. J’ai oublié quelque chose ? Vous n’êtes pas d’accord avec un point ? Vous avez certainement des remarques et questions concertant le référencement de votre blog alors, discutons-en commentaire.

Patrice Decoeur


Consultant SEO passionné de marketing, Patrice partage ses connaissances et expériences. Vous y trouvez des articles sur les théories et des applications pratiques, des études de cas, … des domaines du marketing, du webmarketing, du référencement et de l'entrepreneuriat.


7 réponses à 5 secrets que votre consultant en référencement ne vous dira jamais

  • Merci pour tes conseils pleins de bons sens qui m’ont permis de savoir comment orienter la discussion avec un referenceur, car actuellement je suis en train de crée un site e-commerce et je sais pertinemment que la visibilité de mon site sur Google va jouer un rôle crucial sur mon chiffre d’affaires et actuellement je suis a la recherche d’un bon prestataire dans ce domaine qui soit en mesure de bien me positionner pour générer des visites 🙂

  • Bonjour,
    J’apprécie votre approche du référencement, les éléments que vous soulignés, bien que contestable sur certains aspects et un peu trop résumé à mon goût, sont tout de même très proche de la réalité des prestations proposés par certaines agences qui manquent de scrupules et de transparences.
    Par contre, là où je ne suis pas du tout d’accord avec vous, c’est sur la technicité du métier, certes, vous pouvez voir le référencement comme un levier marketing, beaucoup le tourne ainsi commercialement.
    Après il ne faut pas oublier que le référencement, consiste à tromper Google et qu’il existe bien plus d’une solution pour y arriver et certaines demandent des connaissances relativement précises du fonctionnement de l’algorithme ou tout du moins, l’interprétation que l’on peut s’en faire après avoir testé.
    Et là nous sommes loin, très loin de quelques liens avec une ancre optimisée émanant des annuaires à plus gros Pagerank….
    Pierre

  • Il ne faut pas être hypocrite, le constat est en fait très simple : Personne ne connaît l’intégralité des critères de l’algo de Google. A partir de là tout le monde essaie à tâtons d’influencer et de manipuler le classement des pages. Certains sont plus doués que les autres (qui sont comme vous dites, pour une grande majorité, des suiveurs).

  • J’aurai bien débuté mon commentaire par « excellent article » mais un consultant sait bien que ce type de commentaires est généralement assimilé à du simple spamco 😉

    Les points 2 et 4 me semblent très pertinents. Que l’on se place du côté du client comme celui du consultant, la transparence et l’échange sont de rigueur. En effet, l’annonceur qui souscrit à la prestation connait généralement mieux son secteur d’activité qu’un référenceur externe. Le SEO sous-traité ne peut donc être efficace que si les deux parties entretiennent une sorte de relation de partenariat.

    En ce qui concerne la transparence, il est clair qu’elle est indispensable pour instaurer un climat de confiance. Autant la jouer franc-jeu en amont en précisant qu’aucun résultat ne peut être obtenu sans enfreindre légèrement les guidelines de Google. Pour autant, cela ne veut pas dire que l’on va faire du black-hat, bien au contraire. Le risque, aussi élevé soit-il, est parfaitement maîtrisé.

  • Le web marketing et plus précisément le référencement que ce soit naturel ou du coup par clic donc adwords, est un métier appart, ne jamais prendre de prestataire proposant pour globaliser ces prestations de service du référencement, car les experts en référencement non seulement sont rareq, mais encore plus cela reste un cercle fermé, beaucoup de personnes peu scrupuleuse on profité de commerçants qui ne connaissez en rien le but du référencement, et ainsi de les bloquer en faisant un semblant de travaille !

  • Bonjour et merci pour vos remarques.
    C’est tout à fait par les mots partenariat et transparence qu’un bon référencement réalisé avec un prestataire externe doit se décrire.
    N’est-ce pas par une bonne relation humaine et de confiance que votre travail doit commencer ?

  • Exactement une relation de confiance et de transparence doit être au cœur du sujet, si les prestataires veulent créer cette alliance parfaite, ils doivent appliquer ces points là, car beaucoup de personnes qui promettent monts et merveilles, vendent tout simplement des prestations de mauvaises qualités voir même cela peut devenir dangereux car le site peut disparaître des moteurs de recherches, et cela pour un site e commerce, c’est la descente en enfer.

Catégories