Sélectionner une page

Pourquoi développer une application pour sa stratégie marketing mobile

Aujourd’hui, les utilisateurs privilégient la recherche mobile. Pour les entreprises, ce changement dans le processus de recherche les oblige à réajuster leur stratégie marketing. Désormais, les applications prennent une part entière dans le stratégie marketing mobile. Elles permettent de simplifier et d’enrichir l’expérience utilisateur mais également de les accompagner plus personnellement dans leur recherche. Développer une application est devenu primordial si vous voulez avoir une longueur d’avance sur vos concurrents.

Découvrez ci-dessous 10 techniques d’acquisition mobile !

Application pour sa stratégie marketing mobile

Les 10 techniques d’acquisition mobile

En marketing, le terme acquisition renvoie généralement au fait d’obtenir un nouveau client dans son portefeuille. Plusieurs moyens sont mis à la disposition des marketeux : SEO, SEA, Display, Retargeting, Emailing, ….

L’acquisition mobile, elle, fait référence à l’ensemble des techniques mises en place sur les différents leviers d’acquisition sur mobile.

Nous allons les lister ensemble dans cet article :

1) L’ASO

Vous connaissez le SEO ? L’ASO, aussi connu sous l’appelation de App Store Optimization, désigne l’ensemble des techniques afin d’optimiser la visibilité de son application mobile sur les différents Store. (App Store, Google Store, …). Pour placer votre application parmi les meilleurs résultats, focalisez-vous sur une description attractive contenant les mots clés sur lesquels vous souhaitez apparaître lors des requêtes des utilisateurs. Si vous souhaitez fidéliser votre public afin de profiter du bouche-à-oreille, n’hésitez pas à placer un formulaire de contact grâce à l’installation d’une fonctionnalité emailing sur votre application.

2) L’emailing

Tout comme en marketing traditionnel, réaliser une campagne d’e-mailing peut être une arme redoutable lorsqu’elle est bien maniée. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les différents formats à utiliser dans ce type de campagne, vous pouvez choisir un logiciel emailing. Vérifiez qu’il soit intuitif et facile d’utilisation pour que vos campagnes soient à la hauteur des attentes de votre public.

3) L’affiliation

Par principe, l’affiliation se définit par le fait qu’une application propose à un ou des partenaires de promouvoir ses produits à travers la privatisation d’espaces publicitaires sur l’application ou le site partenaire. En optant pour cette technique, vous augmentez vos chances de visibilité au plus grand nombre.

4) L’acquisition payante

Contrairement à l’acquisition gratuite, l’acquisition payante renvoie à l’ensemble des techniques et outils utilisés pour attirer les internautes sur votre application mobile. Elle vous permet de cibler de manière précise le public que vous souhaitez toucher. Parmi les différents canaux d’acquisition payants, vous pouvez trouver :

  • Google Ads
  • Facebook Ads
  • YouTube Ads
  • La publicité display

Google Ads

Google Ads est un programme de publicité qui permet à vos internautes et votre public-cible de vous trouver à partir d’une requête donnée. Si un utilisateur cherche des informations en rapport direct ou indirect avec votre application, il pourra tomber sur cette dernière lorsque les résultats de sa requête lui seront présentées.

Facebook Ads

Sur la même lignée que Google Ads, Facebook Ads analyse le comportement des internautes en ligne afin de proposer des publicités qui seraient susceptibles de les intéresser. C’est un moyen efficace pour attirer de nouveaux prospects sur son application mobile.

YouTube Ads

YouTube Ads vous permet de créer des publicités qui apparaîtront sur les vidéos de la plateforme. Selon le type de vidéo consultée, un internaute pourra se retrouver face à la publicité qui l’inciterait à venir sur votre application.

La publicité display

En marketing digital, le display renvoie à l’ensemble du marché publicitaire en ligne : les bannières, les vidéos, etc. Les publicités peuvent être affichées sur des sites internet à des emplacements réservées pour ce type de publicité.

5) Les réseaux sociaux

Aujourd’hui, avoir une bonne visibilité en ligne passe par une stratégie méticuleusement rodée sur les réseaux sociaux. Facebook, Snapchat, Twitter, Instagram, les possibilités sont variées pour y promouvoir votre application mobile. N’hésitez pas à unir les forces de vos différents sociaux pour que vos campagnes d’acquisition soient plus performantes. Par exemple, lorsque vous partagez une publication sur Facebook, pensez à y insérer la dernière photo Instagram prise autour de votre application. Si votre objectif de mobile marketing est l’acquisition de nouveaux followers, insérez des appels à l’action dans vos publications pour inciter les internautes à vous suivre. À l’inverse, si votre objectif d’acquisition mobile concerne la collecte de leads, offrir un accès exclusif à votre application pourrait être pertinent.

6) La promotion incentive

Ce type de promotion est conçu dans le but de favoriser l’engouement autour de votre application. L’objectif ? Attirer le plus grand nombre d’internautes vers votre produit. Pour se faire, proposer des fonctionnalités exclusives sur votre application durant un laps de temps limité ou faire profiter d’une réduction sur l’un de vos produits phares aux utilisateurs qui téléchargeraient votre application pendant une semaine peut s’avérer être une stratégie gagnante. Il s’agit d’une technique qui a pour but de créer de la motivation chez l’utilisateur à utiliser votre application mobile.

7) Les communiqués de presse

Quid de la presse pour promouvoir votre entreprise ? Faites une liste de journalistes qui pourraient vous accompagner en écrivant un petit article faisant la promotion de votre produit. De là, vous serez en mesure de toucher un large public et d’augmenter les visites sur votre application. De plus, les relations avec la presse une fois nouées restent sur la durée. Vous vous assurez ainsi une visibilité quasi systématique. Notamment pour votre application mobile. Par ailleurs, vous pourrez également partager ces communiqués de presse dans vos prochaines newsletter. Pensez à choisir un logiciel emailing performants pour réaliser cela.

8) Les backlinks

En SEO (search engine optimization, optimisation des moteurs de recherche en français), le netlinking est l’un des trois piliers centraux pour développer au mieux la visibilité de son site sur Google. Le processus est exactement identique pour une application mobile :

  • Nouer des partenariats avec des sites réputés
  • Gagner en visibilité
  • Acquérir de nouveaux clients

Nouer des partenariats avec des sites réputés

Comme en SEO, vous devez prospecter auprès de détenteurs de sites connus. L’idée ? Faire apparaître votre application dans une phrase, un lien, une image ou autre sur les sites en question. En vous focalisant sur une stratégie de netlinking, vous serez en mesure d’attirer l’œil de votre cible sans faire de solides efforts.

Gagner en visibilité

Plus vous apparaissez sur des sites, plus vous gagnez en visibilité. Il s’agit du meilleur moyen pour attirer les internautes vers votre application mobile. Au-delà des autres techniques d’acquisition mobile citées ci-dessus, cette stratégie vous permet de collecter de nouveaux prospects gratuitement sans avoir à y investir un budget spécifique.

Acquérir de nouveaux clients

Grâce au netlinking, les visites sur votre application seront logiquement en hausse. Ainsi, votre taux de conversion risque d’être élevé. En effet, vous attirez un large public sur votre application. Par ailleurs, il est susceptible d’être intéressé par vos produits puisqu’il vous aura trouvé via un site partenaire qui pourrait traiter de la même thématique que vous

9) L’influence marketing

À l’ère des réseaux sociaux, l’influence marketing dispose d’une place de maître. En tant que professionnel, vous devez nouer des contacts avec les différents influenceurs de votre domaine d’activité. Ils ont un large public fidèle et engagé. Négociez ensemble aux modalités de votre partenariat et proposez à l’influenceur de tester, approuver et faire la promotion de votre produit Vous deviendrez crédibles auprès du public de l’influenceur qui n’hésitera pas à se rendre sur votre application.

10) Les avis

Connaissez-vous l’e-réputation ? Il s’agit de l’image que les individus ont d’une entreprise sur Internet. Pour votre application mobile, incitez les internautes à vous laisser des commentaires positifs. Plus qu’un gage de fiabilité, les avis peuvent conforter les plus réticents à changer d’opinion et adhérer à votre produit.

Conclusion

Développer une application pour sa stratégie marketing mobile est intéressant si vous souhaitez vous adapter aux nouvelles tendances et pratiques des utilisateurs. Avec une navigation via mobile de plus en plus grande, les entreprises doivent réajuster leur stratégie de marketing globale. Pour vous accompagnez dans cette transition, Maxime Le Breton, consultant en marketing mobile, vous accompagne dans toutes les étapes de votre nouvelle stratégie.

Source images : fr.depositphotos.com

E-commerçants, pourquoi vous devez avoir une stratégie de coupening ?

Aujourd’hui, les « codes promo » virtuels se sont démocratisés rapidement et se matérialisent même sous forme de papier. Pour les consommateurs, ils représentent une occasion à ne pas rater pour avoir un avantage monétaire au cours d’un achat. Du côté des e-commerçants, ils sont devenus des armes redoutables pour réaliser de bonnes affaires au quotidien. Ils impactent positivement la vente. Pourquoi cette démarche est-elle devenue si importante ?

code promo couponing pour e-commercant

Le coupening encourage les achats impulsifs

Lorsque le client se trouve en face d’une bonne affaire, il est tenté d’en faire un second. Le coupon permet d’avoir une réduction sur le prix du produit. Par exemple, une baisse de -10 euros, -15 euros… Il peut aussi proposer une réduction en pourcentage telle que 25 % de réduction, 50 % de réduction…

En voyant ce type d’offre, le client va se dire que c’est l’occasion de faire des achats malins. Au lieu de se contenter d’un seul produit dans son panier, il peut en mettre 2 ou 3. En fin de compte, il va repartir en ayant dépensé plus que ce qu’il a prévu. Mais, il est satisfait de son achat, car il a fait des économies sur chaque article acquis.

En diversifiant l’aspect des codes promo et en alternant les offres, le magasin peut se rapprocher régulièrement de sa clientèle. Il est important de ne pas brader les produits trop longtemps. Cela peut entrainer une chute du bénéfice. Il faut nuancer les offres promotionnelles. Par exemple, il est tout à fait abordable d’en proposer 1 ou 2 fois tous les mois. Ou d’en proposer durant des fêtes comme Noël, Pâques, la fête des Mères…

La stratégie de coupening permet de fidéliser la clientèle

Adopter la stratégie des coupons est une démarche commerciale bénéfique pour un magasin. Premièrement parce que cela permet d’augmenter le chiffre d’affaires tout au long de la période promotionnelle. Deuxièmement, car cela permet en même temps d’améliorer l’image du magasin.

Plus de 60 % des clients ayant reçu des codes promo vont vouloir revenir sur le site ayant proposé l’offre. Même si ce dernier n’en propose pas toujours, une affinité s’est déjà formée entre celui-ci et ses clients.

Même si la réalisation d’un coupon est facile, il faut quand même être méticuleux. Par exemple, il peut s’avérer plus utile de choisir avec soin les sites de code promo qui vont diffuser les coupons. Il en va de même pour les emails qui sont ciblés. Il y a plus de possibilités à ce que cette démarche mène à un achat.

Elle amène plus de visiteur et d’acheteur sur le site

Le but d’un coupon de réduction c’est de faire augmenter le chiffre d’affaires du commerçant. Cet objectif est réalisable de deux façons différentes. Soit les clients habituels vont augmenter leur achat grâce à l’achat impulsif. Soit de nouveaux clients vont faire leur apparition. Cela va également contribuer à faire rentabiliser une vente.

Les codes promo peuvent être visibles sur d’autres sites internet, autres que celui du site marchand. Par exemple, il est possible de poster les coupons sur les places dédiées aux « codes promo ». Autrement, ils peuvent être visibles sur les réseaux sociaux. Ce dernier est devenu une arme infaillible pour se faire connaître et vendre rapidement un produit.

Les coupons de réductions diffusés sur différents canaux de communication offrent d’autres avantages. En plus d’augmenter le trafic du site, ils vont aussi accroître la communauté du site concerné. Par exemple, en les postant sur un forum, le coupon permet de cibler une communauté bien précise de prospect.

En voulant acheter un produit, les consommateurs vont vouloir comparer les prix. Ensuite, ils vont automatiquement se pencher vers le site internet qui offre un coupon de réduction sur ce même produit. C’est aussi de cette façon que la marque peut acquérir une part de marché conséquente vis-à-vis de ses concurrents.

C’est une stratégie parfaite pour se faire connaître

Utiliser des codes promo pour se faire de la publicité gratuitement est tout à fait envisageable. Non seulement la mise en place d’un coupon est rapide, mais elle offre divers avantages. Même si la période promotionnelle est courte, elle permet de se faire connaître sur le long terme.

Les clients qui sont déjà fidèles à la marque vont vouloir partager l’existence du coupon auprès de leur connaissance.

Finalement, le site « e-commerce » concerné va voir son trafic augmenter. En plus de cela, certains clients effectueront des achats de plaisir en raison des coupons de réduction. Le tout va automatiquement faire évoluer considérablement le chiffre d’affaires journalier du site concerné.

Les « codes promos » qui ont été placés sur les réseaux ou les forums vont aussi servir à faire connaître la marque. Les personnes concernées vont être vairées et venir d’un peu partout. Le tout à moindre coût. Créer et diffuser des coupons de réduction est extrêmement peu onéreux.

Source images : fr.depositphotos.com

Comment gérer un client mécontent sur internet ?

Vous avez lancé votre activité, et vous surveillez régulièrement ce qui se dit de vous sur le net : avis de consommateurs, commentaires de clients laissés sur votre page Facebook ou votre blog d’entreprise… recevoir un avis positif fait toujours plaisir. Mais lorsqu’un commentaire négatif ou péjoratif apparaît, c’est la panique. Avis justifié ou critique injustifiée, que faire ? Laisser couler et ignorer le client mécontent ? Répondre sur le même ton ? Comment tourner ses phrases pour ne pas envenimer la situation et se dépêtrer rapidement d’un écueil qui peut laisser des traces difficilement effaçables sur votre e-reputation ?

La réactivité comme clé de la gestion de crise

Quand on sait que 84% des internautes se fient aux avis clients sur le web pour se faire une opinion sur une entreprise, on comprend à quel point le moindre avis est important. Si un commentaire négatif en lui-même ne va pas non plus endommager définitivement votre réputation sur internet, en revanche, la façon dont vous allez le gérer va être déterminante dans l’avis que les autres clients se feront de vous…

Il faut savoir qu’un client satisfait est souvent silencieux sur internet, tandis qu’un client mécontent le fera savoir à son entourage, mais aussi et surtout sur internet, par le biais d’un commentaire négatif sur la section avis par exemple, ou directement en commentant une de vos publications sur les réseaux sociaux. Si l’avis négatif n’est pas pris à temps, le mécontentement du client ne fera qu’augmenter (et on sait que certains peuvent très mal réagir…). Plus vite vous lui répondrez, plus vite il se calmera : vous avez là l’occasion de désamorcer la crise avant qu’elle n’atteigne des proportions démesurées. Suivez les conseils sur le blog de Net Offensive pour trouver la bonne façon d’affronter ce type de situation !

client mecontent internet comment client gerer

Si possible, répondez dans un délai de 24 à 48h maximum à votre interlocuteur, après la publication de son message. Évitez les réponses standardisées qui risquent de jeter de l’huile sur le feu : personnalisez toujours votre message pour assurer à votre client que vous prenez bien son avis en considération. Proposez-lui toujours une solution, mais évitez les gestes disproportionnés : l’offre doit toujours être cohérente par rapport au préjudice subi.

Si vous avez commis une erreur à l’origine de l’insatisfaction de votre client, n’hésitez pas à le reconnaître, même en public. La franchise est une qualité dans le domaine du service client, et servira votre réputation de professionnalisme. Au contraire, faire preuve de mauvaise foi ou pire, mentir en public risque de vous nuire très fortement. Pensez toujours que le client mécontent n’est pas le seul destinataire de votre message : vous vous adressez à toute votre clientèle, alors choisissez bien vos mots et détaillez les actions que vous allez entreprendre pour mettre en place un arrangement.

Pourquoi attendre 24h pour répondre ?

Pour ne pas commettre d’impair et réagir avec ses émotions, il est important de bien analyser la situation à froid. Pour cela, il convient de prendre du recul et de réfléchir à la situation sous plusieurs angles. Ce délai permettra aussi de vérifier les informations apportées par le client (commande en cours, livraison, contact avec le personnel, etc.). Bien entendu, la courtoisie et le tact sont de mise : ne répondez jamais sur le même ton que le client, même si celui-ci est désagréable ou insultant !

L’idée est surtout d’éviter la réaction émotionnelle, surtout face à une critique perçue comme injustifiée, ou à du trolling. Répondre à chaud pourrait causer du tort à l’image de l’entreprise.

Public ou privé ?

Il est important pour votre e-reputation de toujours répondre à un commentaire négatif justifié en public, sur le site d’avis ou la page de réseau social concernée. Cependant, rien ne vous empêche de contacter aussi le client en privé via le site (messagerie interne) si cela est possible, c’est même recommandé. Cela lui montrera que vous êtes prêt à proposer un arrangement.

Que faire face à une attaque injustifiée ou à l’affabulation ?

S’il est difficile de gérer un avis client négatif justifié, il peut être encore plus délicat de gérer un commentaire acide injustifié, voire une attaque personnelle. Là encore, le tact et la diplomatie seront de mise : surtout, évitez la réponse émotionnelle !

Choisissez vos mots avec beaucoup de soin : il s’agit de répondre au client mécontent, tout en faisant comprendre aux autres lecteurs que votre interlocuteur n’est peut-être pas objectif, voire qu’il a pu interpréter quelque chose d’une façon inattendue. Tout comme pour un autre avis négatif, vous devez lui répondre rapidement : surtout, ne l’ignorez pas sous prétexte qu’il ment, qu’il a tort ou que vous risquez de lui donner trop d’importance. Il sera forcément lu par les autres internautes, ou pire, pris pour argent comptant. Vous devez absolument dissiper ce malentendu.

Là par contre, il convient de répondre le plus vite possible. Les commentaires injustifiés peuvent être très violents sur internet : ne vous laissez pas déstabiliser et répondez calmement, poliment, mais fermement. Exprimez votre surprise devant cette remarque et répétez les faits concernés objectivement, ou la teneur des échanges que vous avez eus avec le client s’il y en a eu.

Si la discussion s’envenime ou si vous faites face à du trolling, ne prolongez pas le contact : renvoyez l’interlocuteur poliment vers le service client et mettez fin clairement à la conversation.

Un recours contre la diffamation sur internet

Si vous êtes la cible d’une série de commentaires négatifs injustifiés sur Facebook ou Google My Business par exemple, vous pouvez les signaler et demander à ce qu’ils soient supprimés. Il faudra justifier votre demande au moyen d’arguments pertinents.

Assurez-vous qu’il s’agisse bien de trolls (insultes, spamming, messages sans aucun sens, incitation à la haine, accusations racistes, etc.) et pas de véritables clients mécontents. Des modérateurs analyseront la teneur des messages incriminés et se chargeront de les retirer le cas échéant.

Tirer profit d’un commentaire négatif ?

Oui, il est possible de tirer avantage d’un avis négatif, surtout si celui-ci est isolé face à de nombreux avis positifs. Répondre rapidement et professionnellement à cette note négative démontrera votre professionnalisme et augmentera la confiance que vos clients vous portent.

Le client n’a pas toujours tort : voyez ces critiques comme une opportunité d’améliorer vos produits et vos services. Prenez note de leurs remarques justifiées et tentez d’améliorer votre offre : votre affaire ne s’en portera que mieux !

Deux techniques de marketing originales pour faire parler de son business

Deux types de publicité ont le vent en poupe auprès des professionnels qui aspirent à développer leur business. Ce sont d’une part les techniques de référencement mises en oeuvre sur les moteurs de recherche, d’autre part les impressions conventionnelles sur papier. De manière différentes, elles constituent toutes deux des stratégies marketing originales.

2 techniques publicitaires : referencement et impression papier

Le référencement

La première méthode ne vous est sans doute pas étrangère si vous vous intéressez au fonctionnement de Google et plus généralement des moteurs de recherche. Il s’agit du référencement, ce sont l’ensemble des méthodes qui permettent à un site de gagner en visibilité et de voir ses pages affichées fréquemment dans les premiers résultats, en réponse aux recherches renseignées par les utilisateurs. Ainsi, les professionnels considérés suscitent la curiosité de leurs prospects et ont davantage de chances de voir leur trafic augmenter. Les actions à mettre en place pour être en 1ère, 2ème ou 3ème position sur un mot clé important pour son activité ? Il convient entre autres de développer le contenu textuel de ses pages, de limiter les freins techniques à l’indexation et d’obtenir des liens d’autres sites internet.

L’impression papier

Le support papier, qui se conserve et s’échange

A l’heure de la dématérialisation, il peut être particulièrement profitable de se tourner vers des supports de communication papier. Les produits les plus sophistiqués sont susceptibles d’être conservés par vos cibles, ce qui ne survient pas lorsqu’on est exposé à une publicité en ligne. En effet, vous en connaissez beaucoup des internautes qui enregistrent en Jpeg la bannière d’un annonceur qui les a marqués ? De plus, ces publicités papier qui retiennent l’attention de leurs destinataires peuvent être partagés aux amis, aux parents ou encore aux collègues de travail, ce qui démultiplie le potentiel de points de contact.

La diversité des supports

Quand nous faisons allusion aux impressions publicitaires, nous sous-entendons l’ensemble des supports dont les entreprises peuvent tirer profit. Vos concurrents recourent en particulier aux traditionnels flyers et vous aimeriez marquer le coup ? Faites apparaître vos offres sur des drapeaux, des cartes postales ou encore des autocollants ! Même parmi ces flyers communs on distingue des solutions publicitaires plus rares et sans aucun doute plus efficaces lorsqu’on cherche à susciter l’intérêt d’un prospect. Nous pensons notamment aux modèles avec finitions personnalisés pour un rendu remarquable.

Les usages

Les occasions dans lesquelles distribuer ces publicités ? Elles sont multiples et permettent aux annonceurs de tirer parti de la plupart des situations où ils côtoient de potentiels prospects. A l’issue d’un rendez vous commercial, la carte de visite fait toujours son effet ! La petite affiche peut être collée dans un commerce de proximité si son gérant donne son approbation tandis que les drapeaux contentent notamment les associations sportives et les centres de loisirs qui organisent chacun des tournois dans une ambiance festive. Il y a aussi les fournitures de bureau telles que les enveloppes, blocs et calendriers qui peuvent vous aider à communiquer sur vos biens ou services auprès d’un public de professionnels.

Source images : fr.depositphotos.com

Bien gérer la trésorerie de son entreprise

Creative Commons (CC)

Après la phase de création d’une entreprise, il est nécessaire d’établir un plan de gestion efficace pour amener la structure au sommet de la réussite. Cette gestion ne pourra pas se faire sans la maitrise de l’un de ses outils primordiaux que sont les finances. Le contrôle de ces dernières permet en effet de faire face à la croissance, de démarrer de nouvelles activités et même de prévenir les moments de crise. Les finances représentent le centre névralgique d’une société, quelle que soit sa taille. Il est donc important d’y accorder un soin particulier pour la bonne marche de la firme. Quels sont donc les outils à posséder pour mener cette opération à bon terme ?

Définition des finances d’une entreprise

Il s’agit ici de l’ensemble des procédés utilisés pour améliorer les ressources d’une entreprise. La fonction des finances permet de réaliser une analyse des risques encourus par la firme. Elle est très développée auprès des grandes sociétés, au sein des différentes banques d’investissement, ainsi que dans la plupart des institutions financières. Son rôle consiste en une intervention plus préventive que curative. C’est donc elle qui a la responsabilité de l’anticipation des retards ou des défauts de paiement et du bon fonctionnement de l’entreprise. Elle permet enfin de prévoir les différents besoins de l’entreprise pour la préparer à gérer de façon optimale les multiples crises qu’elle pourrait rencontrer.

Cette tâche est généralement remplie par des trésoriers ou des cadres financiers qui fonctionnent tous sous la houlette d’un directeur administratif et financier. Dans les institutions bancaires, ce poste est généralement occupé par un directeur de l’offre crédit ou encore par un directeur des études financières.

Pour les plus pointilleux, il faut préciser que cette notion de finances est plus détaillée sur la page https://fr.wikipedia.org/wiki/Finance_d%27entreprise.

Les règles de la trésorerie

Pour la plupart des créateurs d’entreprise, les enjeux financiers sont très importants. Cet état de choses se fait encore plus sentir au sein des jeunes entreprises qui ne disposent pas souvent du personnel nécessaire pour couvrir toutes les branches de cette discipline. Il devient alors difficile de déterminer les factures qui doivent être réglées en priorité, de gérer avec efficacité le compte bancaire de la firme et même d’organiser le budget.

Il est important de rappeler que le déficit de cette fonction entraine généralement le licenciement des employés, le retard de croissance et même l’arrêt de certaines activités. La société se retrouvera dans l’impossibilité de l’acquisition des équipements nécessaires à son bon fonctionnement.

Pour assurer une bonne gestion des finances, il existe des règles de base que suivent la plupart des entrepreneurs.

Les prévisions

Au sein d’une entreprise, il est important de définir les prévisions pour optimiser l’utilisation des ressources. Cette prévision permet de se rendre compte de la capacité de la trésorerie à faire face aux besoins. Il sera alors plus facile au promoteur de prendre les décisions importantes et de connaitre aussi les moments adéquats pour faire des investissements. Pour bien effectuer cette analyse, il est recommandé de procéder à une étude des chiffres d’affaires réalisés au cours des derniers mois. Au besoin, il ne faut pas hésiter à remonter des années en arrière. Il est aussi conseillé de faire une observation des dernières ventes, ainsi que celle des produits qui ne sont plus demandés. Il faut enfin savoir que la réalisation des prévisions est une tâche qui demande une bonne dose d’adresse pour prendre en compte les marges de sécurité, mais aussi pour éviter les défauts de paiement.

Se servir des différents outils d’analyse

Ils permettent de suivre de près les différentes activités de l’entreprise, mais aussi d’avoir une idée précise de leur rentabilité. Ils permettent ainsi de réaliser le calcul des marges sur chaque activité ou sur chaque produit. Afin de prendre les décisions adéquates à propos de la stratégie de fonctionnement, il faut tenir compte de plusieurs données. Il s’agit entre autres de la rotation, des actifs, des ventes, des liquidités et même du bénéfice net. Pour faciliter cette tâche, il existe des outils qui permettent de mesurer les différents facteurs tels que l’endettement, l’efficacité, la rentabilité, la solvabilité, etc. Des applications comme Clearnox permettent quant à elles d’optimiser le recouvrement des créances de la firme.

Garder un œil sur les investissements

Il faut savoir qu’une bonne trésorerie au cours d’un mois ne garantit pas la pareille sur le reste de l’année. Il est donc important de surveiller de près tous les investissements. Cette précaution permettra de déterminer à l’avance les éventuels problèmes qui pourront subvenir.

Le site www.succes-marketing.com recommande d’ailleurs d’optimiser l’utilisation de chaque sou. Il est donc conseillé de diminuer les sorties d’argent en éliminant les dépenses superflues. Il faut aussi augmenter les entrées en améliorant le paiement des créances, en passant aussi par la prévente des produits ou même en validant les prévisions autour d’une base mensuelle ou hebdomadaire.

Source image : https://pxhere.com/fr/photo/1061437

En 2017, vous n’imaginez pas avoir une simple carte de visite ?

Il y a 2 jours, une cliente me disait qu’avoir une carte de visite, ça ne sert plus à rien. En 2017, dans un monde (inter)connecté, on scanne ! On montre son QR code et hop, la personne en face a toute votre identité et pourra facilement vous recontacter. C’est super simple. La société évolue, la publicité doit suivre le mouvement au risque de – déranger | disparaître | mourir => faites votre choix !

(suite…)