Les mots sont la base de notre communication. C’est aussi la réalité sur votre site web. Ces mots doivent persuader vos prospects. Interpellez vos clients, touchez leurs sens, faites appel à leur instinct. Voici quelques règles à suivre pour établir une stratégie de référencement forte :

Règle 1 : Votre message est-il compréhensible ?

Oubliez le langage de votre entreprise et le jargon technique de vos experts. Vos clients n’utilisent pas nécessairement le même vocabulaire que vous. Inutile de parler en termes spécialisés qui seront incompris. Utiliser le langage de vos clients vous rendra plus visible et lisible. Axez le référencement de votre site internet sur le vocabulaire recherché par vos prospects.

Règle 2 : Appelez l’internaute à l’action

La question que nous nous posons : Comment les moteurs de recherche classifient-ils les sites internet ? La réalité : Qui les moteurs veulent-ils satisfaire ? La réponse : l’internaute et non le créateur ou propriétaire de site.

La première chose à optimiser est votre titre. Il sera affiché dans les résultats des moteurs de recherche, les ‘SERP’. C’est le premier message concernant votre entreprise qui sera lu. Assurez-vous que votre titre soit un appel à l’action. Google vous offre 60 caractères pour faire passer votre message. Utilisez cet espace à bon escient.

Les moteurs de recherche sont un moyen, pas une fin en soi. Vous attirez l’attention de vos clients par leur intermédiaire. Le contenu de la balise ‘Meta Description’ est souvent affiché dans leurs résultats. Mettez-y votre message commercial. Invitez vos clients à vous découvrir. Ne vous préoccupez pas de votre référencement dans ce message car il n’est plus prit en compte pour votre positionnement. Utilisez-y un vocabulaire différent de celui de votre titre et invitez l’internaute à l’action, à visiter votre site.

Règle 3 : Contexte & ergonomie

Le contexte est important pour les images qui ne peuvent être réellement comprises des moteurs de recherche. La recherche universelle intègre de plus en plus de formats autres que du texte. Utilisez l’attribut alt de vos images pour expliquer leur signification aux moteurs. Veillez à utiliser des images porteuses de sens, à ce qu’elles correspondent à votre contexte. Votre lecteur ne peut perdre de temps avec de ‘jolies’ mais inutiles images.

L’emplacement de vos mots a son importance. Une étude de Jacob Neilson indique :

  • 79% des internautes ‘scannent’, parcourent du regard une page web, et ne la lisent donc pas réellement
  • 16% la lisent ‘mot à mot’

Un rapide parcours d’une page passe par les titres, sous-titres, listes à puce et paragraphe d’accroche. Veillez à respecter les conventions du web. N’utilisez par exemple jamais de texte bleu et souligné si ce n’est pas un lien.

Règle 4 : Crédibilité

Les personnes interrogées disent que la ‘politique de respect de la vie privée’, le SSL, l’adresse et le numéro de téléphone sont des éléments qui rendent votre site web crédible. Sur internet, les facteurs de crédibilités les plus importants sont :

  • Layout et son ergonomie
  • Typographie
  • Couleurs de fond, d’écriture, …

Plus important encore que ces facteurs, la facilité de lecture, passe par :

  • Taille de police de caractère
  • Défilement vertical de vos fenêtres
  • Texte clignotant
  • Manque de contraste entre caractère et fond d’écran, …

Règle 5 : Pensez à la longue traîne

Les 10 mots clés qui vous apportent le plus de trafic génèrent bien moins de visites que la longue traîne. Vous savez, ces recherches peu fréquentes mais très nombreuses lorsque nous les ajoutons une à une ? Ces 10 mots clés qui vous apportent tant de trafic n’en représentent en réalité que quelques pourcents. Pour la rédaction de vos contenus, pensez « Longue traîne ».

Règle 6 : Quelles sont vos performances web ?

Est-ce que vous convertissez facilement un visiteur en acheteur lorsqu’il entre par votre page d’accueil ? Est-ce qu’optimiser votre site internet en prenant en compte vos marques ne vous apporterait pas plus de trafic ? Avec un outil de web analytics, vous aurez une meilleure connaissance des ‘problèmes’ de vos pages d’atterrissage. Ainsi, vous pourrez travailler votre référencement en connaissance de cause.

Règle 7 : Vos marques attirent aussi les internautes

Au fur et à mesure de ses recherches, l’internaute affine ses requêtes. Il débute par étudier ce dont il a besoin mais il ajoute rapidement le nom de marques dans ses recherches. L’ajout de ces marques dans votre stratégie de référencement attirera plus d’internautes. Ces visiteurs étant nettement mieux qualifiés, vous pourrez analyser leur parcours avec un web analytics et répondre à leur besoin de façon plus précise.

Règle 8 : Répondez aux besoins de vos clients

Votre page d’accueil doit permettre à vos visiteurs de voir où se diriger. Elle doit rapidement les conduire vers ce qui les intéresse. Votre contenu doit répondre à leurs besoins et indiquer que vous avez la réponse à leur préoccupation.

Règle bonus

La persuasion se constitue par 3 éléments :

  1. Logique
  2. Emotion
  3. Crédibilité

Faites découvrir de nouvelles choses à l’internaute. Il doit être étonné, surpris, … Soyez logique et laissez toujours comprendre d’où vient votre visiteur et où il va. Et enfin, rendez-vous crédible. Affichez vos meilleurs clients, des témoignages, des résultats, …

Tout ceci pour vous dire qu’avoir une bonne stratégie de référencement est important. Mais le contenu de votre site l’est tout autant. A quoi servirait-il d’être bien visible sur les moteurs de recherche si c’est pour ne pas avoir de contenu adéquat sur votre site ? Pensez-vous que l’internaute restera sur votre site web s’il n’y trouve pas rapidement une réponse la réponse à sa recherche.

Source : Advanced SEO Strategies: Integrating Analytics, Usability, Persuasion and Journalism

Patrice Decoeur


Consultant SEO passionné de marketing, Patrice partage ses connaissances et expériences. Vous y trouvez des articles sur les théories et des applications pratiques, des études de cas, … des domaines du marketing, du webmarketing, du référencement et de l'entrepreneuriat.


10 réponses à Stratégie de référencement : pensez "visiteur" et pas "moteur"

  • Bonjour Patrice,

    Article intéressant en effet, et qui met, pour moi en tout cas, certaines choses en lumière, comme la meta-description ou le ALT des images auquel je n’avais jamais prêté attention. Il est fait référence à Google Analytics dans l’article. Est-ce que les statistiques de Google valent aussi pour un blog (je pense notamment au taux de rebond?

    A te lire… Cordialement,

    Pierre Fauconnier

  • Bonjour Pierre,
    Google analytics est tout à fait valable pour un blog. Le taux de rebond est généralement plus élevé sur un blog que sur une site « classique ». Par contre, la durée de visite est plus longue.
    Cordialement,
    Patrice

  • De manière globale, l’article traite de la conversion qui semble en effet oubliée par de nombreux propriétaires de site.
    Tous les conseils présentés sont très judicieux.
    Trop de gens se focalisent sur leur trafic sans se poser la question de son utilité.
    Comme tu le dis très bien, les moteurs cherchent à satisfaire les visiteurs, il doit en être de même pour les sites.

  • La conversion est la suite logique d’un bon référencement 😉

  • « pensez « visiteur » et pas « moteur » » Ce n’est pas ce que nous dit à longueur de journée Google et Matts Cutts à chacune de ses interventions ? 🙂 Mais après pour avoir des résultats à un moment il faut aussi penser moteur 🙂

  • Article intéréssant car la partie web marketing du référencement est trop souvent oublié! Il est nécessaire de plaire aux moteurs de recherche pour être référencé. Mais il faut aussi avoir des stratégies marketing pour augmenter le taux de conversion. A quoi cela sert d’être à la première place si le site n’est pas capable de retenir les prospects ?

  • Excellents conseils. Pour répondre à « Canapé en cuir » – qui fait probablement du référencement en postant son commentaire – beaucoup de grands noms du marketing ou du développement personnel mondial ne s’intéressent pas du tout au SEO. C’est le cas de Steve Pavlina qui dépasse chaque mois le million de visiteurs, ou encore de Leo Babauta qui n’est plus à présenter.

    Yoann

  • C’est le contenu d’un site qui lui permet d’avoir une bonne place sur Google. Article très utile !

  • Merci pour l’article, c’est très intéressant… Par contre, j’ai pas bien compris le point 5 (pensez à la longue traîne), ça serait bien si tu m’éclairais un peu plus sur la question. 🙂 Merci.

    Cordialement,
    Chafik

  • Bonjour Chafik,

    La longue traine est une « théorie » qui explique que les recherche réalisées sur un moteur et menant sur un site peuvent être « généralistes » ou de la « longue traine ». Une expression généraliste peut être « marketing internet », par exemple. De cette expression, découlent des recherches plus précises comme par exemple ‘agence marketing Belgique’, ‘agence marketing internet liège’ ou encore ‘conseil marketing web liège’. La théorie, et la pratique, nous montrent que l’ensemble des recherches de la ‘longue traine’ amènent plus de trafic sur un site donné que les recherches plus généralistes.

    N’hésites-pas à jeter un coup d’œil sur la définition de la longue traine sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Longue_tra%C3%AEne

Catégories