Sélectionner une page

Comment tenir son site web à jour ?

Bon nombre de personnes pensent qu’avoir un site web est largement suffisant pour accroitre la visibilité de leurs entreprises. Ce n’est pas tout à fait faux. Cependant, il faut savoir qu’un site web finit par perdre sa place dans le positionnement Google s’il n’est pas tenu à jour. Ceci, peu importe sa beauté ou son design. Tenir à jour son site web prend alors toute son importance. Comment procéder ? Voici les étapes !

comment tenir son site web à jour ?

Définir un cahier de charge

C’est le point de départ de votre projet de mise à jour. Il vous permettra de mieux structurer vos idées. Si vous avez une équipe, définir un cahier de charge vous permettra de mettre tout le monde sur la même longueur d’onde. En effet, il est à rappeler que la mise à jour de votre site web permet à votre entreprise de gagner en visibilité et de montrer à votre communauté votre expertise dans le secteur. De plus, il améliore de façon remarquable votre référencement et votre expérience utilisateur. Pour ce faire, vous pouvez confier la gestion de votre site à une entreprise. Découvrez-en d’ailleurs les avantages : https://www.succes-marketing.com/gestion-site-internet/.

Aux vues des enjeux, il est important de prendre le temps de définir le cahier. Vous y mentionnerez également les modifications que vous souhaitez apporter au site. Il est certes vrai qu’il faut mettre son site web à jour. Cependant, il est plus important de savoir avec précision ce que vous désirez améliorer. Lorsque cette base est posée, vous pouvez commencer la mise à jour.

Vérifier l’arborescence

En dehors du volet esthétique du site qui attire le lecteur, la simplicité du menu est ce qui amène ce dernier à poursuivre sa navigation sur votre site. De ce fait, vous devez revoir l’arborescence de votre plateforme du point de vue du lecteur. Si votre site a été conçu avec WordPress, vous devriez peut-être faire appel à un spécialiste WordPress WPline. Vous aurez ainsi la possibilité de modifier l’ordre des rubriques et même de créer de nouvelles sous catégories.

Actualiser le contenu texte et vérifier le référencement naturel

C’est un point très crucial de votre mise à jour. Vous devez vous mettre à la place de vos lecteurs pour relire tous les textes des différentes pages de votre site. Il est vrai que vous maitrisez votre domaine, mais tous les lecteurs de votre site ne savent pas forcément en quoi consiste votre activité.

De ce fait, le texte doit être écrit dans un langage et un style clair afin de lui faciliter la compréhension. Commencez par la page d’accueil et poursuivez votre relecture dans l’ordre des pages. Vérifiez si les titres sont explicites et accrocheurs ou s’il n’y a pas de petites fautes qui sont passées inaperçues à vos yeux la première fois.

Dans la nouvelle configuration des pages, il est important de ne pas perdre de vue les règles de référencement naturel. Elles permettent à votre site de garder un meilleur positionnement dans les moteurs de recherches. Les mots clés constituent un élément important du référencement. Choisissez et intégrez les mots clés relatifs à votre secteur d’activité. Plusieurs outils sont disponibles aujourd’hui pour trouver les mots clés idéaux à mettre dans vos contenus. Il s’agit par exemple du générateur de mots clés de Google qui sert à comparer ces derniers.

Vérifier les images

Changer les images est également l’une des étapes les plus importantes de votre projet de mise à jour. En effet, les images font également partie des résultats qui apparaissent lorsqu’une recherche est effectuée dans les moteurs de recherche. De ce fait, il est important de bien référencer vos images. Cependant, vous devez tenir compte de la taille de celles-ci. Des images trop lourdes ont tendance à ralentir la vitesse de chargement des pages de votre site. Changer les images permet également de redonner vie à votre plateforme et de montrer à votre communauté que votre site ne date pas de la vieille époque.

Avoir un site web pour son entreprise est appréciable, mais le tenir à jour est encore mieux. Cela permet de garder un meilleur référencement sur Google. La durée de vie d’un site web varie de 2 à 3 ans. Si depuis la conception de votre site, vous ne l’avez pas mis à jour, c’est peut-être le moment d’y penser.

5 stratégies de marque rentables pour les PME

La marque est souvent considérée comme un terme sophistiqué; cela semble exclusif aux grandes entreprises. En d’autres termes: il est trop cher pour les petites entreprises. Cette notion n’est pas précise mais on pourrait comprendre les motifs qui la sous-tendent. En fin de compte, les grandes entreprises investissent en fait beaucoup d’argent dans leur branding.

Cependant, les propriétaires de petites entreprises ne doivent pas fuir la tâche de concevoir et de mettre en œuvre des stratégies de marque intelligentes, ils doivent relever le défi avec tout ce qu’ils ont à leur disposition, ce qui, comme cet article vous le montrera, est abondant.

5 stratégies de marque

1. Créez un logo puissante pour votre marque

Un logo représente évidemment bien plus que l’identité visuelle de votre entreprise. Néanmoins, établir une association visuelle avec ce que représente votre entreprise est souvent l’un des attributs les plus immédiats et les plus puissants que vous puissiez accomplir.

Créer un logo attrayant, efficace et mémorable est la première chose à faire lorsque vous réfléchissez aux stratégies de marque pour votre entreprise. La tâche est certes ardue, mais vous pouvez recourir à des services professionnels pas chers comme un créateur de logo, qui peuvent prendre soin de votre situation, apporter leur expertise professionnelle et venir avec un logo qui résume l’entité de votre entreprise.

Un logo représente un élément fondamental de la marque de votre entreprise. Par conséquent, sa conception exige une méthode professionnelle. Essayer de le faire par vous-même, ce qui est une attitude courante dans les petites entreprises, abaissera le niveau de qualité élevé qu’exige cette tâche.

2. Devenez un expert dans votre domaine

L’un des plus grands avantages d’être une petite entreprise est que son public est généralement restreint. Par conséquent, la cible est très spécifique. Les propriétaires de petites entreprises devraient avoir leur créneau très bien défini. Plus les connaissances sur leur public sont détaillées, plus leurs stratégies peuvent devenir précises et efficaces.

Nous vivons à l’ère des experts. Avec toutes les informations disponibles en ligne, vous pourriez devenir un expert dans votre domaine en empruntant la voie du contenu. En effectuant une recherche exhaustive sur le domaine de votre entreprise et le type d’informations recherchées par vos clients, vous pourriez publier des articles de blog de manière cohérente. De cette façon, votre entreprise peut gagner en légitimité et en influence.

En développant une stratégie de contenu solide, vous pouvez gagner la confiance et le respect des clients, ce qui est la base d’un lien solide avec votre public. De plus, en produisant un contenu de haute qualité, vous apportez également de la valeur, ce que votre public appréciera également de n’importe quelle marque.

3. Maîtriser les médias sociaux

En matière de branding, peu de ressources sont aussi puissantes que les réseaux sociaux. Ils sont essentiellement des canaux publicitaires gratuits, ce qui est pratique lorsque vous avez un budget serré pour démarrer votre entreprise. Il vous suffit de comprendre les caractéristiques particulières de chaque site de médias sociaux afin de pouvoir utiliser au mieux chacun d’entre eux.

Vous devez garder à l’esprit que vous avez une solide compréhension du message que votre marque essaie de transmettre, afin que vous puissiez ensuite choisir le canal de médias sociaux le plus approprié pour le faire passer. Il y a tellement de contenu et tellement de canaux différents pour le publier, que cette tâche peut devenir stressante. Pour faciliter les choses, vous pouvez utiliser un planificateur de médias sociaux pour planifier et publier facilement sur différentes plates-formes, afin d’automatiser le processus et de libérer du temps pour le reste de vos efforts.

Une fois que vous avez une idée claire de l’histoire que vous souhaitez raconter sur chaque canal, vous devez vous occuper des réactions à votre message. N’oubliez pas que les médias sociaux ne doivent pas être considérés comme un mécanisme unidirectionnel. Il doit s’agir d’un dialogue, vous devez donc écouter ce que vos abonnés ont à dire, ce qui constitue une autre source d’informations précieuses. Prêter attention à votre public vous permettra de développer une relation chérie avec le vôtre.

4. Collaborer signifie unir des forces

Les autres entreprises susceptibles de partager votre audience ne doivent pas être considérées simplement comme des concurrents, car elles pourraient également représenter des alliés potentiels. Faites des recherches sur d’autres entreprises qui partagent vos mêmes valeurs et trouvez des moyens de travailler ensemble.

L’un de ces avantages de cette tactique est que, en travaillant avec d’autres entreprises déjà établies, vous pouvez gagner la confiance de clients qui ont recouru à leurs services ou produits. En d’autres termes, ces clients peuvent finir par faire confiance à votre marque car elle est associée à une autre qui jouit d’une bonne réputation.

Un excellent moyen de développer ces relations est d’offrir votre expertise sur le terrain pour produire du contenu sur les sites Web ou les canaux de médias sociaux de ces entreprises. Si vous publiez votre propre contenu dans d’autres points de vente, cela gagnera en force en ce qui concerne le référencement. Considérer ces alliances comme des engagements symbiotiques vous incitera à les établir, à les développer et même à les maintenir sur le long terme.

5. Offrir un excellent service

Vous pourriez avoir les fonctionnalités visuelles les plus étonnantes pour votre marque, le contenu le plus intéressant de votre blog et des alliances puissantes dans votre secteur, mais si votre service n’est pas extraordinairement bon, votre marque ne reflétera pas ce trait.

La qualité de votre produit ou service doit représenter votre priorité absolue. Concentrez-vous sur l’offre d’une expérience incroyable et vos clients ne seront pas seulement satisfaits, ils partageront également leur avis avec le monde, ce qui est la publicité la plus efficace qui soit. L’excellence mène à la confiance, donc si vous êtes en mesure de faire en sorte que vos clients comptent sur ce que vous représentez, votre travail en tant qu’entrepreneur est en voie de réussir.

Fournir un excellent service est le signe le plus éloquent de votre marque, donc travailler dur pour avoir un produit exceptionnel vous aidera à créer une entreprise qui se démarque des autres.

La marque ne doit pas être réservée aux entreprises qui ne disposent que d’un capital important. En tant que propriétaire d’une petite entreprise, vous avez à votre disposition une myriade d’outils et de stratégies qui vous permettront de créer et, à terme, de gérer une marque à succès.

Pourquoi recourir à une agence conseil en stratégie digitale ?

Dans la quête de l’accroissement de votre business, il arrive que vous ne disposiez pas de toutes les compétences pour gérer tous les aspects. Dans ce cas, l’idéal est de contacter une agence de conseil en stratégie digitale. De nos jours, ce genre d’agence existe un peu partout. Vous n’aurez certainement pas de difficultés à trouver une agence qui pourrait vous accompagner. Cependant, quelles sont les raisons pour lesquelles vous devez contacter une agence de conseil en stratégie digitale.

(suite…)

Un cadeau pour vos clients, bonne idée ou pas ?

Aujourd’hui, force est de constater que la majorité des clients n’arrivent pas à passer d’un vendeur à un autre dans l’espoir de faire de meilleures affaires. Conscient de cette réalité, vous décidez de prendre par tous les moyens légaux pour capter l’attention de vos clients, et probablement les fidéliser. Les cadeaux se comptent justement parmi les moyens les plus efficaces pour obtenir le vote de sa clientèle.

Pourquoi offrir un cadeau à ses clients ? Et surtout, est-ce toujours une bonne idée ?

Faire un cadeau à ses clients : une bonne initiative, mais qui se doit d’être sélective

Offrir un cadeau à son client est un geste qui a pris des proportions expansionnistes dans l’univers des affaires. C’est, en effet, une arme secrète qui permet à plusieurs entreprises de tenir en haleine leur clientèle. Cependant, il convient de noter que cette pratique traîne une réputation mitigée.

Pour certains clients, elle est le moyen le plus naturel des entreprises d’exprimer leur reconnaissance pour la confiance. Pour d’autres par contre, elle est plutôt vue comme une tentative pour acheter, conquérir ou même corrompre la clientèle. Quoi qu’il en soit, il faut reconnaître que ce geste fait généralement plus de bien que de mal.

C’est pour cette ultime raison que vous devez penser à une sélection rigoureuse avant de passer à l’action. Pour éviter que votre geste ne soit mal interprété, il est important d’avoir en amont une connaissance parfaite du client. Il serait avisé de chercher à connaitre ses goûts et/ou habitudes afin de lui offrir un cadeau qui le sidérera.

Un objet publicitaire mal choisi peut paraître comme un pot-de-vin, surtout s’il est destiné à un client plutôt modeste. Le goût étant relatif, vous ferez sans doute bien de faire preuve d’imagination en variant la nature de vos cadeaux. En clair, le cadeau d’entreprise n’est pas offert à tout le monde, et surtout pas, sur une crise de générosité incontrôlée.

Un objet publicitaire, quelles sont ses finalités ?

Avec l’objet publicitaire, on s’inscrit dans une stratégie marketing de beaucoup d’entreprises. Encore connue sous le vocable « goodies », cette pratique a aujourd’hui le vent en poupe. C’est en vérité un cadeau dont le but est d’inciter le client à renouveler sa fidélité. Il est réparti en plusieurs catégories en fonction de sa finalité :

  • L’objet publicitaire classique
  • la prime ;
  • le cadeau d’entreprise.

Le but du premier est essentiellement de transmettre un message ou mettre en relief une fonction spécifique d’un outil. Le deuxième tout comme le troisième d’ailleurs ont pour finalité d’établir une communication fluide avec le client et le fidéliser si possible. Ce dernier reçoit en récompense à sa confiance un objet publicitaire portant fièrement le logo ou l’insigne de l’entreprise. Aujourd’hui, cette démarche s’avance comme un moyen élégant de se démarquer du lot et de valoriser ses produits.

Installée en Alsace, la société Oppermannest la référence idéale pour trouver de meilleures idées de cadeaux. Sa mission consiste principalement à définir les solutions les plus adéquates pour vos communications par objet publicitaire. Cette société vous propose des cadeaux ou des publicités personnalisés et définis selon vos projets et budgets.

Quand utiliser alors un objet publicitaire ?

C’est une interrogation majeure à laquelle vous devez répondre avant de mettre sur place votre politique promotionnelle basée sur les cadeaux. D’abord, cette marque d’attention à vocation commerciale peut s’inscrire dans plusieurs contextes. Il peut s’agir d’un cadeau de fin d’année, d’un cadeau d’accueil, etc.

Lorsqu’il s’inscrit dans un contexte promotionnel afin de réveiller l’intérêt du client ou fournisseur, il est important que le timing soit parfait. Avant de venir à cette étape, vous devez avoir instauré en amont une relation de confiance et de sincérité. Une fois ce paramètre assuré, vous pouvez à présent envisager un cadeau d’affaires.

Lorsque le timing est impeccable, votre geste permettra sûrement de resserrer un lien préexistant. Ainsi, vous évitez les suspicions et idées sous-entendues. Prenez donc le temps de bien analyser les habitudes de votre client.

Gérer son hôtel quand on est seul

Bien que gratifiante et intéressante, la gestion d’un hôtel n’est pas de tout repos. Et ce, surtout si vous êtes seul à vous en occuper. Son succès exige une organisation impeccable ainsi qu’une grande polyvalence et une grande flexibilité de votre part. Vous devez maîtriser tous les postes que la gestion hôtelière implique (accueil des clients, gestion de la réservation, marketing, entretien…) pour assurer une pleine et entière satisfaction à vos clients, mais aussi pour assurer la pérennité de votre activité. Au travers de cet article, je vous propose de découvrir quelques astuces pour faciliter le management de votre hôtel.

gestion hôtel

Aidez-vous de la technologie pour une gestion simplifiée et plus efficace de votre hôtel

La gestion d’un hôtel implique plusieurs tâches dont il faut s’acquitter quotidiennement pour assurer le bon fonctionnement de l’établissement. Si vous êtes un hôtelier indépendant, vous devez prendre en charge tout seul l’accueil des clients, la réservation et les différentes autres tâches administratives, dont la comptabilité, le marketing et la communication pour promouvoir votre hôtel, son entretien ainsi que sa sécurité. Autant de tâches qui méritent une grande attention et dont la moindre négligence peut porter de grands préjudices aux clients, mais aussi et surtout à la réputation de votre hôtel.

Pour éviter d’être submergé par toutes ces obligations et limiter tout risque d’erreur ou d’oubli, il est vivement recommandé de recourir aux outils technologiques dédiés à la gestion hôtelière. Ils sont pensés pour faciliter la gestion de votre établissement à différents niveaux.

Les systèmes de gestion hôtelière

Plus communément appelé PMS (Property Management System), un système de gestion hôtelière est un outil informatique qui a pour objectif principal de simplifier la gestion de tous les aspects des activités de votre hôtel afin d’offrir une expérience agréable, sans aucune fausse note, à vos clients. Vous pouvez utiliser un logiciel de gestion d’hôtel pour gagner du temps, car il vous permet d’automatiser certaines tâches chronophages telles que les enregistrements des arrivées et des départs, l’attribution des chambres, la facturation…

Au-delà de ses fonctions de réception, ce type d’outil intègre de nombreuses autres fonctionnalités (gestion de l’entretien et de la maintenance, de la comptabilité, de la restauration…) et fournit des statistiques utiles comme le nombre restant de chambres disponibles, le taux d’occupation de l’hôtel, le taux de satisfaction des clients…

Le channel manager

Le channel manager ou gestionnaire des canaux est un logiciel spécifiquement conçu pour la gestion de la réservation, qui est l’un des postes les plus importants pour faire tourner efficacement un hôtel et garantir sa rentabilité. Il s’agit d’un outil informatique organisationnel qui fait office d’interface entre votre logiciel de gestion hôtelière (PMS) et les différents canaux de réservation à votre disposition.

Par canaux de réservation, j’entends toutes les plateformes depuis lesquelles les clients peuvent réserver une chambre chez vous, c’est-à-dire les appels téléphoniques, votre adresse mail, le site web de votre hôtel, vos pages sur les réseaux sociaux, les sites d’agences de voyages ainsi que les sites de métarecherche.

Le channel manager vous permet de synchroniser tous les calendriers de ces canaux avec celui de votre PMS, vous évitant ainsi les doubles réservations qui peuvent nuire à la satisfaction des clients.

Le logiciel de caisse hôtelier

Un logiciel de caisse hôtelier est un outil qui vous permet de faciliter les transactions financières entre votre établissement hôtelier et les clients. Et ce, que la transaction soit faite pour la réservation des chambres, dans le restaurant et/ou le bar de l’hôtel ou encore dans la boutique de souvenirs. Il peut donc vous être d’une grande aide pour tout ce qui est facturation.

Déléguez certaines tâches

Si vous vous sentez encore débordé, même avec l’aide d’outils technologiques, n’hésitez pas à déléguer les tâches que vous avez du mal à faire correctement.

L’entretien et la maintenance

Dans l’hôtellerie, la propreté est un critère sur lequel aucune concession n’est acceptable. En effet, pour le confort et le bien-être des clients, les chambres, mais aussi toutes les infrastructures que propose l’hôtel doivent être parfaitement propres et bien entretenues.

Si vous n’arrivez pas à vous acquitter de cette tâche correctement, mieux vaut la déléguer à un prestataire. Faites appel à quelqu’un de sérieux qui a de l’expérience dans le domaine et qui pourra vous garantir un entretien et une hygiène impeccables de votre établissement.

Cette démarche peut vous engendrer des frais supplémentaires, mais elle vous assure la satisfaction des clients. Et comme le dit l’expression : des clients satisfaits sont des clients fidèles. Vous pourrez par ailleurs affecter le temps que vous gagnez à ne plus vous occuper de ces tâches à d’autres tâches que vous maîtrisez.

Le marketing digital

Comme dans toute entreprise, il est aujourd’hui indispensable pour un hôtel d’être présent sur internet. Et pour cause, la grande majorité des clients se renseigne aujourd’hui en ligne avant de procéder à une réservation qui se fait également de plus en plus en ligne. Vous devez donc absolument travailler votre visibilité sur le web pour vous faire connaître auprès du grand public et tenir face à la concurrence intense qui règne actuellement dans le secteur de l’hôtellerie.

Dans cette optique, si toutes les tâches qui vous incombent dans la gestion de votre hôtel ne vous permettent pas de faire la promotion de votre établissement sur internet, l’idéal est de confier cette tâche à un professionnel. Cette option est également à envisager si vous n’avez pas les compétences suffisantes en matière de marketing digital.

Votre prestataire pourra, en fonction de la capacité d’accueil de votre établissement et de vos objectifs, mettre en place les stratégies les plus adaptées pour que vous puissiez afficher complet le plus souvent possible. Concrètement, il pourra vous aider à concevoir un site web attractif, à optimiser votre site pour qu’il soit visible dans les sites de recherche, à animer vos pages sur les réseaux sociaux…

Pourquoi est-il essentiel de disposer d’un outil d’avis clients ?

Les avis des clients ont dépassé désormais le statut de simples opinions pour devenir le symbole de la confiance accordée à un site marchand ou une entreprise de services. De nombreuses boutiques en ligne utilisent des outils destinés à permettre aux clients d’évaluer leurs prestations ou leurs produits. L’objectif est de mettre en évidence le facteur de ‘satisfaction client’ et d’en faire un outil de développement de l’activité. Ainsi, les entreprises en ligne qui prennent en compte les jugements formulés par leurs clients partent gagnants : les clients potentiels préfèrent acheter sur des boutiques en ligne qui leur sont recommandées par d’autres acheteurs. Dès lors, disposer d’un outil d’avis est devenu essentiel.

outil avis client

Par quels facteurs sociaux les comportements d’achat sont-ils influencés ?

L’influence de ceux qui nous entourent est fondamentale et contribue à façonner nos comportements, en particulier nos comportements d’achat. C’est ainsi que la plupart des consommateurs ont l’habitude de se renseigner auprès de leurs amis avant d’acheter. Vous avez fini par céder et par acheter la robe rouge parce que vos trois meilleures amies ont affirmé qu’elle était plus belle que la robe verte, alors que c’est cette dernière que vous préfériez en réalité ? C’est là un exemple de l’influence que les autres exercent sur nos choix. Selon différentes études, 3/4 des acheteurs en ligne s’appuient sur les avis déposés par les autres clients avant de faire leur choix. Mais comment les boutiques en ligne et les entreprises de service peuvent-elles tirer parti de ces données psychologiques pour développer leur activité et leur chiffre d’affaires ?

Quels sont les différents types d’évaluation par les clients ?

Le mode d’évaluation le plus répandu est sans conteste la notation : le client évalue le produit ou le service en lui attribuant une note. Parfois, ce n’est pas le produit lui-même qui est évalué, mais l’avis porte sur la qualité de l’expédition ou encore du service après-vente. Les avis aident les consommateurs à se faire une idée de la fiabilité du marchand et à savoir comment se sont déroulées les commandes des autres clients.

L’évaluation des produits est aussi très répandue. De nombreux sites marchands demandent ainsi à leurs clients d’évaluer le produit qu’ils ont acheté. L’idée est de rédiger une critique la plus objective possible, mais c’est surtout la multiplication des avis qui permet une certaine objectivité. Il n’est ainsi pas rare que les produits soient évalués de manière très différentes par les clients.

Il existe de nombreux portails Internet sur lesquels les acheteurs peuvent donner leur avis sur les sites marchands, les services ou les produits proposés. Néanmoins, les entreprises n’ont pas vraiment la main sur ces évaluations, qui leur échappent. Mieux vaudrait pouvoir disposer des avis rédigées par votre propre clientèle et les afficher sur les pages de votre boutique, à côté du produit ou du service.

Disposer d’un outil d’avis : les avantages

Conscients de l’importance de disposer d’un outil d’évaluation par les clients, de nombreuses boutiques ou entreprises cherchent à recueillir par ce biais des recommandations qui conduiront à un meilleur taux de conversion. En effet, des évaluations positives de la part d’anciens clients peuvent convaincre un grand nombre de visiteurs d’un site Web et les transformer en clients à leur tour.

Les évaluations laissées par les clients permettent aussi de réduire le taux de retours et les frais qui y sont liés. En effet, les avis qualifiés sur les produits ou les services fournissent des indications précieuses pour les nouveaux acheteurs. Mais le recueil d’avis par le biais d’un outil dédié permet aussi une meilleure optimisation pour les moteurs de recherche. Ce contenu a un effet positif sur votre classement dans les algorithmes de Google.

Toutefois, cette stratégie, pour être gagnante, nécessite que le système de notation soit entièrement intégré à votre boutique. La simple utilisation de « widgets » ne suffit pas, car elle n’est pas très attractive pour les moteurs de recherche. Cependant, si les évaluations sont affichées en tant que contenu de la boutique, l’effet sur le référencement est positif. C’est d’autant plus vrai que les avis rédigés par vos clients contribuent généralement à faire augmenter la densité des mots clés sur les pages.

Il est donc important de disposer d’un outil avis client efficace.

L’avis de vos clients et l’indice de confiance de la boutique

Nous avons vu que la présence d’évaluations laissées par les clients sur les pages d’une entreprise contribue indirectement à l’optimisation pour les moteurs de recherche. Néanmoins, il faut citer également l’impact largement positif de ces avis sur l’indice de confiance dont jouit une boutique.

Lorsque les systèmes de notation sont utilisés avec habileté par le site marchand, ils peuvent constituer un argument supplémentaire pour attirer l’attention des visiteurs. Ils peuvent aussi aider à améliorer visuellement la page et à la rendre plus conviviale. Aujourd’hui, on pourrait même affirmer qu’il s’agit d’un élément incontournable de l’UX design.

L’élément ‘confiance’ a un impact certain. Un commerçant qui affiche ouvertement les opinions de ses clients gagne la confiance de ses visiteurs grâce à la transparence.

Vous voulez renforcer le référencement SEO de votre site web pour y attirer plus de clients ?

Source image : unsplash.com

Quel budget faut-il prévoir pour démarrer son entreprise ?

Les formalités de la création d’entreprise se sont largement simplifiées ces dernières années. Toutefois, elles ne sont pas gratuites. Bien connaître leurs coûts est indispensable pour estimer correctement les besoins de financement de votre entreprise. Ces derniers peuvent connaître des variations significatives selon le statut que vous souhaitez donner à votre établissement : SARL, EURL, SASU, EIRL ou microentreprise. Alors, quel budget devez-vous prévoir pour lancer votre entreprise ? Découvrez la réponse dans ce guide !

Le coût de l’annonce légale

Lorsque vous envisagez de créer une société (SARL, SASU, SAS, SNC, SCI ou SELARL…), il est impératif de publier un avis dans un journal d’annonces légales. Sans cela, votre dossier ne sera pas accepté par le greffe. La publication de cette annonce a un coût variable qui est fixé chaque année par le ministre de la Culture et de la Communication et le ministre de l’Économie et des Finances. Vous êtes autorisé à publier dans le journal d’annonces légales de votre choix à condition que celui-ci soit situé dans le même département que votre siège social.

Grâce à cette liberté, vous pouvez optimiser les coûts en choisissant minutieusement votre journal. À cet effet, sachez que le prix d’une annonce légale dépend de plusieurs éléments, dont le département de publication et le nombre de lignes. À Paris par exemple, le tarif HT à la ligne est de 5,39 euros. Ainsi, pour un avis de 25 lignes publié dans un journal d’annonces légales parisien, le coût est de 25 x 5,39, soit 134,75 euros (HT). À ce dernier, il faudra ajouter le coût de l’exemplaire du journal d’annonces légales qui vous sera remis par voie postale.

Il est important d’optimiser votre annonce si vous souhaitez payer un montant raisonnable. En effet, certaines mentions ne sont pas utiles et peuvent être supprimées afin de réduire le nombre de lignes du formulaire. Vous pouvez visiter des sites qui proposent ces formulaires optimisés. Ces derniers peuvent vous permettre de faire des économies de l’ordre de 30 à 40 %. N’hésitez donc pas à comparer différents journaux afin de faire un bon choix.

Le capital social

Le capital social ne concerne pas les entreprises individuelles, mais seulement les sociétés. Il est votre première source de trésorerie et peut couvrir partiellement les frais identifiés pour le démarrage des activités de votre entreprise. Il est réparti en deux catégories à savoir : les apports numéraires et les apports en nature.

Les apports en numéraire

Pour les SARL, EURL et SAS, les apports en numéraire sont fixés à 1 euro au moins. Par contre pour une SA, ils s’élèvent à 37 000 euros. Cependant, vous avez la possibilité de ne verser que la moitié, soit 18 500 euros lors de la création de l’entreprise.

De toute évidence, il peut sembler plus intéressant de créer une SARL, une EURL ou une SAS plutôt qu’une SA. Toutefois, retenez que ce ne sont pas les frais de création qui doivent vous orienter vers le type d’entreprise à créer.

Les apports en nature

Vous pouvez effectuer un apport initial en nature (des biens meubles par exemple) pour constituer le capital social de votre entreprise. Dans ce cas, l’expertise d’un commissaire aux apports peut être nécessaire. Ce dernier fixe librement ses honoraires en fonction du type et de la nature de votre apport. Prévoyez entre 1000 et 2000 euros pour cela.

Lorsque vous envisagez de créer une EURL ou une SARL, vous pouvez ne pas solliciter les services d’un commissaire aux apports si aucun apport en nature n’excède 7500 euros. La somme totale des différents apports ne doit également pas excéder la moitié de votre capital social. Par contre, pour une SA ou une SAS, le recours à un commissaire aux apports est systématique.

Combien coûtent les démarches administratives ?

En dehors de l’annonce légale et des frais liés à la constitution du capital, il faut également prévoir un budget pour les démarches administratives restantes.

La rédaction des statuts

La rédaction des statuts de votre entreprise est une étape indispensable lors de sa création. Ces derniers définissent les règles qui régissent les rapports entre les associés, mais également les interactions avec les tiers. La procédure ne concerne pas les entreprises individuelles, mais uniquement les sociétés. Vous pouvez avoir recours aux services d’un professionnel pour cette démarche administrative. Toutefois, aucune obligation légale ne vous empêche de rédiger personnellement les statuts de votre société.

Si vous choisissez cette option, vous pouvez télécharger gratuitement sur internet des modèles de statuts que vous compléterez en fonction des caractéristiques de votre entreprise. Mais dans ce cas, assurez-vous que les modèles que vous avez choisis portent les mentions obligatoires imposées par la loi pour votre type d’entreprise.

Cela est très important, car si vos statuts sont approuvés et validés, leurs modifications engendreront des frais conséquents. Pour éviter ces revers, je vous conseille de faire appel à un avocat spécialisé en droit des sociétés ou à un expert-comptable.

Confier la rédaction des statuts à un expert est une solution qui peut paraître onéreuse certes, mais vous avez la certitude d’obtenir un résultat professionnel. Les honoraires d’un expert dépendent principalement :

  • De sa notoriété ;
  • Du nombre d’associés ;
  • De la forme juridique de la société ;
  • De la complexité des règles de fonctionnement de l’établissement nouvellement créé.

Les statuts d’une SARL sont par exemple plus simples à rédiger que ceux d’une SA. Pour une société qui n’a qu’un seul associé, les frais n’excèdent pas 500 euros en général. Pour des projets qui réunissent plusieurs associés, les frais peuvent varier entre 800 et 3000 euros.

L’immatriculation

Votre entreprise en cours de création doit être immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Vous pouvez réaliser cette procédure dans un Centre de Formalité des Entreprises. Les tarifs varient selon le statut de votre entreprise. Ils s’élèvent à 25,34 euros pour une entreprise individuelle commerciale et 39,42 euros pour une société commerciale. La procédure est gratuite pour les microentreprises. Si la démarche aboutit, vous obtiendrez votre extrait Kbis, un document légal qui justifie votre immatriculation.

Si vous êtes artisan, vous devez vous immatriculer au répertoire des métiers (RM) afin de pouvoir exercer comme travailleur indépendant. Les coûts liés à cette demande varient entre 60 et 90 euros en fonction du statut juridique choisi. Vous avez également la possibilité d’effectuer un stage de préparation à l’installation (SPI) auprès de votre chambre de métiers. Ce stage vous coûtera en moyenne 200 euros.

Voilà, vous pouvez désormais estimer le budget qu’il vous faut pour remplir les formalités administratives liées à la création de votre entreprise. Des frais d’étude de marché ou de dépôt de demande de brevet peuvent également s’y ajouter. Assurez-vous d’en tenir compte s’ils vous concernent.

Le business en ligne, c’est du travail !

Pour atteindre la liberté financière, de plus en plus de personnes se lancent dans l’entrepreneuriat. En 2019 par exemple, plus de 815 000 entreprises ont été créées. Parmi les entrepreneurs, beaucoup choisissent le business en ligne pour générer des revenus relativement importants. Vous pouvez vous aussi développer une activité en ligne ou digitaliser votre entreprise si vous avez déjà un point de vente physique. Mais, comment réussir le lancement d’une entreprise en ligne ? Quelles sont les meilleures activités pour gagner de l’argent sur internet ?

Le business en ligne, ce n’est jamais de l’argent facile

Impossible d’y échapper, internet est désormais omniprésent dans nos vies. Des milliards de personnes sont aujourd’hui connectés par ce canal et la majorité souhaite en faire une source de revenus sans fournir le moindre effort. Cependant, il n’y a pas de « gain facile » avec le business en ligne. Quelle que soit votre activité en ligne, vous éprouverez certainement quelques difficultés au départ, car il n’est pas toujours aisé de trouver un produit qui intéresse le public ou qui malgré la concurrence arrive à toucher du monde.

Avec les milliers de blogs qui sont créés dans chaque niche, et les nombreuses entreprises en ligne qui offrent les mêmes services que vous, vous devez être parmi les meilleurs pour rentabiliser votre business. Une chose est sûre, des activités rentables en ligne existent. Mais, c’est uniquement en travaillant dur que vous atteindrez un bon chiffre d’affaires annuel.

business en ligne

Quel type d’activité choisir pour gagner de l’argent ?

Pour gagner de l’argent en ligne, vous pouvez entreprendre l’une de ces activités.

Le dropshipping

Il s’agit d’une activité en ligne qui vous permet de vendre un produit sans avoir de stock et en demandant juste au fournisseur d’expédier directement chez le client. L’activité est très intéressante, car vous évitez de garder sur les bras des stocks invendus. Mais les délais de livraison peuvent être plutôt longs. De plus, il faut être déclaré pour faire du dropshipping. En France par exemple, avoir le statut d’autoentrepreneur ou de micro-entreprise dès 16 ans permet de vous adonner à cette activité. Vous pourrez créer une SAS, SASU ou SARL une fois que votre business connaîtra une bonne croissance. À noter que seule une bonne niche vous permettra de vous faire un maximum de revenus avec le dropshipping. Une niche, c’est une quantité limitée de futurs acheteurs (quelques centaines ou milliers) représentant un petit segment de marché. Ce qui est intéressant avec ce concept, c’est que vous pouvez vous positionner comme un spécialiste et écouler plus aisément votre produit.

L’affiliation

Il s’agit d’une technique e-marketing qui permet à un site web annonceur de faire la promotion de ses produits ou services en proposant une rémunération à d’autres sites web éditeurs (affiliés) en contrepartie d’un apport de ventes, de trafic ou d’inscriptions. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le dropshipping, l’affiliation, le coaching, la création d’application ou d’un blog de niche ou toute autre forme de business en ligne, vous avez la possibilité de suivre des formations adaptées et accéder à de précieux conseils directement en ligne pour lancer et développer vos affaires.

Pour faire de l’affiliation aujourd’hui sur internet, vous devez avant tout choisir un produit à promouvoir en tant qu’affilié. Pour faire un bon choix, commencez par des produits que vous connaissez et aimez déjà, car cela vous fera gagner du temps. Vous pourrez ainsi témoigner facilement des résultats. Toutefois, si vous n’avez pas de connaissance particulière sur un produit, vous pouvez rechercher des produits via un réseau d’affiliations. Cette approche vous invite en réalité à l’achat de produits à essayer.

Ensuite, installez-vous en tant qu’affilié. Pour y parvenir, il faut postuler et être approuvé par le vendeur du produit. Il vous fournira un lien d’affiliation. Chaque fois que votre lien sera utilisé pour l’achat du produit, vous gagnerez des commissions. Cependant, c’est uniquement par la promotion de vos offres d’affiliation que vous retiendrez l’attention d’éventuels acheteurs. Avec des moyens déguisés comme la rédaction de contenu personnalisé sur un blog, il est vraiment simple aujourd’hui de drainer du trafic autour de votre produit. Dans tous les cas, n’oubliez pas de vous conformer aux exigences légales sur l’affiliation qui varient d’un territoire à l’autre. Dans beaucoup de pays par exemple, vous êtes tenu d’informer les internautes que vous touchez une commission sur chacune de vos ventes.

Le coaching et la vente de formations

Cette stratégie vous permettra d’augmenter vos revenus si vous avez des compétences particulières. Il vous suffira de proposer des cours individuels ou de faire des séances de coaching sur un sujet particulier et d’actualité. Cela se fait généralement sur les réseaux sociaux (dans les groupes Facebook, WhatsApp, sur YouTube…). Vous pouvez aussi créer un site en ligne pour vendre vos formations à vos abonnées ou aux membres.

La création d’application

C’est une activité qui n’est pas donnée à tout le monde, car il faut s’armer de beaucoup de patience pour pouvoir la monétiser. Vous devez bien réfléchir sur les modèles de rémunération. Il existe actuellement sur le marché divers modes de rémunérations pour une application : achat In-app, l’application payante, les applications de jeux et les applications de Shopping. Dans tous les cas, il vous faut une bonne formation pour pouvoir créer une application de qualité supérieure.

se lancer en dropshipping

Comment réussir le lancement de votre entreprise en ligne ?

Vous n’obtiendrez rien en ligne sans investir du temps et sans une motivation à toute épreuve. Assurez-vous également que les services ou produits proposés par votre entreprise en ligne sont intéressants, et démarquez-vous de vos concurrents en faisant preuve d’originalité ainsi que de créativité. Par exemple, si vous envisagez de lancer un site internet, travaillez correctement en amont votre stratégie SEO, car il reste l’une des sources de trafic les plus sûres et rentables. Les techniques et stratégies de marketing digital sont innombrables aujourd’hui, vous devez dénicher celle adaptée à votre activité pour réussir.

Comment rentabiliser votre business en ligne sur le long terme ?

Pour maintenir votre business à flot et le développer sur le long terme, vous devez éviter de dépendre d’une seule source de trafic, car vous n’irez pas bien loin si celle-ci se coupe subitement. Vos sources de trafics doivent donc être diverses et variées (Facebook Ads, Google Adwords). Quelle que soit la situation, ne vous découragez pas et soyez toujours à l’affût des opportunités.

En somme, créer un business en ligne n’est pas une mince affaire, mais avec une bonne formation et des activités comme le dropshipping, l’affiliation, la création d’application, le coaching et la vente de formations, vous pouvez gagner beaucoup d’argent.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4289603

Comment vendre son produit sur un marché saturé ? Pensez à « Influence et manipulation »

Le marché saturé est celui sur lequel il ne semble plus possible d’augmenter la consommation d’un produit ou d’un service par les consommateurs cibles. Nous comprenons donc qu’il est quasiment impossible d’attirer de nouveaux clients.

Les entreprises ne savent alors pas toujours à quel saint se vouer. Heureusement, certaines techniques, souvent incroyablement simples à mettre en place, permettent de se démarquer.

Robert Cialdini a rédigé un excellent livre sur ce sujet : Influence et Manipulation. Pour résumer, il peut être très facile de vendre ses produits et services sur un marché, aussi saturé soit-il.

comment vendre sur un marché déjà saturé ?

Voici quelques principes à appliquer pour faire décoller votre business.

1- la réciprocité

Robert Cialdini, auteur américain, a publié son ouvrage « Influence et Manipulation » en 1984. Ce livre fait partie des bouquins les plus recommandés pour tout business qui souhaite attaquer une nouvelle niche ou simplement renforcer sa stratégie. Ce psychologue social y fait ressortir 6 différents principes pour se démarquer du marché.

Le premier principe qu’est celui de la réciprocité est une des normes sociales les plus importantes qui régissent notre société. Dans le domaine de la vente et du marketing, elle doit être utilisée pour influencer les choix des consommateurs. Il intervient lorsque ceux-ci ne savent pas sur quel produit ou service jeter leur dévolu.

Il ne s’agit nullement de manipuler des clients, mais ce peut ne pas en être si éloigné.

Comment mettre cette réciprocité en œuvre ? Vous recevez un cadeau. Ne vous sentez-vous pas, consciemment ou inconsciemment, obligé de le retourner ?

Lorsque ce principe est appliqué à l’entreprise, on peut imaginer cibler une niche de clients et lui offrir un échantillon gratuit. La cible aura alors tendance à acheter ledit produit ou service.

2- l’engagement et la cohérence

L’engagement ancre le comportement de l’acheteur et la cohérence le conforte dans son choix, même si le contexte de vente évolue par la suite.

En marketing, il faut amener le client à prendre facilement une décision qui l’amènera à s’engager. L’inviter à écrire sur papier cette décision l’ancrera dans son esprit.

L’essai gratuit est l’une des meilleures solutions pour faire acquérir le changement à l’individu. Le prix d’une ligne de produits passe alors largement en second plan.

Quant au principe de la cohérence, l’utilisateur l’applique à partir du moment où il est engagé. Il considère avoir pris un engagement et puisqu’il veut rester cohérent avec ses décisions, il ne se rétractera pas, même si le prix du produit vient à changer ou que des concurrents avec de meilleurs services sont découverts.

3- la preuve sociale

La preuve sociale est un principe marketing incontournable pour vendre ses produits et services. Il a toujours été utilisé par les grandes marques. À l’heure du web, on constate que Google, Amazon … mais aussi de petits sites e-commerce ou de dropshipping, en abusent, dans le bon sens du terme.

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen d’inciter une cible à s’exprimer, à partager son avis. Des sites internet comme Facebook, Instagram ou Twitter ne sont-ils pas souvent devenus le terrain idéal pour apporter de la croissance à votre business ? Justement, parce que le citoyen s’y exprime et partage son avis ;

Comment mettre ce principe marketing en place ? Il faut faire comprendre au client qu’il n’est pas seul à utiliser votre produit. Démontrez-lui que beaucoup d’autres personnes de la même cible ont réalisé ce même choix et en sont très heureuses.

Il en conclura que si des gens l’ont fait avant lui, c’est que votre produit et service étaient forcément bons. Par conséquent, il n’hésitera pas à vous l’acheter.

4- l’autorité

Le principe de l’autorité développé par Robert Cialdini fait intervenir vos qualifications, vos diplômes et vos reconnaissances. Un chef d’entreprise prouve ainsi à ses clients potentiels qu’il a réellement les aptitudes à réaliser ce qu’il propose.

L’autorité accentue le pouvoir de persuasion : un pouvoir dont vous aurez obligatoirement besoin sur la majorité des marchés développés.

D’une part, les clients répondront favorablement à vos sollicitations parce que vous êtes « l’autorité ». D’autre part, ils répondront contre leur gré parce que c’est l’autorité qui le leur a demandé.

Pour une entreprise, le principe de l’autorité va aussi se traduire en termes de nombre d’années d’expérience.

5- La rareté

La rareté a toujours contribué à l’augmentation de la valeur perçue d’un bien ou d’un service. Lorsque vous placez un produit à vendre, faites en sorte que celui-ci soit considéré comme une offre très limitée. Ainsi, les clients auront l’impression qu’ils sont en train de laisser passer une occasion en or s’ils n’achètent pas ce bien que vous leur proposez.

L’astuce la plus probable consiste à lancer la rumeur que tel ou tel produit ne sera plus disponible sur le marché d’ici la fin de la promotion.

À côté de l’offre limitée dans le temps, vous pourrez opter pour une offre limitée en quantité. L’ultime est l’offre valable une seule fois. Des sites internet proposent régulièrement une offre valable une seule fois. Autrement dit, l’occasion ne se présentera plus jamais.

Faire une étude de marché vous permettra notamment d’évaluer l’impact des offres de votre concurrence. En connaissant l’existant, vous mettrez une stratégie de différenciation en place et vous ferez percevoir de façon unique.

Autres techniques de vente pour devenir irrésistible sur votre marché

En dehors de ces principes couramment utilisés en marketing, d’autres techniques de vente de produit sur un secteur de marché donné peuvent être appliquées.

L’une d’entre elles est le PODs ou Point of Difference. Il s’applique sur un marché cible et peut porter sur diverses caractéristiques d’un produit. La stratégie consiste ensuite à communiquer essentiellement sur ces points de différenciation, pour faire savoir que vous êtes unique.

Vous pourrez également vous montrer un peu plus flexible que vos concurrents. Vos clients ou les visiteurs de votre page web peuvent passer commande et recevoir leur produit en quelques clics seulement. Travaillez à réduire les temps de vérification de leur carte bancaire ou les délais de réception de leurs produits.

Cela laissera voir que votre service est plus facile à utiliser que tous les autres. Vous pourrez ainsi renforcer votre image de marque, acquérir de nouveaux clients et finalement, accroître vos ventes.

Un aspect que trop d’entreprises et de marques négligent par ailleurs est le service client. Lorsque vous montrez au client que vous vous souciez de lui et ses préoccupations, il ne pense pas à se diriger vers vos concurrents. De ce fait, votre service client doit être plus disponible que service après-vente (SAV) de votre concurrence. Évitez les mises en attente de plusieurs minutes et répondez le plus vite et efficacement à leurs préoccupations.

Vous voulez renforcer le référencement SEO de votre site web pour y attirer plus de clients ?

Pour aller plus loin, je vous conseille de lire l’article rédigé par Olivier Roland sur Influence et manipulation. Je l’utilise comme ligne directrice lorsque je rencontre un nouveau client.

Source image : unsplash.com

La demande d’extrait KBis est-elle payante ?

Délivré après l’immatriculation au RCS, l’extrait KBis est l’acte officiel qui prouve l’existence légale d’une entreprise. Sa présentation est exigée dans de nombreuses démarches relatives au bon développement de l’entreprise : candidature à un appel d’offres, achat de matériel professionnel, procédure judiciaire, etc. Tout individu intéressé peut faire une demande d’extrait KBis de l’entreprise de son choix.

Sommaire :

  1. Comment faire une demande d’extrait KBis ?
  2. Quelle est l’utilité de l’extrait KBis ?
  3. Qui peut faire une demande d’extrait KBis ?
  4. Est-il possible d’obtenir un extrait KBis gratuitement ?
  5. Combien de temps l’extrait KBis est-il valide ?
  6. Comment toujours avoir un extrait KBis récent ?
  7. Demander l’envoi périodique de l’extrait KBis : pour quel type d’entreprise ?

Comment faire une demande d’extrait KBis ?

La demande d’extrait KBis se fait auprès du Greffe du tribunal de commerce dont dépend l’entreprise sauf pour celles établies en Alsace et en Moselle. Pour ces dernières, il faut s’adresser à la chambre commerciale du tribunal d’instance ou de grande instance. Il est également possible de faire une demande d’extrait KBis en ligne. Cela se fait sur le site officiel d’infogreffe. Il vous suffit d’entrer la dénomination ou le numéro SIREN ou SIRET de l’entreprise dans la barre de recherche. Pensez à préciser la famille d’activité et le lieu d’exercice pour filtrer les recherches. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner l’onglet extrait KBis sur la fiche infogreffe de l’entreprise et à l’ajouter au panier. Terminez votre commande en cliquant sur le bouton dédié à cet effet. Puis, suivez les dernières étapes indiquées pour récupérer le document officiel. Notons que cette démarche est payante. Le mieux est de solliciter les services d’extrait-kbis.net pour en savoir plus sur le sujet.

extrait KBis

Qui peut faire une demande d’extrait KBis ?

Pour information, le registre du commerce et des sociétés a pour rôle de permettre l’identification des entreprises et des sociétés et d’informer le public sur leur existence. L’immatriculation est capitale pour exercer une activité commerciale légalement. D’ailleurs, la non-inscription au RCS fait acte de mauvaise foi et est considérée comme un travail dissimulé qui est passible de sanctions pénales dont 45000 euros d’amende et 3 ans d’emprisonnement.

L’immatriculation au RCS se matérialise par la délivrance de l’extrait KBis par le tribunal de commerce. De ce fait, les informations portées au RCS sont accessibles au public. N’importe qui peut donc faire une demande de l’extrait KBis de l’entreprise dont il souhaite obtenir les informations.

Est-il possible d’obtenir un extrait KBis gratuitement ?

Tout dirigeant d’entreprise immatriculée au RCS peut obtenir leur extrait KBis en format numérique sur le site monidenum.fr. Il s’agit d’un service d’authentification sous la responsabilité du Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce. La demande d’extrait KBis en format numérique sur le site est gratuite, sécurisée et peut se faire de façon illimitée.

Quelle est l’utilité de l’extrait KBis ?

L’extrait KBis est requis lors d’une candidature à un appel d’offre, de l’ouverture d’un compte bancaire professionnel, d’achat de matériel professionnel, etc. Ce document renseigne sur toutes les informations portées au registre du commerce et des sociétés concernant l’entreprise. En effet, l’extrait KBis mentionne, entre autres, le nom du greffier du tribunal de commerce ayant signé l’immatriculation, la dénomination sociale de l’entreprise, son numéro SIREN, son code APE et sa forme juridique. Le montant du capital social, l’adresse, la date de création, l’activité détaillée et le nom de domaine du site officiel de la société sont également mentionnés dans le document. L’extrait KBis indique également l’identité du dirigeant principal de l’entreprise, de ses administrateurs et des commissaires aux comptes.

Combien de temps l’extrait KBis est-il valide ?

Normalement, l’extrait KBis n’a pas de durée de validité. Néanmoins, disposer d’une version de moins de 3 mois est recommandé car cette dernière sera exigée pour la réalisation des différentes démarches relatives au bon développement de l’entreprise. Cela est explicable par le fait qu’une entreprise subit de nombreuses modifications au cours de sa vie. Les changements peuvent être effectués à tout moment et nécessitent une mise à jour du document officiel. Pour prouver la véridicité des informations concernant votre entreprise lors des différentes démarches, il est donc essentiel de demander une version récente de l’acte officiel. Par ailleurs, il est important de noter que seul le document officiel commandé auprès du Greffe, délivré et signé par le greffier du tribunal du commerce fait foi.

extrait KBis

Comment toujours avoir un extrait KBis récent ?

Il est possible de recevoir régulièrement un extrait KBis à jour sur certains sites. L’envoi périodique est une option présentée lors du processus de commande. Vous devez simplement sélectionner la case courrier, indiquer la périodicité et la durée durant laquelle vous souhaitez recevoir le document. La durée maximale est de 24 mois. Vous recevrez l’extrait Kbis à votre adresse postale selon la périodicité et la durée que vous avez indiquées. Notons que vous pouvez indiquer une autre adresse lors de la commande ou pendant la durée des envois périodiques.

Demander l’envoi périodique de l’extrait KBis : pour quel type d’entreprise ?

Vous pouvez demander l’envoi périodique d’extrait KBis de la plupart des entreprises immatriculées au registre du commerce et des sociétés de tous greffes confondus. Néanmoins, la demande ne peut pas se faire avec les entreprises radiées, non immatriculées au RCS, non reprises en informatique ou en procédure de liquidation judiciaire. Dans le cas où vous avez demandé l’envoi périodique d’extrait KBis d’une entreprise faisant l’objet d’une radiation ou d’une procédure de liquidation judiciaire, les envois seront automatiquement stoppés dès le début des procédures.

Pour exercer en toute légalité une activité commerciale, chaque entreprise doit s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés. Cette étape est finalisée par l’obtention de l’extrait Kbis. La demande de cet acte officiel est payante. Elle peut être effectuée par les chefs d’entreprise ou par toute personne extérieure et intéressée. Quant aux dirigeants d’entreprise, ils peuvent obtenir gratuitement, de façon illimitée et sécurisée leur extrait KBis sur monidenum.fr.

Sources :

https://www.economie.gouv.fr/entreprises/extrait-k-KBis-registre-commerce-societe

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F21000

https://www.infogreffe.fr/documents-officiels/demande-KBis.html

https://monidenum.fr/