Sélectionner une page

France : le pays idéal pour monter son entreprise ?

Développer une entreprise est un processus relativement long et délicat. Sans les informations appropriées et une bonne préparation, bon nombre de projets se retrouvent en échec. L’un des problèmes fondamentaux est de trouver une situation géographique favorable pour son entreprise. À cet effet, la France présente de nombreuses qualités et s’avère une destination de premier choix. Découvrir ici les avantages à vous lancer dans l’entrepreneuriat dans l’Hexagone et quelques astuces et recommandations pour mener à bien votre projet de création d’entreprises en France.

En quoi la France est-elle un pays de référence pour installer votre entreprise ?

Le succès d’une entreprise est fortement conditionné par son emplacement. De nombreux pays à travers le monde constituent de véritables mines d’or pour les entrepreneurs. Au nombre de ces pays, la France occupe une place de choix, et ce pour de nombreuses raisons.

La notoriété de la France sur le plan professionnel

La France accueille chaque année de nombreux entrepreneurs et investisseurs français comme étrangers. C’est un pays de confiance qui sert d’ailleurs d’ouverture sur le marché européen. De plus, c’est un état réputé pour fournir des professionnels compétents dans de nombreux domaines d’avenir. La qualification professionnelle y est ainsi très élevée, ne laissant douter aucun entrepreneur.

De plus, la France est en passe de devenir une « start-up nation ». Elle favorise d’ores et déjà l’implantation et le développement de plusieurs start-ups, qui constituent un important maillon de l’économie nationale. Elle met un point d’honneur à accompagner ces jeunes entrepreneurs dans l’atteinte de leurs objectifs.

Les aides à la création d’entreprise et la simplification des démarches

Désormais, monter son entreprise en France est devenu beaucoup plus aisé grâce à des démarches administratives simplifiées et à certaines aides de l’État. Les délais liés aux différentes étapes de création d’entreprise ont en effet été réduits et plusieurs types d’aides gouvernementales existent, en fonction de la situation de chaque entrepreneur.

Les personnes au chômage peuvent par exemple bénéficier de l’ACRE (aide au créateur ou repreneur d’entreprise), une aide pour les aiguiller dans la création de leur entreprise. Toutefois, les aides octroyées par l’État ne se limitent pas à des aides financières. Il y a également des formations qui aiguillent les candidats à l’entrepreneuriat. Ces formations ne sont pas obligatoires, mais elles s’avèrent particulièrement utiles. Elles sont adaptées à l’activité choisie par l’entrepreneur et sont dispensées par des organismes habilités.

monter une entreprise formation aide

Que savoir avant de monter votre entreprise en France ?

Outre les raisons valables de choisir une ville française comme emplacement de votre entreprise, voici l’essentiel à savoir sur la création d’entreprise avant de vous lancer.

L’analyse de votre idée et l’étude de marché

Tout projet de création d’entreprises part d’une idée. Cette dernière fait allusion à ce que vous désirez faire concrètement. Quels seront les objectifs et l’utilité de votre entreprise ? Quelles sont les activités que vous souhaitez proposer ? En répondant à ces questions, vous pouvez déjà voir si votre idée est en adéquation avec votre environnement. Vous serez ainsi en mesure d’avoir un aperçu de ce qui se fait déjà chez vos futurs concurrents, d’affiner votre cible et de mieux adapter votre idée au contexte.

En outre, il est préférable d’opter pour un domaine qui correspond à vos aptitudes personnelles et professionnelles. Le processus de création d’entreprise est long, vous devrez donc vous armer de courage, de patience et de beaucoup de détermination. N’hésitez pas à vous faire épauler par des proches ayant des connaissances en entrepreneuriat ou des entrepreneurs confirmés.

L’élaboration de votre business plan

C’est à partir de l’étude de marché que vous établirez votre business plan. Il s’agit d’une mise à l’écrit de votre projet dans les moindres détails. Il sera donc fait mention de l’activité, du parcours et des prévisions budgétaires (le financement pour démarrer et les revenus espérés après la création). Ce document reprend aussi le statut juridique envisagé.

La recherche de financement et le choix du statut juridique

À partir du business plan, vous avez déjà une idée de ce que devrait coûter l’implantation de votre structure. C’est donc le moment de faire le point de vos finances personnelles et de déterminer votre propre apport. Vous pouvez aussi envisager de demander de l’aide à vos proches ou à votre banque pour avoir un capital conséquent. N’hésitez pas non plus à vous renseigner sur votre éligibilité aux aides financières disponibles.

En ce qui concerne le statut juridique, il en existe une multitude en France. Vous devez choisir le statut qui présente le plus d’avantages pour vous en ce qui concerne la responsabilité et les charges fiscales. Le choix dépend du nombre d’associés que vous aurez, du type de projet que vous monterez et de la manière dont seront exécutées vos activités.

entrepreneur démarches france

Quelles démarches prévoir pour mettre sur pied votre structure ?

Les étapes précitées concernent essentiellement la préparation à la création d’entreprise. Lorsque votre plan est à présent bien établi, vous pouvez passer à l’installation proprement dite.

La recherche d’un emplacement pour votre entreprise

À moins que votre entreprise ne se situe à votre domicile, vous devrez chercher un lieu approprié. En revanche, si vous effectuez des prestations à domicile directement auprès de vos clients, il n’est pas nécessaire de faire une recherche de locaux. Pour un début, il est possible de s’installer dans une pépinière d’entreprises, un centre d’affaires, ou simplement de louer un local commercial. Vous devez ainsi prévoir un budget conséquent dès l’étape du business plan.

Cependant, toutes ces solutions ne sont que des mesures temporaires. Pour une installation plus pérenne, vous pouvez directement acheter un local ou en faire construire un. Cela vous permettra d’ailleurs d’amoindrir les coûts. Notez qu’il est recommandé de privilégier des zones relativement fréquentées, dans des endroits suffisamment développés comme la région parisienne.

La rédaction et la signature des statuts (non nécessaire pour les entreprises individuelles)

Pour réaliser cette tâche, il est recommandé de se faire accompagner par un avocat ou un expert-comptable. Le contenu des statuts d’une entreprise dépend en grande partie du statut juridique choisi. Ces statuts doivent comporter les indications indispensables au bon fonctionnement de votre structure, en plus des mentions légales obligatoires. Vous pouvez également commencer à rassembler les pièces constitutives du dossier de création d’entreprise. Les pièces à fournir varient selon le statut juridique choisi.

Les démarches administratives

En premier lieu, vous devez publier une annonce dans un journal d’annonces légales pour témoigner de votre intention d’ouvrir une entreprise. Vous devez ensuite déposer votre dossier de création au greffe dont dépend votre entreprise. Il est d’ailleurs possible de soumettre son dossier en ligne sur un site agréé par le gouvernement français.

Quelques jours après, vous recevrez l’immatriculation au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) de votre entreprise et la confirmation de son ouverture. Cela se traduit par l’obtention de l’extrait Kbis, de même que les numéros SIRET et TVA.

Faites découvrir votre entreprise

Une fois votre entreprise créée et implantée, vous devez à présent en faire la promotion. La première étape est de créer un site internet et de l’optimiser convenablement. Il faut ainsi prévoir de soigner le référencement de votre site ainsi que de vos campagnes publicitaires. Vous pouvez aussi envisager l’utilisation des réseaux sociaux, du street marketing, des promotions et bien d’autres activités pour attirer le plus de clients et les fidéliser. Dans tous les cas, veillez à inclure les frais liés à cette communication dans votre budget de démarrage d’activité de votre activité.

entrepreneur démarches france auto-entrepreneur

Le point sur le statut d’auto-entrepreneur et la micro-entreprise

Jusqu’en 2016, le statut d’auto et de micro entrepreneur étaient deux notions bien distinctes. Ces statuts étaient attribués à des entrepreneurs individuels. L’auto-entrepreneuriat était beaucoup plus avantageux, car ce statut offrait deux régimes simplifiés (micro-social et micro-fiscal simplifiés). Le micro-entrepreneuriat était quant à lui soumis à l’impôt sur revenu (IR) et au régime des travailleurs de type indépendants.

Depuis le 1er janvier 2016, conformément à la Loi Pinel, ces deux statuts ont fusionné pour devenir le statut de micro-entreprise. Ce statut est soumis aux régimes micro-social et micro-fiscal. Les entrepreneurs ayant ce statut peuvent choisir de payer leur impôt sur le revenu par mois ou par trimestre. Il s’agit du versement libératoire.

L’avantage de cette fusion est qu’elle a permis de raccourcir et de faciliter la création d’entreprise en France pour les entrepreneurs individuels. Ces derniers n’ont plus à choisir entre ces deux statuts. De plus, ils bénéficient d’une franchise en base de TVA sous certaines conditions.

Zoom sur la création d’entreprise en Europe

Depuis plusieurs années, l’UE (Union européenne) milite pour faciliter la création d’entreprises dans tous les pays de son territoire. À l’instar de la France et des autres pays de l’Union, l’Islande, la Norvège ainsi que le Liechtenstein bénéficient tous de cette politique d’assouplissement. Au nombre des normes établies pour faciliter l’arrivée des entrepreneurs, il y a le délai de la procédure de création qui est fixé à trois jours.

En ce qui concerne les frais de création, l’Union européenne invite les pays membres à ne pas dépasser la barre des 100 euros. De plus, il est permis d’effectuer les démarches de création en ligne pour gagner du temps. Toujours dans le souci de faciliter la création d’entreprise, toutes les démarches peuvent être effectuées auprès d’un seul et unique organisme.

Le marché européen ouvre ses portes à tous les statuts juridiques pour la création d’une entreprise, d’une société et même d’une filiale. Quel que soit le pays de l’UE que vous choisissez pour implanter votre structure, vous bénéficiez à la fois de l’accompagnement et du suivi nécessaire. Notamment en France, vos démarches sont facilitées, raccourcies et très souvent subventionnées.

Motion design, effet de mode, ou expertise durable ?

Le Motion design est une technique spécifique que beaucoup de professionnels utilisent aujourd’hui pour concevoir et mettre en mouvement des images et différentes formes géométriques. Il s’agit d’une activité qui exige d’avoir des connaissances et compétences particulières, ainsi qu’une grande créativité. Grâce au Motion design, vous pouvez obtenir une vidéo de haute qualité si les étapes de création et de réalisation sont bien respectées. Pourquoi y a-t-il autant d’engouement autour de cette technique ?

(suite…)

Réaliser une opération de marketing en point de vente

Stratégies permettant d’accroître la notoriété d’une marque, mais aussi de développer son chiffre d’affaires, les opérations de marketing sont nécessaires à l’évolution des entreprises. Elles optimisent la mise en contact du client et du produit. De ce fait, elles doivent être bien élaborées pour engendrer les effets escomptés.

comment réussir son opération marketing en point de vente ?

L’importance de la préparation

Pour être une réussite, une opération de marketing en point de vente doit être bien pensée et surtout bien préparée. En effet, sans de telles démarches, il vous sera difficile d’atteindre vos objectifs, mais aussi de conquérir le cœur de nouveaux prospects.

En clair, une bonne préparation vous permettra de mettre au point de nombreux arguments de vente pour convaincre plus facilement vos potentiels clients. Plus encore, elle permet aussi de regrouper des informations fiables sur les clients et prospects. Grâce à ces renseignements, il vous sera possible de définir ou de concevoir des produits et services correspondants à leurs besoins pour mieux les attirer.

D’un autre côté, bien préparer une opération de marketing en point de vente permet de gagner en confiance, mais facilite aussi les prises de contact. Vous pourriez ainsi aborder avec plus de facilité de nombreux prospects et mieux leur exposer vos arguments de vente.

En somme, une préparation adéquate vous permettra de mieux valoriser l’image de votre entreprise ou encore de laisser une bonne impression à vos prospects ou clients. Cela les mettra non seulement en confiance, mais ouvrira également la voie aux négociations prometteuses. De plus, cela suscitera en eux un sentiment d’attachement ou de sympathie qui permettra de mieux les fidéliser aussi longtemps que possible.

L’importance de faire appel à un professionnel pour se faire accompagner

La réalisation d’une opération de marketing en point de vente nécessite de nombreuses implications. Certaines d’entre elles peuvent nécessiter le recours à des collaborateurs extérieurs. Il peut s’agir, à titre d’exemple, d’un fabricant plv qui saura confectionner des affiches qui valoriseront vos différentes offres de produits ou services.

En effet, ces prestataires sont en mesure de confectionner toutes sortes de supports de communication pour permettre à n’importe quelle entreprise de réussir ses opérations de marketing. Ils sont entre autres capables de les concevoir en carton, mais aussi en différents formats, tailles et visuels.

Pour produire les résultats escomptés, les PLV doivent notamment présenter des visuels agréables et porter des messages clairs et concis. De plus, elles doivent être visibles depuis une certaine distance pour attirer les prospects qui ne sont pas situés à proximité de vos points de vente.

Ces professionnels sont en mesure de concevoir des stands, des box ainsi que des supports grand format. Vous pouvez leur confier la réalisation de vos comptoirs, de vos displays, de vos totems ou encore de vos packagings. Ils peuvent les personnaliser dans le strict respect de vos exigences. En clair, ils vous fourniront des prestations sur mesure qui boosteront l’ensemble de vos actions et vous feront acquérir plus de prospects.

Par ailleurs, ces experts sauront aussi vous prodiguer des conseils qui vous aideront à prendre de meilleures décisions et à optimiser le coût de vos différentes opérations. De quoi vous faire économiser.

En somme, que ce soit pour la fabrication des PLV ou pour toute autre chose, l’aide d’un professionnel vous sera indispensable pour réussir vos différentes opérations de marketing en point de vente. Il vous offrira des solutions adéquates ou adaptées à la hauteur de vos événements. Qui plus est, il pourra vous fournir des supports publicitaires conçus avec des matériaux naturels et entièrement recyclables. De quoi limiter la production de certains déchets et vous permettre d’être une entreprise écoresponsable. Finalement, cela rehaussera votre image auprès des consommateurs qui privilégieront votre entreprise pour la satisfaction de leurs besoins.

5 indicateurs email marketing que vos commerciaux devraient suivre

L’animation sur les points de vente

Il s’agit également d’un point à ne pas négliger pour réussir ses opérations de marketing en point de vente. En effet, une bonne animation rendra vos stands plus attrayants, mais aussi plus chaleureux. Elle vous aidera donc à mieux capter l’attention des consommateurs en plus de leur donner l’envie de mieux découvrir vos produits et services.

D’un autre côté, pour être efficace, une animation doit parfaitement présenter vos produits et utiliser des images et des sons qui peuvent facilement les décrire. En clair, il doit exister une harmonie entre ces différents éléments pour permettre à vos potentiels clients de mieux mémoriser votre marque.

En outre, pour une prestation plus aboutie, vous pouvez faire appel à des animateurs professionnels ou formés aux particularités de vos produits et services. Il est d’ailleurs recommandé de privilégier ces animateurs, car ils sauront mieux présenter vos produits et les valoriser davantage.

Par ailleurs, il est aussi primordial de ne pas négliger l’animation de votre site marchand, car il peut également servir à transformer vos cibles en véritables clients. Pour être attrayant, votre site doit notamment contenir des informations essentielles et être bien conçu. Mieux, vous devez mettre tout en œuvre pour réussir son référencement et créer des supports publicitaires à diffuser sur des plateformes spécialisées.

À noter qu’il existe de nombreux formats en matière d’e-publicités (carrés, rectangles, bandeaux…), ils peuvent être dynamiques, déroulants ou statiques. Vous pouvez donc les varier autant que possible pour ne pas fatiguer ou lasser les internautes.

Mettre en place des systèmes pour attirer les prospects

Pour mieux inciter les visiteurs à consommer vos produits, vous devez leur proposer des offres qui pourront suffisamment les motiver. À titre d’exemple, vous pouvez mettre à leur disposition, des offres proportionnelles, des réductions de prix ou leur offrir des échantillons de vos produits.

Par ailleurs, pour obtenir plus de succès, proposez ces mesures à vos différentes cibles ou aux consommateurs qui pourront acquérir plus tard vos produits. En effet, ces mesures incitatives peuvent aussi attirer des non-consommateurs, ce qui peut éventuellement fausser la plupart de vos prévisions.

Toutefois, en ayant recours aux bons arguments, vous pouvez amener ces consommateurs à s’intéresser véritablement à vos différents produits. Cela vous permettra donc de gagner plus de prospects et de réaliser finalement un chiffre d’affaires plus important.

5 indicateurs d’email marketing que chaque vendeur devrait suivre

Faire des campagnes d’emailing c’est bien, mais s’assurer de leur performance, c’est encore mieux. Pour cela, il faut savoir sur quelles mesures s’appuyer pour établir une analyse de vos emails marketing. C’est pourquoi nous allons voir quels sont les principaux indicateurs de performances clés qui vous donneront un suivi pertinent de vos performances et vous permettront d’améliorer la rentabilité de vos campagnes marketing.

5 indicateurs email marketing que vos commerciaux devraient suivre

1. Le taux d’ouverture

Le taux d’ouverture est l’indicateur le plus simple et le plus essentiel en emailing pour comprendre dans quelle mesure vos abonnés reçoivent vos messages. Pour calculer le taux d’ouverture il faut tout simplement faire le rapport entre le nombre d’abonnés qui ont ouvert l’e-mail que vous avez envoyé et ceux qui l’ont reçu.

La plupart des campagnes par e-mail ont en moyenne un taux d’ouverture aux alentours des 25 % donc un abonné sur 4 qui ouvre le mail. Si vous gérez une campagne avec des taux d’ouverture plus élevés que cela, vous savez alors que votre liste de contacts est plutôt pertinente et que vos intitulés de mails sont convaincants.

En dessous de cette valeur moyenne, il faut se poser des questions sur vos accroches de mails et le déroulé de votre campagne.

2. Le taux de clics

Le taux de clics mesure le pourcentage de personnes qui ont cliqué sur des liens figurant dans votre e-mail. Par exemple, si vous avez inclus un lien vers un de vos produits, le taux de clics mesure alors le pourcentage d’abonnés ayant cliqué sur ce lien et atteint la page de ce produit.

Un taux de clics moyen se situe autour des 4 à 5 %. Cela reste toutefois une donnée avec beaucoup de volatilité, car vous pouvez avoir des taux de clics bien plus importants pour les mails qui annoncent de grosses promotions ou des nouveautés importantes.

En revanche, un mauvais taux de clics signale souvent des boutons d’appel à l’action mal positionnés ou peu visibles dans votre mail. Cela peut aussi dénoter un argumentaire de vente peu convaincant. Dans tous les cas, un taux de clics inférieur à 2% doit amener à retravailler son mail en profondeur.

3. Le taux de conversion

Le taux de conversion va plus loin que le taux de clics puisqu’il mesure le pourcentage de personnes qui ont effectué une action spécifique après avoir cliqué sur votre lien. Cela peut être un achat, un remplissage de questionnaire, une inscription, etc.

Le taux de conversion vous donne un aperçu unique de votre retour sur investissement et de la pertinence de votre campagne d’email marketing. En dernier ressort, c’est le seul indicateur qui va vous permettre de comparer les fruits récoltés avec ce que vous avez dépensé dans votre campagne.

Il faut néanmoins être vigilant sur cet indicateur qui dépend beaucoup de la qualité de l’offre que vous faites. Une excellente campagne d’email marketing ne pourra pas faire vendre un produit perçu par vos prospects comme non qualitatif ou trop cher.

4. Le taux de rebond

Lors de l’envoi d’une campagne d’email marketing, il est important également de suivre le taux de rebond. Le taux de rebond mesure le nombre d’adresses email d’abonnés qui n’ont pas reçu votre e-mail et il est fourni automatiquement par tout bon logiciel d’emailing.

Mesurer le taux de rebond vous donnera une idée plus solide de la qualité de vos listes d’abonnés. Si vous avez un pourcentage élevé de rebond, votre liste peut être pleine de fausses adresses e-mail, d’anciennes adresses e-mail ou d’adresses contenant des erreurs.

Vous pouvez réduire vos taux de rebond de manière préventive en exigeant un double opt-in, qui demande aux abonnés de vérifier leur adresse email et de confirmer qu’ils souhaitent recevoir des emails de votre marque. Une exigence de double opt-in est un excellent moyen pour garantir des listes de diffusion de meilleure qualité et des taux de rebond inférieurs. Une liste d’abonnés est précieuse et pour garantir sa sécurité ainsi que sa fiabilité, utilisez toujours des outils de cybersécurité comme un VPN. Vous trouverez des essais gratuits de VPN qui vous permettront de choisir le prestataire adapté pour protéger votre connexion et vos données.

Quoi qu’il en soit, réduire son taux de rebond est un travail à faire en permanence, car il évite de dépenser de l’argent en pure perte dans des mails qui n’arrivent jamais à leurs destinataires.

5. Le taux de désinscription

Le taux de désinscription est tout simplement le pourcentage de personnes qui se désabonnent de votre liste à la suite d’un mail par rapport au nombre de destinataires.

Les forts taux de désinscription peuvent signaler des mails perçus comme trop agressifs ou des séquences de mails trop rapprochées. Il faut alors essayer de corriger le tir et de faire baisser ce taux.

En revanche, avoir des désinscriptions est normal et c’est même un signe d’amélioration de votre liste d’abonnés. Des personnes peuvent en effet se désinscrire, car elles ne se sentent pas concernées par vos produits et services. Ceci rendra votre liste plus pertinente et contribuera à améliorer les autres indicateurs comme le taux d’ouverture ou le taux de conversion.

Vous voulez aller plus loin ?

  • Découvrez le guide SEO. Vous y découvrirez les 3 principaux facteurs sur lesquels travailler pour obtenir la meilleure visibilité sur Google. Vous y comprendrez comment optimiser votre site et sa popularité.

Comment réussir sa domiciliation en Suisse ?

La domiciliation en Suisse est une pratique qui attire de nombreux créateurs d’entreprise. Ce pays est en effet considéré comme l’un des plus grands centres d’affaires d’Europe et permet aux professionnels qui s’y établissent de profiter de nombreux avantages en matière de développement d’activité.

Se domicilier en Suisse est particulièrement indiqué pour les sociétés nouvellement constituées, les sociétés patrimoniales de type holding et les entreprises qui veulent avoir un siège social et des sites d’exploitation distincts. Pour réussir sa domiciliation, il y a toutefois des impératifs à respecter. Il est important de s’informer au préalable sur ce qu’implique cette option et sur la meilleure solution à adopter pour faciliter la démarche, telle que le recours à une société fiduciaire.

Domiciliation d’entreprise en Suisse : les formalités

La première étape de la domiciliation en Suisse consiste à s’inscrire au registre du commerce ou RC, qui répertorie les informations relatives aux entreprises domiciliées en Suisse. Il est encadré par l’Ordonnance sur le Registre du Commerce (ORC). Il s’agit d’une obligation sauf pour les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est en dessous de 100 000 CHF.

L’inscription s’effectue en ligne via la plateforme Starbiz pour les entreprises en commandite, en nom collectif ou de raisons individuelles. Les sociétés de capitaux quant à elles (les SA, les SARL), doivent passer par un notaire car la rédaction des statuts est nécessaire.

Pour s’enregistrer au RC, l’entreprise doit préciser sa dénomination sociale incluant le nom de famille du propriétaire et celui d’un des associés au moins, pour les sociétés en nom collectif ou en commandite. La mention SA » doit être expressément précisée pour ce type de société. Attention, la raison sociale est vérifiée par le bureau du canton pendant la mise en œuvre des procédures d’inscription au RC.

Les frais d’inscription au RC varient en fonction du type d’entreprise.

Enfin, l’entreprise doit procéder aux déclarations Stampa et Lex Friedrich. La déclaration Stampa atteste que l’entreprise n’envisage d’octroyer ni avantages ni compensation de créances à ses fondateurs. La déclaration Lex Friedrich quant à elle, prouve que l’entreprise n’a violé aucune loi fédérale relative à l’acquisition d’immeubles par des individus étrangers.

Désignation et rôle du représentant en Suisse

La législation en Suisse, et plus précisément le Code des obligations, exige la présence d’un gérant pour les SARL et d’un administrateur pour les SA, et pour toutes les sociétés de capitaux fondées par un entrepreneur non résident, étranger ou suisse sur place. C’est la raison pour laquelle les fiduciaires incluent généralement un mandat de gérant de société en Suisse dans leurs prestations, pour les créateurs d’entreprise qui choisissent de domicilier leur entreprise par ce moyen sur le territoire helvétique.

fiduciaire suisse

Le gérant ou l’administrateur de la société en Suisse a pour rôle d’assurer l’organisation et l’administration de celle-ci. Sa responsabilité couvre tous les sujets qui ne relèvent pas de la responsabilité de l’assemblée générale.

Ses missions s’articulent autour de :

  • La haute direction de la société.
  • L’établissement des instructions nécessaires.
  • La prise de décision d’organisation conformément à la loi et aux statuts.
  • La surveillance des personnes désignées pour gérer partiellement la société et notamment le respect de la loi, des règlements, des statuts et des instructions données.
  • La préparation de l’assemblée des associés et l’exécution des décisions.
  • La fixation des principes de la comptabilité, du contrôle financier ainsi que du plan financier si besoin.
  • L’information du juge en cas de surendettement.
  • La convocation et direction des associés, s’il est le seul gérant de la société. Dans ce cadre, il se charge aussi de toutes les communications aux associés et du dépôt des réquisitions auprès de l’office du registre du commerce.

Les responsabilités du gérant ou de l’administrateur peuvent être engagées en cas de dettes. Cette disposition est prévue à l’article 754 du CO qui précise que le gérant et l’administrateur sont responsables personnellement en cas de dommages et si celles-ci sont le fruit d’une négligence ou d’un manquement intentionnel de leur part.

Il est d’ailleurs du devoir de ces derniers de toujours protéger fidèlement les intérêts des actionnaires et de l’entreprise dans le cadre de leur mandat.

Pour toutes ces raisons, il est très important de faire appel à un représentant de confiance et qui justifie aussi de toutes les compétences nécessaires pour la représentation de la société auprès de l’administration en Suisse.

Faire appel à une fiduciaire pour la domiciliation

La société fiduciaire est une des solutions les plus sûres pour réaliser la domiciliation de son entreprise en Suisse dans les règles.

Le fiduciaire est une société qui œuvre dans l’aide à la création et l’administration d’entreprises en Suisse. Il propose aussi des services relatifs au conseil fiscal et juridique pour les entrepreneurs qui décident de faire affaire sur le territoire helvétique.

Le recours au fiduciaire pour la domiciliation en Suisse permet de profiter de nombreux avantages et notamment la possibilité de signer un contrat de domiciliation. Étant donné que cette démarche n’est pas réglementée en Suisse, ce document permet de définir clairement les droits et les obligations respectifs de chaque partie et donc d’encadrer le service.

L’autre avantage de la domiciliation avec un fiduciaire est la facilitation de toutes les démarches, de l’inscription au registre à la recherche de locaux. En effet, ce prestataire s’occupe de toutes les formalités relatives à la fourniture d’une adresse facilement et rapidement.

Les services de domiciliation avec un fiduciaire incluent également d’autres prestations complémentaires qui facilitent la gestion de la société en Suisse. Selon les besoins de l’entreprise, il peut proposer la réception du courrier, des recommandés et des colis, le transfert et le renvoi du courrier par voie postale ou par e-mail, la réception des appels téléphoniques, le renvoi automatique des appels, etc.

Il peut également accompagner le dirigeant dans les formalités de création de la société notamment en le conseillant à propos de la forme juridique la plus avantageuse ainsi que de l’accomplissement des formalités auprès de l’administration (ouverture de compte bancaire, dépôt du capital, inscription auprès du registre du commerce, etc.). Sans oublier que le fiduciaire est aussi habilité à proposer ses services de représentation afin que l’entreprise puisse disposer d’un administrateur ou d’un gérant de confiance auprès des administrations communales ou cantonales et de ses créanciers.

Comment tenir son site web à jour ?

Bon nombre de personnes pensent qu’avoir un site web est largement suffisant pour accroitre la visibilité de leurs entreprises. Ce n’est pas tout à fait faux. Cependant, il faut savoir qu’un site web finit par perdre sa place dans le positionnement Google s’il n’est pas tenu à jour. Ceci, peu importe sa beauté ou son design. Tenir à jour son site web prend alors toute son importance. Comment procéder ? Voici les étapes !

comment tenir son site web à jour ?

Définir un cahier de charge

C’est le point de départ de votre projet de mise à jour. Il vous permettra de mieux structurer vos idées. Si vous avez une équipe, définir un cahier de charge vous permettra de mettre tout le monde sur la même longueur d’onde. En effet, il est à rappeler que la mise à jour de votre site web permet à votre entreprise de gagner en visibilité et de montrer à votre communauté votre expertise dans le secteur. De plus, il améliore de façon remarquable votre référencement et votre expérience utilisateur. Pour ce faire, vous pouvez confier la gestion de votre site à une entreprise. Découvrez-en d’ailleurs les avantages : https://www.succes-marketing.com/gestion-site-internet/.

Aux vues des enjeux, il est important de prendre le temps de définir le cahier. Vous y mentionnerez également les modifications que vous souhaitez apporter au site. Il est certes vrai qu’il faut mettre son site web à jour. Cependant, il est plus important de savoir avec précision ce que vous désirez améliorer. Lorsque cette base est posée, vous pouvez commencer la mise à jour.

Vérifier l’arborescence

En dehors du volet esthétique du site qui attire le lecteur, la simplicité du menu est ce qui amène ce dernier à poursuivre sa navigation sur votre site. De ce fait, vous devez revoir l’arborescence de votre plateforme du point de vue du lecteur. Si votre site a été conçu avec WordPress, vous devriez peut-être faire appel à un spécialiste WordPress WPline. Vous aurez ainsi la possibilité de modifier l’ordre des rubriques et même de créer de nouvelles sous catégories.

Actualiser le contenu texte et vérifier le référencement naturel

C’est un point très crucial de votre mise à jour. Vous devez vous mettre à la place de vos lecteurs pour relire tous les textes des différentes pages de votre site. Il est vrai que vous maitrisez votre domaine, mais tous les lecteurs de votre site ne savent pas forcément en quoi consiste votre activité.

De ce fait, le texte doit être écrit dans un langage et un style clair afin de lui faciliter la compréhension. Commencez par la page d’accueil et poursuivez votre relecture dans l’ordre des pages. Vérifiez si les titres sont explicites et accrocheurs ou s’il n’y a pas de petites fautes qui sont passées inaperçues à vos yeux la première fois.

Dans la nouvelle configuration des pages, il est important de ne pas perdre de vue les règles de référencement naturel. Elles permettent à votre site de garder un meilleur positionnement dans les moteurs de recherches. Les mots clés constituent un élément important du référencement. Choisissez et intégrez les mots clés relatifs à votre secteur d’activité. Plusieurs outils sont disponibles aujourd’hui pour trouver les mots clés idéaux à mettre dans vos contenus. Il s’agit par exemple du générateur de mots clés de Google qui sert à comparer ces derniers.

Vérifier les images

Changer les images est également l’une des étapes les plus importantes de votre projet de mise à jour. En effet, les images font également partie des résultats qui apparaissent lorsqu’une recherche est effectuée dans les moteurs de recherche. De ce fait, il est important de bien référencer vos images. Cependant, vous devez tenir compte de la taille de celles-ci. Des images trop lourdes ont tendance à ralentir la vitesse de chargement des pages de votre site. Changer les images permet également de redonner vie à votre plateforme et de montrer à votre communauté que votre site ne date pas de la vieille époque.

Avoir un site web pour son entreprise est appréciable, mais le tenir à jour est encore mieux. Cela permet de garder un meilleur référencement sur Google. La durée de vie d’un site web varie de 2 à 3 ans. Si depuis la conception de votre site, vous ne l’avez pas mis à jour, c’est peut-être le moment d’y penser.

5 stratégies de marque rentables pour les PME

La marque est souvent considérée comme un terme sophistiqué; cela semble exclusif aux grandes entreprises. En d’autres termes: il est trop cher pour les petites entreprises. Cette notion n’est pas précise mais on pourrait comprendre les motifs qui la sous-tendent. En fin de compte, les grandes entreprises investissent en fait beaucoup d’argent dans leur branding.

Cependant, les propriétaires de petites entreprises ne doivent pas fuir la tâche de concevoir et de mettre en œuvre des stratégies de marque intelligentes, ils doivent relever le défi avec tout ce qu’ils ont à leur disposition, ce qui, comme cet article vous le montrera, est abondant.

5 stratégies de marque

1. Créez un logo puissante pour votre marque

Un logo représente évidemment bien plus que l’identité visuelle de votre entreprise. Néanmoins, établir une association visuelle avec ce que représente votre entreprise est souvent l’un des attributs les plus immédiats et les plus puissants que vous puissiez accomplir.

Créer un logo attrayant, efficace et mémorable est la première chose à faire lorsque vous réfléchissez aux stratégies de marque pour votre entreprise. La tâche est certes ardue, mais vous pouvez recourir à des services professionnels pas chers comme un créateur de logo, qui peuvent prendre soin de votre situation, apporter leur expertise professionnelle et venir avec un logo qui résume l’entité de votre entreprise.

Un logo représente un élément fondamental de la marque de votre entreprise. Par conséquent, sa conception exige une méthode professionnelle. Essayer de le faire par vous-même, ce qui est une attitude courante dans les petites entreprises, abaissera le niveau de qualité élevé qu’exige cette tâche.

2. Devenez un expert dans votre domaine

L’un des plus grands avantages d’être une petite entreprise est que son public est généralement restreint. Par conséquent, la cible est très spécifique. Les propriétaires de petites entreprises devraient avoir leur créneau très bien défini. Plus les connaissances sur leur public sont détaillées, plus leurs stratégies peuvent devenir précises et efficaces.

Nous vivons à l’ère des experts. Avec toutes les informations disponibles en ligne, vous pourriez devenir un expert dans votre domaine en empruntant la voie du contenu. En effectuant une recherche exhaustive sur le domaine de votre entreprise et le type d’informations recherchées par vos clients, vous pourriez publier des articles de blog de manière cohérente. De cette façon, votre entreprise peut gagner en légitimité et en influence.

En développant une stratégie de contenu solide, vous pouvez gagner la confiance et le respect des clients, ce qui est la base d’un lien solide avec votre public. De plus, en produisant un contenu de haute qualité, vous apportez également de la valeur, ce que votre public appréciera également de n’importe quelle marque.

3. Maîtriser les médias sociaux

En matière de branding, peu de ressources sont aussi puissantes que les réseaux sociaux. Ils sont essentiellement des canaux publicitaires gratuits, ce qui est pratique lorsque vous avez un budget serré pour démarrer votre entreprise. Il vous suffit de comprendre les caractéristiques particulières de chaque site de médias sociaux afin de pouvoir utiliser au mieux chacun d’entre eux.

Vous devez garder à l’esprit que vous avez une solide compréhension du message que votre marque essaie de transmettre, afin que vous puissiez ensuite choisir le canal de médias sociaux le plus approprié pour le faire passer. Il y a tellement de contenu et tellement de canaux différents pour le publier, que cette tâche peut devenir stressante. Pour faciliter les choses, vous pouvez utiliser un planificateur de médias sociaux pour planifier et publier facilement sur différentes plates-formes, afin d’automatiser le processus et de libérer du temps pour le reste de vos efforts.

Une fois que vous avez une idée claire de l’histoire que vous souhaitez raconter sur chaque canal, vous devez vous occuper des réactions à votre message. N’oubliez pas que les médias sociaux ne doivent pas être considérés comme un mécanisme unidirectionnel. Il doit s’agir d’un dialogue, vous devez donc écouter ce que vos abonnés ont à dire, ce qui constitue une autre source d’informations précieuses. Prêter attention à votre public vous permettra de développer une relation chérie avec le vôtre.

4. Collaborer signifie unir des forces

Les autres entreprises susceptibles de partager votre audience ne doivent pas être considérées simplement comme des concurrents, car elles pourraient également représenter des alliés potentiels. Faites des recherches sur d’autres entreprises qui partagent vos mêmes valeurs et trouvez des moyens de travailler ensemble.

L’un de ces avantages de cette tactique est que, en travaillant avec d’autres entreprises déjà établies, vous pouvez gagner la confiance de clients qui ont recouru à leurs services ou produits. En d’autres termes, ces clients peuvent finir par faire confiance à votre marque car elle est associée à une autre qui jouit d’une bonne réputation.

Un excellent moyen de développer ces relations est d’offrir votre expertise sur le terrain pour produire du contenu sur les sites Web ou les canaux de médias sociaux de ces entreprises. Si vous publiez votre propre contenu dans d’autres points de vente, cela gagnera en force en ce qui concerne le référencement. Considérer ces alliances comme des engagements symbiotiques vous incitera à les établir, à les développer et même à les maintenir sur le long terme.

5. Offrir un excellent service

Vous pourriez avoir les fonctionnalités visuelles les plus étonnantes pour votre marque, le contenu le plus intéressant de votre blog et des alliances puissantes dans votre secteur, mais si votre service n’est pas extraordinairement bon, votre marque ne reflétera pas ce trait.

La qualité de votre produit ou service doit représenter votre priorité absolue. Concentrez-vous sur l’offre d’une expérience incroyable et vos clients ne seront pas seulement satisfaits, ils partageront également leur avis avec le monde, ce qui est la publicité la plus efficace qui soit. L’excellence mène à la confiance, donc si vous êtes en mesure de faire en sorte que vos clients comptent sur ce que vous représentez, votre travail en tant qu’entrepreneur est en voie de réussir.

Fournir un excellent service est le signe le plus éloquent de votre marque, donc travailler dur pour avoir un produit exceptionnel vous aidera à créer une entreprise qui se démarque des autres.

La marque ne doit pas être réservée aux entreprises qui ne disposent que d’un capital important. En tant que propriétaire d’une petite entreprise, vous avez à votre disposition une myriade d’outils et de stratégies qui vous permettront de créer et, à terme, de gérer une marque à succès.

Pourquoi recourir à une agence conseil en stratégie digitale ?

Dans la quête de l’accroissement de votre business, il arrive que vous ne disposiez pas de toutes les compétences pour gérer tous les aspects. Dans ce cas, l’idéal est de contacter une agence de conseil en stratégie digitale. De nos jours, ce genre d’agence existe un peu partout. Vous n’aurez certainement pas de difficultés à trouver une agence qui pourrait vous accompagner. Cependant, quelles sont les raisons pour lesquelles vous devez contacter une agence de conseil en stratégie digitale.

(suite…)

Un cadeau pour vos clients, bonne idée ou pas ?

Aujourd’hui, force est de constater que la majorité des clients n’arrivent pas à passer d’un vendeur à un autre dans l’espoir de faire de meilleures affaires. Conscient de cette réalité, vous décidez de prendre par tous les moyens légaux pour capter l’attention de vos clients, et probablement les fidéliser. Les cadeaux se comptent justement parmi les moyens les plus efficaces pour obtenir le vote de sa clientèle.

Pourquoi offrir un cadeau à ses clients ? Et surtout, est-ce toujours une bonne idée ?

Faire un cadeau à ses clients : une bonne initiative, mais qui se doit d’être sélective

Offrir un cadeau à son client est un geste qui a pris des proportions expansionnistes dans l’univers des affaires. C’est, en effet, une arme secrète qui permet à plusieurs entreprises de tenir en haleine leur clientèle. Cependant, il convient de noter que cette pratique traîne une réputation mitigée.

Pour certains clients, elle est le moyen le plus naturel des entreprises d’exprimer leur reconnaissance pour la confiance. Pour d’autres par contre, elle est plutôt vue comme une tentative pour acheter, conquérir ou même corrompre la clientèle. Quoi qu’il en soit, il faut reconnaître que ce geste fait généralement plus de bien que de mal.

C’est pour cette ultime raison que vous devez penser à une sélection rigoureuse avant de passer à l’action. Pour éviter que votre geste ne soit mal interprété, il est important d’avoir en amont une connaissance parfaite du client. Il serait avisé de chercher à connaitre ses goûts et/ou habitudes afin de lui offrir un cadeau qui le sidérera.

Un objet publicitaire mal choisi peut paraître comme un pot-de-vin, surtout s’il est destiné à un client plutôt modeste. Le goût étant relatif, vous ferez sans doute bien de faire preuve d’imagination en variant la nature de vos cadeaux. En clair, le cadeau d’entreprise n’est pas offert à tout le monde, et surtout pas, sur une crise de générosité incontrôlée.

Un objet publicitaire, quelles sont ses finalités ?

Avec l’objet publicitaire, on s’inscrit dans une stratégie marketing de beaucoup d’entreprises. Encore connue sous le vocable « goodies », cette pratique a aujourd’hui le vent en poupe. C’est en vérité un cadeau dont le but est d’inciter le client à renouveler sa fidélité. Il est réparti en plusieurs catégories en fonction de sa finalité :

  • L’objet publicitaire classique
  • la prime ;
  • le cadeau d’entreprise.

Le but du premier est essentiellement de transmettre un message ou mettre en relief une fonction spécifique d’un outil. Le deuxième tout comme le troisième d’ailleurs ont pour finalité d’établir une communication fluide avec le client et le fidéliser si possible. Ce dernier reçoit en récompense à sa confiance un objet publicitaire portant fièrement le logo ou l’insigne de l’entreprise. Aujourd’hui, cette démarche s’avance comme un moyen élégant de se démarquer du lot et de valoriser ses produits.

Installée en Alsace, la société Oppermannest la référence idéale pour trouver de meilleures idées de cadeaux. Sa mission consiste principalement à définir les solutions les plus adéquates pour vos communications par objet publicitaire. Cette société vous propose des cadeaux ou des publicités personnalisés et définis selon vos projets et budgets.

Quand utiliser alors un objet publicitaire ?

C’est une interrogation majeure à laquelle vous devez répondre avant de mettre sur place votre politique promotionnelle basée sur les cadeaux. D’abord, cette marque d’attention à vocation commerciale peut s’inscrire dans plusieurs contextes. Il peut s’agir d’un cadeau de fin d’année, d’un cadeau d’accueil, etc.

Lorsqu’il s’inscrit dans un contexte promotionnel afin de réveiller l’intérêt du client ou fournisseur, il est important que le timing soit parfait. Avant de venir à cette étape, vous devez avoir instauré en amont une relation de confiance et de sincérité. Une fois ce paramètre assuré, vous pouvez à présent envisager un cadeau d’affaires.

Lorsque le timing est impeccable, votre geste permettra sûrement de resserrer un lien préexistant. Ainsi, vous évitez les suspicions et idées sous-entendues. Prenez donc le temps de bien analyser les habitudes de votre client.

Gérer son hôtel quand on est seul

Bien que gratifiante et intéressante, la gestion d’un hôtel n’est pas de tout repos. Et ce, surtout si vous êtes seul à vous en occuper. Son succès exige une organisation impeccable ainsi qu’une grande polyvalence et une grande flexibilité de votre part. Vous devez maîtriser tous les postes que la gestion hôtelière implique (accueil des clients, gestion de la réservation, marketing, entretien…) pour assurer une pleine et entière satisfaction à vos clients, mais aussi pour assurer la pérennité de votre activité. Au travers de cet article, je vous propose de découvrir quelques astuces pour faciliter le management de votre hôtel.

gestion hôtel

Aidez-vous de la technologie pour une gestion simplifiée et plus efficace de votre hôtel

La gestion d’un hôtel implique plusieurs tâches dont il faut s’acquitter quotidiennement pour assurer le bon fonctionnement de l’établissement. Si vous êtes un hôtelier indépendant, vous devez prendre en charge tout seul l’accueil des clients, la réservation et les différentes autres tâches administratives, dont la comptabilité, le marketing et la communication pour promouvoir votre hôtel, son entretien ainsi que sa sécurité. Autant de tâches qui méritent une grande attention et dont la moindre négligence peut porter de grands préjudices aux clients, mais aussi et surtout à la réputation de votre hôtel.

Pour éviter d’être submergé par toutes ces obligations et limiter tout risque d’erreur ou d’oubli, il est vivement recommandé de recourir aux outils technologiques dédiés à la gestion hôtelière. Ils sont pensés pour faciliter la gestion de votre établissement à différents niveaux.

Les systèmes de gestion hôtelière

Plus communément appelé PMS (Property Management System), un système de gestion hôtelière est un outil informatique qui a pour objectif principal de simplifier la gestion de tous les aspects des activités de votre hôtel afin d’offrir une expérience agréable, sans aucune fausse note, à vos clients. Vous pouvez utiliser un logiciel de gestion d’hôtel pour gagner du temps, car il vous permet d’automatiser certaines tâches chronophages telles que les enregistrements des arrivées et des départs, l’attribution des chambres, la facturation…

Au-delà de ses fonctions de réception, ce type d’outil intègre de nombreuses autres fonctionnalités (gestion de l’entretien et de la maintenance, de la comptabilité, de la restauration…) et fournit des statistiques utiles comme le nombre restant de chambres disponibles, le taux d’occupation de l’hôtel, le taux de satisfaction des clients…

Le channel manager

Le channel manager ou gestionnaire des canaux est un logiciel spécifiquement conçu pour la gestion de la réservation, qui est l’un des postes les plus importants pour faire tourner efficacement un hôtel et garantir sa rentabilité. Il s’agit d’un outil informatique organisationnel qui fait office d’interface entre votre logiciel de gestion hôtelière (PMS) et les différents canaux de réservation à votre disposition.

Par canaux de réservation, j’entends toutes les plateformes depuis lesquelles les clients peuvent réserver une chambre chez vous, c’est-à-dire les appels téléphoniques, votre adresse mail, le site web de votre hôtel, vos pages sur les réseaux sociaux, les sites d’agences de voyages ainsi que les sites de métarecherche.

Le channel manager vous permet de synchroniser tous les calendriers de ces canaux avec celui de votre PMS, vous évitant ainsi les doubles réservations qui peuvent nuire à la satisfaction des clients.

Le logiciel de caisse hôtelier

Un logiciel de caisse hôtelier est un outil qui vous permet de faciliter les transactions financières entre votre établissement hôtelier et les clients. Et ce, que la transaction soit faite pour la réservation des chambres, dans le restaurant et/ou le bar de l’hôtel ou encore dans la boutique de souvenirs. Il peut donc vous être d’une grande aide pour tout ce qui est facturation.

Déléguez certaines tâches

Si vous vous sentez encore débordé, même avec l’aide d’outils technologiques, n’hésitez pas à déléguer les tâches que vous avez du mal à faire correctement.

L’entretien et la maintenance

Dans l’hôtellerie, la propreté est un critère sur lequel aucune concession n’est acceptable. En effet, pour le confort et le bien-être des clients, les chambres, mais aussi toutes les infrastructures que propose l’hôtel doivent être parfaitement propres et bien entretenues.

Si vous n’arrivez pas à vous acquitter de cette tâche correctement, mieux vaut la déléguer à un prestataire. Faites appel à quelqu’un de sérieux qui a de l’expérience dans le domaine et qui pourra vous garantir un entretien et une hygiène impeccables de votre établissement.

Cette démarche peut vous engendrer des frais supplémentaires, mais elle vous assure la satisfaction des clients. Et comme le dit l’expression : des clients satisfaits sont des clients fidèles. Vous pourrez par ailleurs affecter le temps que vous gagnez à ne plus vous occuper de ces tâches à d’autres tâches que vous maîtrisez.

Le marketing digital

Comme dans toute entreprise, il est aujourd’hui indispensable pour un hôtel d’être présent sur internet. Et pour cause, la grande majorité des clients se renseigne aujourd’hui en ligne avant de procéder à une réservation qui se fait également de plus en plus en ligne. Vous devez donc absolument travailler votre visibilité sur le web pour vous faire connaître auprès du grand public et tenir face à la concurrence intense qui règne actuellement dans le secteur de l’hôtellerie.

Dans cette optique, si toutes les tâches qui vous incombent dans la gestion de votre hôtel ne vous permettent pas de faire la promotion de votre établissement sur internet, l’idéal est de confier cette tâche à un professionnel. Cette option est également à envisager si vous n’avez pas les compétences suffisantes en matière de marketing digital.

Votre prestataire pourra, en fonction de la capacité d’accueil de votre établissement et de vos objectifs, mettre en place les stratégies les plus adaptées pour que vous puissiez afficher complet le plus souvent possible. Concrètement, il pourra vous aider à concevoir un site web attractif, à optimiser votre site pour qu’il soit visible dans les sites de recherche, à animer vos pages sur les réseaux sociaux…