Sélectionner une page

Creative Commons (CC)

Après la phase de création d’une entreprise, il est nécessaire d’établir un plan de gestion efficace pour amener la structure au sommet de la réussite. Cette gestion ne pourra pas se faire sans la maitrise de l’un de ses outils primordiaux que sont les finances. Le contrôle de ces dernières permet en effet de faire face à la croissance, de démarrer de nouvelles activités et même de prévenir les moments de crise. Les finances représentent le centre névralgique d’une société, quelle que soit sa taille. Il est donc important d’y accorder un soin particulier pour la bonne marche de la firme. Quels sont donc les outils à posséder pour mener cette opération à bon terme ?

Définition des finances d’une entreprise

Il s’agit ici de l’ensemble des procédés utilisés pour améliorer les ressources d’une entreprise. La fonction des finances permet de réaliser une analyse des risques encourus par la firme. Elle est très développée auprès des grandes sociétés, au sein des différentes banques d’investissement, ainsi que dans la plupart des institutions financières. Son rôle consiste en une intervention plus préventive que curative. C’est donc elle qui a la responsabilité de l’anticipation des retards ou des défauts de paiement et du bon fonctionnement de l’entreprise. Elle permet enfin de prévoir les différents besoins de l’entreprise pour la préparer à gérer de façon optimale les multiples crises qu’elle pourrait rencontrer.

Cette tâche est généralement remplie par des trésoriers ou des cadres financiers qui fonctionnent tous sous la houlette d’un directeur administratif et financier. Dans les institutions bancaires, ce poste est généralement occupé par un directeur de l’offre crédit ou encore par un directeur des études financières.

Pour les plus pointilleux, il faut préciser que cette notion de finances est plus détaillée sur la page https://fr.wikipedia.org/wiki/Finance_d%27entreprise.

Les règles de la trésorerie

Pour la plupart des créateurs d’entreprise, les enjeux financiers sont très importants. Cet état de choses se fait encore plus sentir au sein des jeunes entreprises qui ne disposent pas souvent du personnel nécessaire pour couvrir toutes les branches de cette discipline. Il devient alors difficile de déterminer les factures qui doivent être réglées en priorité, de gérer avec efficacité le compte bancaire de la firme et même d’organiser le budget.

Il est important de rappeler que le déficit de cette fonction entraine généralement le licenciement des employés, le retard de croissance et même l’arrêt de certaines activités. La société se retrouvera dans l’impossibilité de l’acquisition des équipements nécessaires à son bon fonctionnement.

Pour assurer une bonne gestion des finances, il existe des règles de base que suivent la plupart des entrepreneurs.

Les prévisions

Au sein d’une entreprise, il est important de définir les prévisions pour optimiser l’utilisation des ressources. Cette prévision permet de se rendre compte de la capacité de la trésorerie à faire face aux besoins. Il sera alors plus facile au promoteur de prendre les décisions importantes et de connaitre aussi les moments adéquats pour faire des investissements. Pour bien effectuer cette analyse, il est recommandé de procéder à une étude des chiffres d’affaires réalisés au cours des derniers mois. Au besoin, il ne faut pas hésiter à remonter des années en arrière. Il est aussi conseillé de faire une observation des dernières ventes, ainsi que celle des produits qui ne sont plus demandés. Il faut enfin savoir que la réalisation des prévisions est une tâche qui demande une bonne dose d’adresse pour prendre en compte les marges de sécurité, mais aussi pour éviter les défauts de paiement.

Se servir des différents outils d’analyse

Ils permettent de suivre de près les différentes activités de l’entreprise, mais aussi d’avoir une idée précise de leur rentabilité. Ils permettent ainsi de réaliser le calcul des marges sur chaque activité ou sur chaque produit. Afin de prendre les décisions adéquates à propos de la stratégie de fonctionnement, il faut tenir compte de plusieurs données. Il s’agit entre autres de la rotation, des actifs, des ventes, des liquidités et même du bénéfice net. Pour faciliter cette tâche, il existe des outils qui permettent de mesurer les différents facteurs tels que l’endettement, l’efficacité, la rentabilité, la solvabilité, etc. Des applications comme Clearnox permettent quant à elles d’optimiser le recouvrement des créances de la firme.

Garder un œil sur les investissements

Il faut savoir qu’une bonne trésorerie au cours d’un mois ne garantit pas la pareille sur le reste de l’année. Il est donc important de surveiller de près tous les investissements. Cette précaution permettra de déterminer à l’avance les éventuels problèmes qui pourront subvenir.

Le site www.succes-marketing.com recommande d’ailleurs d’optimiser l’utilisation de chaque sou. Il est donc conseillé de diminuer les sorties d’argent en éliminant les dépenses superflues. Il faut aussi augmenter les entrées en améliorant le paiement des créances, en passant aussi par la prévente des produits ou même en validant les prévisions autour d’une base mensuelle ou hebdomadaire.

Source image : https://pxhere.com/fr/photo/1061437