Sélectionner une page

Comment créer une boutique en ligne qui réussit ? Auprès des entrepreneurs, cette interrogation captive toutes les attentions. En effet, les boutiques en ligne offrent de nombreux avantages tant aux entreprises qu’aux entrepreneurs. En raison du trafic impressionnant sur internet, l’utilisation de cet outil constitue une véritable aubaine pour les entreprises commerciales. Et pourtant, contre toute attente, on remarque l’existence de boutiques en ligne qui ne parviennent pas réellement à réaliser des gains. Comment procéder pour éviter de se retrouver dans cette situation ? Quelles stratégies adopter pour un décollage fulgurant de sa boutique en ligne ? Réponse dans cet article.

Définir le statut juridique de son commerce en ligne

Pour créer une boutique en ligne, le commerçant doit procéder à son enregistrement à la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés). Ainsi, tant sur Internet que dans la vie réelle, les entreprenants ou commerçants doivent se faire enregistrer afin de bénéficier des prérogatives liées à leur statut. À cet effet, il faut noter qu’il existe différentes catégories de statuts juridiques pour les entreprises en ligne. La catégorisation de ces sociétés reste étroitement liée à la valeur du capital dont elles disposent.

La première catégorie, celle des autoentrepreneurs, englobe les commerces en ligne dotés d’un capital relativement peu important, inférieur à 176 200 €. Elle convient parfaitement aux entreprenants qui désirent lancer leurs premières entreprises ou aux commerces encore peu productifs. Ce statut se révèle très avantageux, notamment du fait de sa simplicité et de la grande liberté offerte aux acteurs de cette classe.

Les Sociétés à Responsabilité Limitée (SARL) constituent la deuxième option offerte aux commerçants à l’occasion de leur enregistrement. Réservée aux établissements commerciaux dont la valeur du chiffre d’affaires se situe entre 176 200 € et 7,63 millions d’euros, cette catégorie symbolise une passerelle entre l’auto-entrepreneuriat et la Société par Actions Simplifiées (SAS).

Cette dernière catégorie (SAS) correspond à toutes les maisons de commerce aux performances économiques supérieures au seuil de 7,63 millions d’euros par an. Le principal avantage résultant de l’appartenance à cette classe est qu’elle permet à ces entreprises de croître encore plus rapidement et de concurrencer les grandes enseignes du e-commerce.

Proposer d’excellents produits


En général, pour s’imposer dans un domaine, il faut remplir trois conditions indépendantes. Il faut soit proposer une solution pérenne et abordable à un problème important, soit proposer une solution innovante, soit rester à la pointe de la mode. En ce qui concerne les commerces en ligne, la dernière proposition s’affiche comme la meilleure.

Opter pour des produits populaires

Pour ce faire, l’entreprenant doit miser sur des produits populaires, utiles ; des produits du quotidien. Les articles les plus répandus comme les smartphones ou les vêtements s’écoulent assez aisément. La préférence pour la vente d’articles populaires évite donc à l’entreprenant de réaliser une publicité trop coûteuse ; puisque les produits sont déjà connus des internautes. Une fois ce choix validé, l’étape suivante consiste à trouver des fournisseurs fiables avec des produits de qualité.

Choisir une spécialité

Cette recommandation constitue une condition sine qua non pour créer une boutique en ligne viable. En effet, quels que soient les articles choisis par le commerçant pour sa boutique, il s’avère évident qu’ils font déjà partie des produits proposés par les grandes entreprises de e-commerce comme Amazon ou Fnac. Il est donc improbable de parvenir à les concurrencer en commercialisant les mêmes produits.

L’astuce gagnante consiste à se focaliser sur un seul produit pour à terme, devenir un spécialiste reconnu. En dépit de leur taille, les grandes entreprises ne parviennent pas à proposer toutes les catégories de produits avec leurs différents modèles. Cette insuffisance constitue pour les entreprenants ingénieux, une occasion de mettre au point des magasins en ligne viables avec une stratégie basée sur la spécialisation. Lorsqu’un produit devient connu, le commerçant peut ajouter un nouveau produit et ainsi de suite.

Bien présenter les images

La présentation d’un commerce en ligne importe autant que la qualité des produits proposés dans ledit magasin. Parfois, elle prend même le pas sur la qualité du produit. Pour la peine, en plus de la nécessaire contribution d’un designer web, le concepteur du projet doit contacter un photographe compétent pour présenter les articles mis en vente sous leur meilleur jour. Les images avec des pixels s’avèrent peu attrayantes et peuvent dégoûter des internautes pourtant prêts à s’offrir le produit.

Développer une stratégie marketing ambitieuse

Le marketing figure parmi les principales clés du succès en e-commerce. Une boutique en ligne ne vend pas seulement ses produits, mais elle vend toute sa marque. La notoriété d’une marque exerce une influence indiscutable sur l’intérêt que les acheteurs portent à ses produits.

Miser sur les réseaux sociaux


Les réseaux sociaux représentent le cœur d’une opération marketing réussie. Les plus grandes entreprises sur internet sont celles qui disposent d’une grande communauté sur les réseaux sociaux. Par ce canal, les entreprises se font connaître et arrivent surtout à cibler un public. Facebook, TikTok et Google Ads représentent les médias sociaux où les nouvelles marques peuvent développer et faire accroître leur popularité. Cela leur permet également d’améliorer la qualité de leurs produits grâce aux retours des premiers utilisateurs. Chemin faisant, elles pourront s’intéresser à d’autres, plus pointus, tels que YouTube.

Élaborer des stratégies de fidélisation

Les commerces en ligne doivent également afficher une certaine proximité avec leurs clients. Le procédé des opérations étant déjà suffisamment froid, toute entreprise perd des points auprès de ses clients lorsqu’elle ne fait rien pour agrémenter leurs relations. Le meilleur moyen de s’attacher de façon durable les faveurs d’un acheteur demeure de lui offrir régulièrement des promotions. Toutefois, l’emailing reste tout aussi important.

Élaborer des fiches-produits

Bien de personnes regrettent leurs achats lorsqu’elles réceptionnent leur produit. Souvent en effet, les produits ne correspondent pas véritablement à la description qui en a été faite. Pour éviter cela, il convient de donner à l’acheteur un maximum d’informations sur tous les produits. Ces informations concernent entre autres :

  • Le prix réel de l’article ;
  • Les conditions d’entretien ;
  • La marque ;
  • La puissance ;
  • Les dimensions ;
  • La couleur…

Pour renforcer la confiance du client, il faut également présenter les avis des personnes qui ont déjà essayé le produit.

Succes Marketing