Sélectionner une page

Référenceur & ergonomie web : points communs ?

Vous réalisez le référencement web de votre site ? Lors d’une réunion avec votre patron, avez-vous déjà entendu : ‘Je vous ai engagé parce que vous êtes un référenceur professionnel, pas pour l’ergonomie de notre site. Je vous ai demandé d’améliorer notre référencement, pour être beaucoup plus visible sur Google’. Une telle remarque peut provenir de plusieurs ressentis de votre patron :

Référenceur professionnel

  • Je ne vous demande pas conseil pour le design de notre site web. Ce que je veux, c’est voir notre site en 1ère position sur Google.
  • Je n’ai pas besoin de test ergonomique auprès de nos internautes. Les gens sont tout le temps sur notre site internet.
  • Nous ne pouvons pas réécrire le contenu de notre site web. Optimisez déjà le référencement de notre contenu actuel.
  • Contentez-vous de bien référencer notre contenu AJAX. Ne faites rien d’autre, …

Malheureusement, beaucoup de ces remarques proviennent de propriétaires de site qui ont des problèmes d’optimisation. Ils ne se concentrent pas sur leur rédaction web (pour les lecteurs et les moteurs). Peu de gens comprennent le comportement de l’internaute. Ils pensent que leur site web peut facilement atteindre la 1ère place sur Google et ce, pour une durée indéterminée.

Alors, qu’est-ce que vous êtes supposé réaliser ? Qu’en est-il si l’optimisation de votre site n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît ?

(suite…)

Stratégie de référencement : pensez "visiteur" et pas "moteur"

Les mots sont la base de notre communication. C’est aussi la réalité sur votre site web. Ces mots doivent persuader vos prospects. Interpellez vos clients, touchez leurs sens, faites appel à leur instinct. Voici quelques règles à suivre pour établir une stratégie de référencement forte :

Règle 1 : Votre message est-il compréhensible ?

Oubliez le langage de votre entreprise et le jargon technique de vos experts. Vos clients n’utilisent pas nécessairement le même vocabulaire que vous. Inutile de parler en termes spécialisés qui seront incompris. Utiliser le langage de vos clients vous rendra plus visible et lisible. Axez le référencement de votre site internet sur le vocabulaire recherché par vos prospects.

Règle 2 : Appelez l’internaute à l’action

(suite…)

Optimisation de vos pages de destination, pour inciter à l’action

L’optimisation de vos pages de destination ne concerne pas uniquement les pages d’entrée d’une campagne de liens sponsorisés. C’est également important pour celles plus visibles par votre référencement organique.

Donnez l’info dès l’arrivée de votre visiteur !

Lorsque l’internaute arrive sur votre site par une recherche sur Google, il doit rapidement trouver la réponse à sa recherche. Une recherche du type ‘consommation énergie solaire’ ne doit pas mener à une page permettant de commander des panneaux photovoltaïques mais plutôt à une description de leurs avantages et caractéristiques en matière de consommation énergétique.

Vous devez tester vos pages de destination. Votre page d’accueil est-elle vraiment la plus appropriée ? Pour des recherches équivoques, réaliser des tests est votre meilleure arme. Voyez qui sont vos visiteurs cibles et segmentez cette clientèle. Donnez leur l’information qui répondra à leur question.

Que dites-vous sur votre page de remerciement ? Simplement ‘Merci et au revoir’ ou plutôt, ‘Ce produit aussi pourrait vous intéresser’, ‘Créez un gratuitement compte utilisateur’ ? Fidéliser un client existant coûte bien moins cher que d’en acquérir un nouveau ! De même, conserver un visiteur sur votre site est plus facile que d’en obtenir un nouveau.

Gardez à l’esprit que le comportement offline affecte le comportement sur internet. Vos promotions doivent correspondre au cycle d’achat de vos produits. Si personne n’achète, ciblez plutôt dans le cycle de conversion, lorsque l’internaute est à la recherche d’info par exemple.

Il ne s’agit pas uniquement d’optimiser le design de votre page. Observez où envoyer vos visiteurs. Que recherchent-t-ils ? Comment pouvez-vous les satisfaire ? Comment pouvez-vous les convaincre ?

Ciblez l’acheteur au moment opportun !

Durant les fêtes de fin d’année par exemple, adressez-vous aux acheteurs potentiels, pas à des internautes en recherche d’info. Offrez leur des bénéfices comme : ‘Vous recevrez votre colis dans 48h’ ou ‘Retournez les produits qui ne vous conviennent pas sans aucun frais’.

Call to Action

‘Call to action’, c’est encourager vos visiteurs à prendre une décision, à réaliser une action. Vous devez avoir un appel à l’action sur vos pages de destination.

  • Vos formulaires doivent être le plus court possible : ne posez que les questions réellement nécessaires car l’internaute déteste les remplir.
  • Votre ‘call to action’ doit être présent sur l’écran visible dès l’ouverture d’une page, sans nécessiter de faire défiler la fenêtre : si votre visiteur ne perçoit pas directement votre appel, il ne le verra probablement jamais.
  • Répondez à la question posée par l’internaute
  • Votre page d’accueil n’est pas une page de destination, sauf si vous ne proposez qu’un seul produit. Par contre, vote page d’accueil doit inciter à visiter votre site web (dernières news, aperçu global du contenu de votre site, événement prochain, …).
  • Mentionnez les mots clés recherchés : si l’internaute recherche ‘voiture pas cher’ et qu’il arrive sur une page traitant uniquement de ‘diffuseurs de parfum’, elle ne sera pas jugée pertinente. Il quittera aussitôt votre site internet.

Mettez un outil de web analytics en place !

Ne commencez jamais une campagne commerciale sans mettre en place un outil de web analytics au préalable. Ceci vous permettra de connaître, comprendre et agir en conséquence :

  • Taux de conversion : combien de transformations, ventes, réalisez-vous ? Analysez votre cycle de vente dans son entièreté.
  • Coût par conversion : ne dépensez pas plus que votre bénéfice ! Ce qui représente votre point 0.
  • Taux de rebond : pourquoi vos visiteurs quittent (trop) rapidement telle page ? Pourquoi sortent-ils systématiquement de votre site dès qu’ils arrivent sur votre page de contact ? Mesurez le taux de rebond de chacune de vos pages de destination ou de conversion.
  • Eye tracking : Qu’est-ce qui est facilement aperçu ? Quels éléments sont le plus souvent cliqués ? Pourquoi mon bouton ‘Contact’ n’est-il presque jamais cliqué ? Observez le parcours de votre visiteur, analysez-le ! Vous ne pourrez que rendre votre site plus attractif et plus pertinent pour votre activité.

Optimisez vos conversions !

  • Segmentation
  • Pertinence

Le problème avec beaucoup de campagnes offline, c’est qu’elles font références à la racine d’un site. Celle-ci est souvent trop généraliste. Vous devez optimiser l’expérience de votre client en le menant précisément vers ce qui l’intéresse. Assurez-vous qu’il trouvera immédiatement ce qu’il veut, qu’il ne devra pas chercher. Une URL du type www.votresite.com/promotion.html, ce n’est pas si long !

Par où commencer votre optimisation ?

Combattez l’inertie ! Commencer à entreprendre quelque chose est le plus difficile.

  1. Commencez en ciblant certaines régions pour effectuer vos tests.
  2. Ciblez votre objectif.
  3. Définissez vos hypothèses : par exemple, supposez que vos clients, potentiels verront facilement votre bouton ‘contact’ s’il se situe à tel endroit.
  4. Créez différentes alternatives : faites que vos tests proposent des alternatives suffisamment différentes l’une de l’autre, pour bien en distinguer les avantages et inconvénients.
  5. Mesurez, modifiez et recommencez vos tests !

Testez & ciblez vos clients

Renforcez votre contenu à travers tout votre site internet. Si vous ciblez sans tester, comment saurez-vous si votre action est pertinente ?

Où commencez-vous ? Avec vos outils web, utilisez les nombreux canaux de communication pour améliorer vos ventes, contacts, inscriptions, … Si vous voulez rencontrer de nouveaux clients sans leur dire ce que vous leur proposez, vous atteindrez difficilement votre but.

Source : Landing page optimization

Référencement et ergonomie, main dans la main !

Il n’y a pas si longtemps, le référencement et l’ergonomie étaient considérés comme 2 disciplines bien distinctes. Le référencement s’adressait aux moteurs de recherche et l’ergonomie à l’internaute. Aujourd’hui, il est de plus en plus admis qu’un site ergonomique bénéficie d’un meilleur référencement.

Les moteurs de recherche proposent les meilleures pages web

À regarder de plus près, dire que l’ergonomie et le référencement vont ‘main dans la main’ est en réalité bien logique. Ce qui rend un site plus ‘facile’ à parcourir devrait aussi améliorer son référencement puisque les moteurs de recherche veulent proposer les meilleurs pages web à leurs utilisateurs.

Les moteurs ne cherchent pas les pages avec la plus forte densité de mot clé ou le plus haut Pagerank. Les moteurs de recherche proposent les pages web les plus pertinentes et correspondants au mieux avec la requête de l’internaute.

Les moteurs de recherche aiment les sites bien organisés

En général, un menu principal est disponible sur l’ensemble du site et accessible en début de page. Le visiteur peut ainsi accéder à ce menu de tous les documents. Cela lui indique que ce sont les pages les plus importantes du site.

L’ergonomie attache de l’importance à l’architecture des sites web. N’est-ce pas également important en référencement ? Les moteurs de recherche comprennent que les pages les plus importantes d’un site web sont probablement les plus facilement accessibles, en haut de navigation. Concernant les pages secondaires et vos informations détaillées, elles sont accessibles en parcourant un site internet plus en profondeur.

Les moteurs doivent savoir de quoi traite chaque page

Il est recommandé en ergonomie de débuter chacun de vos principaux documents par un paragraphe en résumant le contenu. Ensuite, ce résumé est détaillé au travers de brèves descriptions. L’ergonome conseille d’insérer des liens vers des pages plus détaillées au sein de chacun de ces paragraphes.

Cette recommandation est aussi valable en référencement puisque cela vous permet d’utiliser vos principaux mots clés en début de page. Insérez vos principaux mots-clés dans votre paragraphe accroche. Le référenceur vous conseille d’écrire vos expressions secondaires dans la suite de votre document et d’y ajouter des liens vers plus de détail.

Des titres utiles, pour votre ergonomie et référencement

L’ergonomie invite à écrire des titres utiles et indiquant ce qui intéresse votre visiteur. C’est encore une fois ce qui est aussi conseillé en référencement. Ce qui est bon pour votre visiteur est bon pour votre référencement. Les moteurs de recherche savent que l’important se trouve généralement dans vos titres et en haut de page.

Quelle est votre audience web ?

Comment pouvez-vous connaître le vocabulaire à employer sur votre site web si vous ne connaissez pas les mots clés que votre cible utilise dans les moteurs de recherche ? Encore une fois, ergonomie et référencement se rejoignent.

Conclusion

En améliorant l’ergonomie de votre site web, vos clients apprécieront que vous le rendiez plus accessible alors que vous y acquerrez plus de trafic. De plus, votre site internet attirera un trafic plus qualifié. Vos visiteurs entreprendront plus d’actions qui aboutiront à plus de leads, plus de conversions et plus ventes.

Améliorez votre ergonomie web, votre référencement ne s’en portera que mieux !

Sources : Why Usability and SEO Go Hand-in-hand, usability.gov

Poids léger pour vos pages web

3 règles de conception web
3- Poids de votre page web

Pour rappel, lorsque vous créez un nouveau site internet, ou le refondez, 3 règles de conception web sont à suivre pour qu’il soit lu de l’internaute et apprécié des moteurs de recherche :

Créez des pages web légères !

Le poids d’une page web est sa taille en Kilo Octets (Ko). Il dépend principalement de votre texte, vos images et vos animations (musique et vidéo). Le poids d’une page est très important pour le visiteur de votre site web. Plus légère est votre page, plus le parcours de votre site est facilité. Plus rapidement votre page est téléchargée, plus vite votre visiteur arrive sur le contenu qu’il recherche. Il est donc plus satisfait et a tendance à poursuivre sa visite.

Par vos images, optimisez le poids de votre page web :

  • pas de lourde image (peu de Ko)
  • peu d’images
  • optimisation des images à une définition maximum de 74 dpi (niveau de précision de l’image)
  • taille d’image la plus petite possible, selon votre contenu graphique
  • utilisation d’attributs ‘couleurs’ plutôt que ‘graphique’ pour votre fond d’écran

Quel poids devrait faire une page web ?

25 Ko est très bien. Il faut penser à l’utilisabilité de votre site web et à son design. Mais n’oubliez jamais que la facilité de navigation doit l’emporter.

Pour alléger une page web, utilisez :

  • feuille de style (CSS) à un tel document n’est téléchargé qu’une seule fois, même lorsque vous changez de page.
  • balise DIV plutôt que TABLE
  • en fond d’écran: couleur ou image de petite taille (poids) qui se répète

Conclusion des règles de conception web

Les visiteurs de votre site web doivent parvenir au contenu qu’ils recherchent en un maximum de 3 clics. Les moteurs de recherche doivent également pouvoir facilement naviguer dans votre site internet. Un site internet facile à lire avec un design cohérent et une navigation aisée facilitera l’accès à votre information. Lorsque les gens trouvent la bonne information, ils créent plus facilement des liens vers votre site web et le revisite plus souvent. Si vous suivez les règles de conception web décrites dans ces 3 articles, votre site sera plus lisible des internautes et des moteurs de recherche. En finale, vous serez plus visités, rencontrerez plus de clients et ferez croître votre activité.