Liens publicitaires

Pourquoi confier sa campagne Google Adwords à une agence ?

Une étude comparative nous indique les performances et investissements des campagnes publicitaires Google Adwords en Belgique. L’étude étant réalisée par une agence de référencement, elle n’est probablement pas entièrement objective mais elle a le mérite de mettre en évidence l’intérêt de recourir aux services d’une agence spécialisée.

Liens sponsorisés externalisés en agence

Les résultats de cette étude nous montrent qu’une agence de référencement publicitaire réalise vos campagnes de manière plus rentable. Une meilleure mise en place et gestion de votre campagne engendre un coût par clic (CPC) plus bas mais aussi un taux de clic (CTR) plus élevés. Vous rencontrerez ainsi plus de visiteurs pour un coût total identique.

L’étude nous indique que les entreprises qui recourent aux services d’une agence de référencement sponsorisé connaissent un bien meilleur retour sur investissement (ROI) pour leur campagne (augmentation de 23 %). Le coût de leur campagne publicitaire est largement inférieur à celui d’une campagne gérée en interne de ces sociétés.

Vous faites réaliser vos campagne google adwords par une agence spécialisée ? Quels avantages en avez-vous ? Pouvez-vous comparer son ROI avec une campagne réalisée en interne ? Vos témoignages sont les bienvenus.

Source : Etude référencement publicitaire dans les secteurs du tourisme, finance et automobile : IProspect

Le 5ième salon e-commerce Paris 2008 qui a eu lieu fin septembre a connu la visite de pratiquement 20.000 professionnels du web. De nombreuses conférences, gratuites, y étaient données dont certaines traitaient du référencement.

J’ai retrouvé sur le blog de Camille Jourdain des présentations David Degrelle, de l’agence 1ère position, spécialisées en référencement. Ces 3 fichiers exposent brièvement les dernières évolutions en création de trafic sur site web :

Comme le dit David sur le blog de son agence, ses supports ne sont pas suffisants pour faire comprendre l’utilité du référencement naturel, des liens sponsorisés et des médias sociaux pour rendre votre site plus visible dans la jungle du web. Ils ne sont utiles qu’à nous rafraîchir la mémoire si l’on a assisté à cette conférence en live ou, à susciter notre intérêt pour aller les visiter lors de salon e-commerce 2009.

Le célèbre générateur de mots clés de Google nous propose maintenant des chiffres indiquant les volumes de recherches effectuées sur les mots clés générés.

Générateur de mots clés & volume de recherche

Google vient d’ajouter dans son outil une indication chiffrée du volume approximatif de recherches. Sur la recherche ‘référencement’ par exemple, vous voyez dans cette prise d’écran les colonnes ‘Volume de recherche approximatif : juin’ et ‘Volume de recherche moyen approximatif’.

Volume de recherche dans le generateur de mots cles de Google

Définition de ‘Volume de recherche’

On retrouve la définition de ‘Volume de recherche du mois dernier : Cette colonne indique le volume de recherche sur Google du mois dernier pour chaque mot clé. La barre ombrée représente une évaluation quantitative d’ordre général qui vous à aide à déterminer le degré de compétitivité d’une annonce selon son positionnement pour un mot clé donné.’

Ces indications sont spécifiques à la langue et au pays que vous avez choisis. Ces informations peuvent être modifiées.

Google propose une page d’aide sur ces chiffres. Elle n’existe actuellement pas en français mais voici une traduction libre de la version anglaise.

  • Variation de volume de recherche : le trafic est influencé par la saisonnalité, des évènements ponctuels et d’autres facteurs. Le volume de recherche sur vos mots clés est donc variable.
  • Localisation et langue de votre cible : si vous accédez à l’outil générateur de mots clés à partir d’Adwords (liens publicitaires), les statistiques de recherche s’indiqueront en fonction du pays et de la langue que vous ciblé dans cette campagne (le pays sera ciblé, même si vous ciblé une région ou une ville). Si vous utilisé le générateur de mots clés seul, les statistiques affichées porteront sur la langue et le pays sélectionnés.
  • Type de ciblage : les statistiques du générateur de mots clés dépendent du type de ciblage que vous choisissez. L’outil indiquera les volumes de recherche estimés en fonction du type de ciblage que vous déterminez.
  • Date : la colonne ‘volume de recherche approximatif [mois précédent]’ indique les statistiques de volume de recherche pour dernier mois. La colonne ‘volume de recherche moyen approximatif’ donne le nombre moyen de recherches mensuel sur les 12 derniers mois.

Voilà un outil que l’on attendait depuis longtemps, surtout depuis la fin d’Overture.

Cet article est inspiré de Google’s Keyword Tool Now Showing Search Volume Numbers

2 types de positionnement publicitaire

Il existe aujourd’hui 2 grands types de liens sponsorisé :

  1. Positionnement commercial dans les résultats des moteurs de recherche
  2. Liens contextuels sur des sites de contenu

La publicité contextuelle apparaissant au côté du contenu de sites web vous apportera plus de visibilité et de trafic ciblé, qualifié. Il faut pour cela réaliser votre publicité pour qu’elle paraisse sur les bons sites partenaires. Vous devrez bien déterminer vos thèmes au moyen de mots-clés pertinents en rapport avec votre annonce et votre site internet.

Différencier lien contextuel et lien sponsorisé

  • Lien commercial, sur les moteurs de recherche
  • Lien contextuel, sur des sites de contenu

Ces référencements publicitaires, bien qu’étant compris sous le même label de ‘coup par clic’, ou CPC, sont très différents l’un de l’autre et ne sont pas contrôlés de la même manière. Votre campagne de liens sponsorisés créée sous la même interface d’administration devrait être gérée séparément, en fonction de leur support.

Le positionnement publicitaire sur les moteurs de recherche est réalisé par un annonceur qui désire voir son lien affiché en fonction de la requête de l’utilisateur. Ce dernier sera alors prédisposé à cliquer sur l’annonce. Le positionnement contextuel sur des sites de contenu ne peut pas apporter la même garantie. Le contenu d’une page web est scanné et certains liens publicitaires de la même thématique y sont automatiquement affichés.

Sur internet, les pages de résultats des moteurs de recherche représentent 5% des visites et les pages web de contenu 95%. Insérer des liens contextuels dans ces contenus. Il est cependant important de bien réaliser vos publicités pour éviter qu’elles ne paraissent sur des sites internet au contenu s’adressant à des utilisateurs ne correspondant pas à votre cible.

Mariage de contenu et de lien contextuel

Votre référencement contextuel est analysé en fonction des mots-clés que vous avez définis. Google, Miva, MSN, …, assignent assigne un thème à votre groupe d’annonce publicitaire.

Un groupe d’annonces avec les mots-clés lecteur DVD DivX, lecteur DVD portable et lecteur enregistreur DVD pourra facilement être déterminé pour apparaître sur des sites web traitant de lecteur DVD. En revanche, un groupe contenant les termes lecteur DVD, lecteur vidéo et DVD se verra plus difficilement assigner un thème.

Il est important de bien déterminer le thème sur lequel vous désirez apparaître. La thématique de votre groupe d’annonces est le sujet le plus important. Il est préférable de réaliser 100 annonces publicitaires avec seulement 10 mots clés que 10 annonces avec chacune 100 mots-clés. Vos annonces seront ainsi plus pertinentes aux yeux de l’utilisateur et seront plus souvent publiées sur des sites de contenu.

Les autres points auxquels il faut porter attention lors de la création de votre campagne de lien contextuel sont :

  • Enchère pour publication sur les sites de contenu. Cette enchère sera fonction du taux de conversion obtenu et de l’adéquation entre votre annonce et votre landing page
  • Mesure de conversion (transformation) de vos liens contextuels. Vous pourrez adapter votre référencement commercial en fonction de ces résultats. Adapter vos mots clés et vos annonces réduira vos coût et vous fera rencontrer plus clients cibles.

Savoir réaliser un travail en interne de son entreprise ne signifie pas que ce soit préférable. Pour savoir s’il est plus intéressant que vous réalisiez le référencement de votre web en interne ou en agence webmarketing, il est intéressant de se poser ces 4 questions :

  1. Avez-vous le temps de développer votre référencement web en interne de votre entreprise ?
  2. Gagnerez-vous du temps et de l’argent en vous chargeant vous-même de votre référencement ?
  3. Quelles sont vos connaissances en développement web ?
  4. Quelles sont vos compétences en référencement et marketing internet ?

On rencontre dans les forums des personnes recherchant quelqu’un pour les aider dans le référencement naturel et publicitaire de leur site web. Une réponse souvent obtenue est ‘le meilleur moyen de réaliser un bon référencement est de le faire en interne, dans son entreprise’.

Référencement web en interne de votre entreprise

Quand une personne vous demande si vous connaissez un bon plombier, lui répondez-vous de réparer son robinet elle-même ? Si elle vous demande où se trouve un bon restaurant dans la région, lui tendez vous une casserole ? Sûrement pas ! Alors, pourquoi conseiller à une société de s’occuper elle-même de son web design ou du référencement de son site internet si elle peut s’adresser à un prestataire spécialisé ?

Vous pensez qu’une entreprise peut s’occuper de son SEO & SEA, référencement naturel & publicitaire, elle-même et vous avez raison. Une société peut tout réaliser si elle s’en donne les compétences. Mais la réalité est qu’elle externalise toute une série de ce travail. Réaliser un job pour lequel elle devra former du personnel lui coûtera probablement plus cher, en temps et en argent. De plus, votre personnel référenciera-t-il votre site web aussi bien qu’une agence spécialisée dans le marketing internet ? Se chargera-t-il de vos optimisations web ?

1. Votre société a-t-elle le temps de concevoir, développer et optimiser son site web ?

Votre entreprise n’a probablement pas le temps d’optimiser et promouvoir son site internet. Vous êtes trop occupé par le cœur de votre business. Vous étudiez votre marché, observez vos concurrents, entretenez vos relation en clientèle, … Vous pourriez diminuer le temps que vous passez à toutes ses tâches et vous concentrer sur l’optimisation de votre site web mais cela vous coûterait plus cher que si vous passiez par une agence ou un prestataire spécialisé en référencement web.

2. Quelle est la valeur de votre temps ?

Posez-vous cette question avant de débuter tout nouveau projet, internet ou autre. Le temps que vous passez sur un job ne peut l’être pour un autre. Votre société perdrait-elle du temps ou de l’argent en s’occupant elle-même du référencement de votre site internet ?

3. Quelles sont vos connaissances en développement web ?

La plupart des chefs d’entreprise s’y connaisse en affaire mais pas en développement internet. Acquérir les compétences nécessaires pour développer votre site web et son référencement risque de vous coûter plus cher que si vous demandiez à une agence spécialisée de s’en charger.

4. Quelles sont les compétences de votre société en marketing internet et référencement ?

Il est possible que vous soyez compétents en développement web. Mais qu’en est-il de vos connaissances webmarketing ? Faire du marketing sur internet demande plus de temps que de développer votre site web. Les actions visant à améliorer votre référencement dans les moteurs de recherche ne connaîtront jamais de fin car vous devrez toujours développer de nouvelles stratégies pour devancer vos concurrents, ou au moins ne pas vous laisser distancier.

Conclusion : agence en référencement ou interne ?

Après avoir répondu à ces 4 questions, vous serez plus apte à décider si vous pouvez réaliser le référencement de votre site web vous-même ou si vous devriez l’externaliser dans une agence ou un prestataire e-marketing.

N’hésitez-pas à rencontrer un ou plusieurs experts en référencement. Ils vous aideront à décider de l’intérêt de réaliser votre référencement en interne ou plutôt en agence. Et puis, ils pourront également vous donner des conseils et des formations spécialisées.

Voici la seconde partie de ‘Comment optimiser votre site web en interne, dans votre entreprise’.

Pour rappel, nous avions vu dans la première :

  • Analyse de votre site internet et de son architecture
  • Le contenu, le Roi
  • Recherche de mots-clés
  • Bonne utilisation de mots-clés
  • Développement de popularité par des liens provenant d’autres sites internet

Voyons maintenant 5 autres étapes pour optimiser votre site web afin qu’il apparaisse dans les premiers résultats de recherche.

6. Soumission de votre site internet dans les moteurs de recherche

Evitez de confier la soumission de votre site web à une société vous promettant une indexation dans des centaines de moteurs de recherche. La vérité est que cela ne vous apportera qu’un trafic insignifiant. Commencez par soumettre votre site dans des annuaires comme Yahoo et l’Open Directory Project. Ces principaux annuaires sont parcourus par les robots des principaux moteurs de recherche comme GoogleBot qui indexent alors votre site internet à leur tour. La création de liens publicitaires pourrait également accélérer votre indexation puisque vous vous ferez ainsi rapidement connaître.

7. N’abusez-pas des liens sponsorisés

Pour accroître le trafic sur votre site internet, vous ne devez pas choisir entre l’optimisation pour améliorer votre référencement naturel et l’utilisation de liens sponsorisés. Les optimisations pour le référencement organique vous seront bien plus payantes que toutes les campagnes de lien publicitaire. Une campagne de liens sponsorisés ne sera efficace que sur le court terme. Vous disposez d’un budget pour votre campagne publicitaire. Dès que ce budget sera épuisé, vous devrez arrêter votre référencement payant et votre présence sur le web sera simplement perdue.

Nous conseillons l’utilisation des liens publicitaires comme Google Adwords essentiellement pour actions promotionnelles, de lancement et de notoriété. Elles sont évidemment conseillées pour un référencement sur des termes génériques très concurrentiels, à côté d’un référencement organique.

8. Evitez les cadres

Evitez les cadres, ‘Frames’ en anglais. Les moteurs de recherche ont certaines difficultés pour lire le contenu d’un cadre et en suivre les liens. Le contenu des cadres est très souvent ignoré des moteurs. Seule la page principales, frameset, est lue par les moteurs de recherche qui n’en aperçoit qu’un code sans aucune signification particulière.

Si votre site est composé de cadres, le meilleur moyen d’optimiser votre référencement est de créer des liens à partir de sites extérieurs vers ses cadres, et non vers la page principale.

9. Réactualisation du contenu et des mots clés

Vous devrez régulièrement réactualiser le contenu de votre site internet et revoir la liste de mots-clés déterminée au point 3 (voir article précédent Optimisation de votre site internet en interne -en entreprise-). Vos mots clés seront réactualisés en fonction des recherches de l’internaute et des positionnements de vos concurrents. Les robots des moteurs de recherche verront que votre contenu a été rafraîchit et positionneront alors mieux votre site web dans leurs résultats.

10. Contrôle du trafic sur votre site web

Vous avez soumis votre site internet dans les annuaires, vous réactualisez votre contenu et révisez régulièrement votre liste de mots-clés. N’oubliez-pas de surveiller le trafic sur votre site web. La connaissance de l’activité de votre secteur d’activité sur internet que vous gagnerez par un suivi des statistiques de votre trafic vous aidera à optimiser votre site. Contrôlez :

  • Pages web les plus parcourues
  • Pages les plus visitées
  • Mots-clés menant à votre site internet les plus utilisés
  • Durée moyenne d’une visite, …

Conclusion, pour votre optimisation …

En résumé, rappelez-vous que l’optimisation de votre site internet doit être continue si vous voulez qu’il apparaisse dans les premiers résultats des moteurs de recherche et qu’il s’y maintienne. Si vous ne disposez pas des ressources en interne, demandez conseil à une agence en référencement ou webmarketing.

Comment Google accepte ou rejette automatiquement une annonce publicitaire ?

Cette évaluation se fait sans aucune intervention humaine. Ce jugement se fait sur la base du simple fait qu’une annonce sponsorisée soit plaisante ou non.

Vous pensez peut-être que Google revoit manuellement chacune de vos annonces publicitaires avant leur publication. Ceci prendrait beaucoup de temps en considérant l’énorme quantité de nouveaux liens sponsorisés soumis quotidiennement au moteur de recherche. Ce document commercial qu’est l’annonce publicitaire doit attirer l’attention mais ne pas déranger l’internaute. Google a donc établi un standard pour juger si les annonces commerciales sous forme de texte, d’image ou de vidéo sont conformes à une certaine ‘déontologie’.

Une application Google va ainsi identifier des annonces publicitaires jugées dérangeantes.
L’application utilise la reconnaissance optique de caractères (OCR). Elle compare ensuite l’élément identifié à différents termes se trouvant dans une gigantesque base de données. A partir de cette comparaison, Google pourra juger de la validité du lien publicitaire.

Méthode d’évaluation d’une annonce publicitaire pour acceptation ou rejet.

La méthode consiste en une comparaison entre une annonce publicitaire et les bases de données de Google. Si le document promotionnel contient un élément substantiellement identique à d’autres éléments visuels, audio ou textes déterminés comme ‘gênant’, votre annonce sera automatiquement rejetée.

Une annonce sponsorisée sur internet pourrait contenir des termes offensifs, incitant à la haine ou des images de mauvaises qualités. Une révision humaine de ce document commercial est possible pour filtrer de telles annonces, mais cela prend du temps.

Dans l’absolu, la révision systématique de toutes les annonces publicitaires est impossible. La vérification automatisée est donc utilisée. Parfois cependant cette révision automatisée est suivie d’une intervention humaine.

L’utilisation de ces reconnaissances (OCR) et comparaisons est actuellement utilisée uniquement pour les annonces publicitaires mais les moteurs de recherche pourraient, à l’avenir, recourir à un tel système pour le contrôle des contenus de pages web.

Catégories
Facebook Twitter Google+
Linkedin Viadeo